La plateforme de téléconsultation et l’outil de télésuivi de patients MAELA: la digitalisation au service de la lutte contre la pandémie COVID-19

Mieux comprendre l’outil de la téléconsultation dans le cadre de la pandémie COVID-19 

Dans le cadre de la lutte contre le développement de l’épidémie de COVID-19, le Gouvernement a chargé l’Agence eSanté de mettre très rapidement en place une solution de téléconsultation pour permettre les consultations à distance entre médecins, médecins-dentistes ou sages-femmes et patients. Dans la situation d’urgence actuelle, la téléconsultation est un élément clé dans l’organisation du système de santé en période de pandémie Covid-10 mis en place au Luxembourg, parce qu’elle limite les déplacements tout comme les contacts interhumains et donc les risques de contamination. 

La solution de téléconsultation, hébergée sur une plateforme luxembourgeoise reconnue, fonctionne depuis deux semaines. Tous les jours, on constate une augmentation du nombre de rendez-vous entre professionnels de soins et patients. 

Ainsi, la plateforme compte aujourd’hui presque 600 médecins utilisateurs, plus de 4.000 patients inscrits et presque 3.000 téléconsultations déjà réalisées. 

Avec le recours croissant à cette nouvelle pratique, les professionnels de la santé ainsi que les patients posent de nombreuses questions. Celles-ci portent souvent sur les bonnes pratiques de téléconsultation ou encore sur le fonctionnement de la solution de téléconsultation.
 
Pour mieux répondre aux différentes questions, la Caisse nationale de santé (CNS) et l’Agence eSanté, ensemble avec la Direction de la santé, le Collège médical, le Conseil supérieur de certaines professions de santé, l’Association des médecins et médecins-dentistes et l’Association luxembourgeoise des sages-femmes, ont mis en place plusieurs initiatives.  

Ils ont tout d’abord élaboré un document explicatif commun portant sur les règles spécifiques relatives à la téléconsultation dans le cadre de la pandémie COVID-19. Ce document, qui s’adresse à la fois aux professionnels de la santé et aux patients, sera notamment publié sur les sites des entités qui ont contribué à la rédaction du document.  

Ils ont par ailleurs développé ensemble un tutoriel à l’attention des patients qui, en 4 parties, explique comment utiliser la plateforme de téléconsultation. À partir du 9 avril, les patients peuvent accéder aux deux premières parties du tutoriel sur les sites de la CNS et de l’Agence eSanté. La première partie du tutoriel fournit des informations générales et informe sur les modalités d’inscription sur la plateforme de téléconsultation. La deuxième partie du tutoriel explique comment prendre un rendez-vous médical. La partie 3, qui portera sur le déroulement de la téléconsultation et la partie 4 qui portera sur l’après-téléconsultation (et notamment l’envoi électronique des documents) seront disponibles dès le 11 avril 2020.   

Près de 390 patients atteints du coronavirus suivis par l’outil de télé-suivi Maela  

Depuis le 30 mars 2020, l’outil de télé-suivi de patients COVID-19, Maela, est opérationnel sur l’ensemble du territoire luxembourgeois. Sélectionnée sur mandat de la Direction de la santé par un comité d’experts représentant divers acteurs de la santé, cette solution a déjà été déployée au sein de tous les hôpitaux, du Centre de convalescence du Château de Colpach, et d’une plateforme centralisée de la Direction de la santé. Dans ce contexte aussi, le site https://suivicovid.lu/ a été mis en place, donnant accès à la solution en 5 langues.

Ce dispositif permet de suivre à distance tous les patients testés positifs au COVID-19; aussi bien ceux qui sont en isolement à leur domicile, que ceux qui sortent d’une hospitalisation. Il permet ainsi de limiter la propagation du virus et de désengorger les structures de soins, tout en offrant aux patients un suivi par des professionnels qualifiés, en toute sécurité.  

Dès l’enrôlement volontaire du patient à ce système national de télé-suivi (effectué par l’hôpital au moment de sa sortie, ou par l’Inspection sanitaire après réception de résultats de laboratoire positifs), le patient doit répondre de manière quotidienne à un court questionnaire médical, et ce pendant 2 semaines. Le suivi, assuré par une équipe de professionnels de la Direction de la Santé, permet ainsi d’identifier un éventuel besoin d’assistance ou une aggravation de la situation du patient.

En date du 9 avril 2020, 388 patients sont ainsi accompagnés dans leur convalescence à domicile par ce nouvel outil. 

Communiqué par: ministère de la Santé / Agence e-Santé / Caisse nationale de santé

  • Dernière modification le 09-04-2020