Paulette Lenert a participé à la vidéoconférence du Conseil informel des ministres de la Santé

La ministre de la Santé, Paulette Lenert, a participé au Conseil informel des ministres de la Santé de l’Union européenne, qui a eu lieu le mardi 12 octobre 2021.


La discussion initiale de cette 6e vidéoconférence sous Présidence slovène a été dédiée aux potentielles solutions de l'UE pour accroître l'accessibilité et la disponibilité des médicaments et pour améliorer la préparation et la réponse aux menaces et aux crises sanitaires transfrontalières.


Face à l’indisponibilité de médicaments qui a été exacerbée par la pandémie, empêchant trop souvent les patients à avoir recours à leurs traitements, Paulette Lenert a insisté qu’en complément aux approches structurées au niveau national, un cadre de collaboration au niveau européen est nécessaire. Dans ce contexte, le Luxembourg a salué les initiatives déjà prises par la Commission européenne en collaboration avec l’Agence européenne du médicament (EMA) et les agences nationales et tout particulièrement « la nouvelle stratégie pharmaceutique pour l’Europe, le Dialogue Structuré, ainsi que la proposition de règlement sur le mandat étendu de l’EMA qui définissent certains axes stratégiques permettant le développement d’instruments spécifiques pour adresser efficacement les pénuries. ».


Les ministres ont également eu un échange de vues sur la création d’une Autorité européenne de préparation et de réaction en cas d'urgence sanitaire (HERA) en tant que structure interne de la Commission.  
À l’instar d‘autres délégations, la ministre s’est dite « surprise de l’annonce que l’HERA serait mise en place en tant que service de la Commission, et non en tant qu'agence indépendante comme la Commission l’avait indiqué initialement » et a insisté que pour assurer un fonctionnement optimal de l’HERA, il serait dans l’intérêt de l’Union « à installer l’HERA auprès de la Direction C de la DG Santé à Luxembourg, ce afin de profiter pleinement de l’expertise, de l’expérience de la DG Santé à Luxembourg ainsi que de l’écosystème numérique et e-Health existant au Grand-Duché. ».


Au cours de la séance relative à la COVID-19, la ministre a fait part des progrès réalisés par la campagne de vaccination au Luxembourg tout en insistant que le temps n’est pas à la complaisance. Dans ce sens, Paulette Lenert a informé ses collègues du renforcement du système « CovidCheck », en mettant l’accent sur la multitude de mesures mises en place « afin de faciliter autant que possible l’accès aux vaccins : « Impf-Bus », équipes mobiles, vaccinations sans rendez-vous, choix du vaccin par le patient, campagnes ciblées pour les personnes vulnérables, sans-papiers et sans domicile fixe et la vaccination auprès des médecins-généralistes et dans les écoles. ».


Enfin, les ministres se sont tous accordés sur la nécessité d’accélérer le partage de vaccins avec les pays tiers afin d’atteindre l’objectif européen visé de 250 millions de doses, d’ici la fin de l’année.


  • Dernière modification le 12-10-2021