COVID-19 : Rétrospective de la semaine du 20 au 26 septembre

Pour la semaine du 20 au 26 septembre, le nombre de personnes testées positives à la COVID-19 a augmenté de 542 à 590 cas (+9%), ainsi que le nombre de leurs contacts étroits identifiés, qui est passé de 1.857 à 2.421 cas (+30%).

Parmi les 590 nouvelles infections, 380 personnes n’étaient pas ou partiellement vaccinées (64,4%), et 210 personnes avaient un schéma vaccinal complet (35,6%).

Parmi les hospitalisations, 70% des patients hospitalisés en soins normaux n’étaient pas ou partiellement vaccinés et 30% avaient un schéma vaccinal complet, alors que 84% des patients en soins intensifs n’étaient pas ou partiellement vaccinés.

Le nombre de tests PCR effectués au cours de la semaine du 20 au 26 septembre a fortement baissé (dû à l’arrêt du Large Scale Testing) avec 13.131 tests effectués (contre 28.992 la semaine précédente).

5 personnes ont déclaré un test antigénique rapide (TAR) positif pour la semaine de référence, contre 8 pour la semaine d’avant, portant le nombre de résultats positifs suite à un TAR effectué par un professionnel de santé à un total de 319. Depuis l’introduction des auto-tests, 804 résultats positifs ont été déclarés (aucun cas pour la semaine du 20 au 26 septembre). Rappelons que les tests antigéniques rapides positifs ne sont pas pris en compte dans le calcul du taux de positivité.

En date du 26 septembre, le nombre d'infections actives a légèrement augmenté à 1.069 par rapport à 1.038 au 19 septembre et le nombre de personnes guéries est passé de 75.468 à 76.026. La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées positives à la COVID-19 a augmenté de 29,5 à 30,6 ans.

Pour la semaine du 20 au 26 septembre, 1 nouveau décès en lien avec la COVID-19 est à déplorer.

Dans les hôpitaux, 16 nouvelles admissions de patients COVID-19 positif confirmés ont eu lieu dans l’unité des soins normaux, contre 21 la semaine précédente. Dans les soins intensifs, le nombre de lits occupés a diminué de 9 à 8. La moyenne d’âge des patients hospitalisés a augmenté de 48 à 57 ans.

Taux de positivité et taux d’incidence

Pour la période de référence, le taux de reproduction effectif (RT eff) a augmenté de 0,98 à 1,05, ainsi que le taux de positivité sur tous les tests effectués (ordonnances, Large Scale Testing, contact tracing), qui est passé de 1,87% à 4,49%. Le taux de positivité pour les tests effectués sur ordonnance, donc pour les personnes présentant des symptômes a par contre légèrement baissé de 5,06% à 4,50%. 

Le taux d'incidence a augmenté avec 93 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 85 cas pour 100.000 habitants pour la semaine précédente.

Par rapport à la semaine précédente, le taux d’incidence a augmenté dans toutes les tranches d’âge sauf chez les 15-29 ans. La plus grande augmentation a été enregistrée dans la tranches d’âge des 60-74 ans (+41%) suivi par la tranche d’âge des 30-44 ans (+27%) et des 75 ans ou plus (+27%). Le taux d’incidence a diminué dans la tranche d’âge des 15-29 ans (-15%).

La tranche d’âge des 0-14 ans a le taux d’incidence le plus élevé avec 166 cas pour 100.000 habitants suivi par la tranche d’âge des 30-44 ans avec 112 cas pour 100.000 habitants.

Les taux d’incidence les plus bas sont enregistrés dans les tranches d’âge 75 ans ou plus et des 60-74 ans.

Quarantaines et isolements

Pendant la semaine du 20 au 26 septembre, 1.218 personnes se trouvaient en isolement (-3%) et 2.534 en quarantaine (+74%).

Contaminations

Pour les 590 nouveaux cas, le cercle familial reste la source de contamination la plus fréquente (36,1%) suivi par les voyages à l’étranger (11,9%), l’éducation (11,2%) et les loisirs (5,4%). Le taux des contaminations dont la source n'est pas clairement attribuable a diminué à 27,8%.

Scénario 4 en section maternelle de l’École internationale Edward Steichen à Clervaux

Suite à deux cas positifs déclarés le 24 septembre, le scénario 2 a été mis en place et les élèves de deux classes de la maternelle de l’École internationale Edward Steichen à Clervaux ont été mis en quarantaine jusqu’au 1er octobre inclus.

Entre le 25 et le 27 septembre 2021, sept autres élèves de ces deux classes ont été testés positifs, de sorte qu’un scénario 4 a été déclaré. Le dispositif mis en place n’a pas été affecté comme la durée de la quarantaine reste inchangée.

Le 27 septembre, un premier cas positif a été également été déclaré dans une 3e classe de la maternelle. Au vu du brassage régulier des élèves des six classes qui composent la maternelle (cours communs, groupes communs dans la maison relais) et des mesures sanitaires spécifiques à ce groupe d’âge (absence du port du masque, contacts rapprochés, mise à l’écart en scénario 1), il a été décidé de mettre en quarantaine non seulement cette 3e classe, mais également les trois classes maternelles restantes, jusqu’au 1er octobre 2021.

Vaccinations : point de situation

Pour la semaine du 20 au 26 septembre, 4.922 doses ont été administrées au total. 2.269 personnes ont reçu une 1re dose, 2.602 une 2e et 51 personnes ont reçu une 3e dose, portant le nombre total de vaccins administrés en date du 28 septembre à 785.299. 404.449 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 73% par rapport à la population vaccinable (donc la population 12+).

Les prochains passages du « Impf-Bus on tour » 

Le bus de vaccination sera présent lors des évènements suivants :

  • Samedi, 2 octobre de 11h30 à 16h à la Braderie de Differdange
  • Dimanche, 3 octobre de 10h à 16h à la Porte Ouverte de l’Institut St. Joseph à Betzdorf
  • Samedi, 9 octobre de 09h30 à 13h au « Nëssmoart » à Vianden

Les prochains passages du « Impf-Bus on tour » seront également communiqués sur www.covidvaccination.lu.

À noter que la vaccination se fait sans rendez-vous (carte d’identité et carte CNS obligatoires). Les personnes qui viennent faire leur 2e dose doivent ramener également leur le certificat de vaccination de la 1re dose.

L’évolution des variants

Les données relatives au séquençage des variants sont publiées tous les vendredis sur le site du Laboratoire national de Santé LNS https://lns.lu/en/departement/department-of-microbiology/revilux/.

Surveillance des eaux usées au Luxembourg dans le cadre du SARS-CoV-2 

Le niveau de contamination des 13 stations d’épuration échantillonnées étudiées par le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology) au cours de la semaine du 20 au 26 septembre a montré une prévalence modérée du coronavirus dans les eaux usées au niveau national. Une diminution significative de la circulation du virus a été observée en début de semaine et également en fin de semaine. Les résultats de la semaine prochaine seront importants pour confirmer si cette tendance se poursuit.

L'ensemble des rapports CORONASTEP est disponible sur le site du LIST: https://www.list.lu/en/covid-19/coronastep/.

 

Communiqué par le ministère de la Santé, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, le Laboratoire national de santé (LNS) et le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)

  • Dernière modification le 29-09-2021