Nouvelles infections Covid-19 - Rétrospective de la semaine du 28 septembre au 4 octobre

Le nombre de résidents testés positif au COVID-19 est en hausse de 19% avec 549 cas pour la semaine du 28 septembre au 4 octobre, par rapport à 460 cas pour la semaine précédente. Le nombre de contacts reste à un niveau stable élevé avec 4.619 par rapport à 4.666 contacts (-1%) au cours de la même période.

Le nombre de tests PCR effectués sur des résidents s’élève à 38.647 contre 36.887 pour la semaine précédente.

En date du 4 octobre, le nombre d’infections actives s’élevait à 1.005 (par rapport à 1.122 au 27.09) et le nombre de personnes guéries est passé de 7.129 à 7.793. Les capacités hospitalières ont été sollicitées plus que lors de la semaine précédente, sans pour autant que les hôpitaux ne soient sous tension. Deux nouveaux décès en lien avec la COVID-19 sont à déplorer.

Le taux de reproduction effectif (RT eff) a augmenté de 0,77 à 1,12 et le taux de positivité sur les tests effectués s’élève à 1,42% contre 1,24% la semaine précédente (moyenne de la semaine).

Le taux d’incidence sur 7 jours est de 87,68 cas pour 100.000 habitants.

Pour la semaine du 28 septembre au 4 octobre, la moyenne d’âge des personnes diagnostiquées COVID-19 positif a encore légèrement augmenté avec 37,6 ans.

Quarantaines et isolements

Pour la semaine du 28 septembre au 4 octobre, 1.498 personnes se trouvaient en quarantaine (-39% par rapport à la semaine précédente) et 1.091 en isolement (-0% par rapport à la semaine précédente).

Répartition des quarantaines par tranches d’âge

0-14 ans

15-29 ans

30-44 ans

45-59 ans

60+ ans

10.08.2020

16.08.2020

18%

27%

25%

22%

7%

17.08.2020

23.08.2020

17%

30%

25%

22%

6%

24.08.2020

30.08.2020

18%

30%

24%

21%

6%

31.08.2020

06.09.2020

19%

31%

24%

22%

5%

07.09.2020

13.09.2020

25%

25%

25%

20%

6%

14.09.2020

20.09.2020

30%

23%

23%

18%

6%

21.09.2020

27.09.2020

31%

24%

21%

18%

6%

28.09.2020

04.10.2020

24%

30%

20%

20%

7%


Contaminations

Pour la semaine du 28 septembre au 4 octobre, la première cause la plus importante des contaminations est à nouveau le milieu familial, avec 25% des cas. 13% des cas sont liés à des voyages à l’étranger.

En outre, 8% des cas sont liés au milieu professionnel, 7% au secteur éducation, 5% au secteur aide et soins, 3% à la colocation, 2% à des fêtes de famille ou entre amis et 1% à des activités de loisir organisées.

Surveillance des eaux usées au Luxembourg dans le cadre du SARS-CoV-2

Le dernier rapport CORONASTEP, établi par le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology), montre que le niveau national de contamination par le SARS-CoV-2 a augmenté dans les stations d'épuration du pays au cours de la semaine du 28 septembre au 4 octobre. Cette tendance générale est principalement le résultat d'une augmentation significative dans deux stations d'épuration distinctes, à savoir Schifflange et Wiltz. L'augmentation du niveau de contamination à la station de Wiltz est donc confirmée pour la troisième semaine consécutive. Plus précisément, le signal SARS-CoV-2 était présent dans neuf des treize stations d'épuration analysées et absent des quatre autres. Parmi les neuf stations d'épuration positives, deux présentaient un niveau de contamination très proche de la limite de détection du test analytique, tandis que les autres présentaient un niveau de contamination semblable à celui de la semaine précédente (semaine 39), à l'exception de Schifflange et Wiltz. Les différences géographiques persistent avec les quatre stations d'épuration plus fortement impactées par la présence du virus.

  • Dernière modification le 07-10-2020