Campagne sectorielle: agissons pour la sécurité et santé en coiffure (20.11.2020)

Sante en coiffure

Les acteurs-clés promouvant la sécurité et la santé au travail, à savoir la Division de la santé au travail du ministère de la Santé, l’Association d’assurance accident et l’Inspection du travail et des mines, se sont associées avec le Service de santé au travail multisectoriel (STM) et la Chambre des métiers en vue de mettre en œuvre une campagne de sensibilisation sectorielle en coiffure. Cette action est orientée vers le long terme et se distingue des initiatives d’information sur les mesures sanitaires coronavirus déjà organisées en mai 2020 pour les entreprises prestant des « soins à la personne».

L’artisanat constitue un secteur économique hétérogène qui regroupe des activités se démarquant par des risques divers de sécurité et de santé, risques qui nécessitent des stratégies de prévention spécifiques et durables. Comme pour tous les aspects liés à la gestion de l’entreprise, la sécurité et la santé des salariés au travail constituent un domaine de responsabilité prioritaire pour l’employeur.

Les entreprises artisanales ont une réelle volonté de mettre en place des mesures préventives. Certaines réussissent parfaitement l’exercice, mais d’autres peuvent dans certains cas se sentir démunies face à l’ampleur de la tâche. Afin d’aider certaines branches à appréhender les risques de leur métier pour mieux agir, il s’avère intéressant de leur offrir une approche collective de sensibilisation et de conseil. Ainsi, les acteurs-clés de la sécurité et de la santé au travail se sont concertés en vue de réaliser une série d’initiatives sectorielles, celle concernant la coiffure constituant ainsi le projet-pilote.

L’initiative a été coordonnée par le STM et la Chambre des métiers en étroite coopération avec la Confédération «Hair Beauty and Tattoo Guild» et «Enterprise Europe Network» (EEN), avec le support financier des institutions mentionnées.

Sensibilisation et prévention des risques

L’objectif de la campagne de sensibilisation sectorielle en coiffure est de présenter les risques en termes de sécurité et de santé en coiffure et, surtout, les moyens de prévention systématiques afin de permettre d’éviter, sinon de limiter, toute exposition aux risques liés au métier de coiffeur/coiffeuse pour le chef d’entreprise, les salariés et les clients. En coiffure, les risques peuvent être d’ordre physique, chimique, biologique, environnemental, concerner la posture, la gestuelle, la manutention et même l’environnement psychosocial.

Lors de deux séances d’information sur le sujet de la sécurité et de la santé en coiffure, les chefs d’entreprises seront sensibilisés aux sources potentielles de risques et aux moyens de prévention individuels ou collectifs.

Un guide «employeurs – coiffure» a été élaboré présentant un état des lieux des risques liés au métier de la coiffure ainsi que des informations et des recommandations sur les mesures à prendre afin de les prévenir. Il sera communiqué aux entreprises ensemble avec plusieurs mini-posters pratiques à destination des salariés que les employeurs pourront afficher dans leurs salons.

Il est recommandé aux 500 patrons coiffeurs d’informer leurs 2.300 salariés au sujet des risques présents dans leur activité et de les motiver à agir pour la prévention. Une mini-brochure «salariés – coiffure» a été élaborée résumant les risques et les actions que chacun d’entre eux devrait mettre en place à son niveau pour supprimer ou limiter ces risques.

Vu la crise sanitaire actuelle, la clientèle est particulièrement sensibilisée au sujet de la santé et des risques. La présente action d’information et de sensibilisation en coiffure est de ce fait accompagnée d’une affiche grand-public intitulée «Coiffeurs & Clients: La sécurité et la santé - une priorité pour tous!», affiche qui pourrait être présentée dans la vitrine des salons pendant les mois à venir.

«Il importe que les patrons voient les mesures préventives comme des mesures stratégiques, susceptibles de renforcer le bien-être des salariés et l’image de marque de l’entreprise. Les travailleurs désignés, qui constituent des personnes de référence importantes surtout dans les entreprises de taille réduite, comme les salons de coiffure, pourront dynamiser et pérenniser l’approche sécurité et santé face aux salariés et aux équipes», souligne Tom Oberweis, président de la Chambre des métiers.

La ministre de la Santé, Paulette Lenert, tient à souligner que «même si les questions relatives à la responsabilité du chef d’entreprise sont au centre de toutes les discussions autour de l’agencement d’une stratégie durable de sécurité et de santé au travail, il ne faut pas oublier que chaque salarié doit également se responsabiliser en prenant soin, selon ses possibilités, de sa sécurité et de sa santé ainsi que de celles des autres personnes concernées du fait de ses actes ou de ses omissions au travail, conformément à sa formation et aux instructions de son employeur. Je ne peux que lancer un appel en direction de tous les impliqués: faites de la sécurité et de la santé au travail une de vos priorités!».

La Chambre des métiers et le STM ensemble avec les partenaires institutionnels entendent mettre en place un plan d’action stratégique «sécurité et santé au travail» au profit de l’artisanat, qui couvrira en 2021 entre autres le nettoyage du bâtiment et l’esthétique, initiative soutenue par le ministère ayant la sécurité et santé au travail dans ses attributions et s’inscrivant dans la stratégie VISION ZERO.

Les documents (version française et allemande) élaborés dans le cadre de la campagne «coiffure» peuvent être téléchargés à partir du 23.11 respectivement 30.11 sous www.stm.lu

  • Dernière modification le 20-11-2020