Publications

25 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Santé mentale, Politique nationale, Système de santé
    • 2009
    • Exposé
    • Français

    On sait aujourd’hui que les troubles psychiatriques sont très répandus dans les pays développés et touchent en moyenne 10% de la population. L’OMS prédit qu’en 2020 les dépressions seront la 2ème source du fardeau global des maladies, l’alcool et les drogues et leur cortège de conséquences indésirables étant déjà actuellement à un stade endémique.
    Mais on sait aussi que grâce aux progrès de la prise en charge et notamment de la pharmacologie depuis les années 50, les troubles du comportement, à de rares exceptions près, peuvent être traités sans éloigner les malades de leur environnement normal.
    Cet exposé récapitule la mise en place de la réforme de la psychiatrie au Grand-Duché et fait le point en 2009 sur les acquis et les défis à venir.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Politique nationale, Système de santé
    • 2009
    • Exposé
    • Français, Allemand, Anglais

    Le système de santé de chaque pays est une émulation de son histoire et le système luxembourgeois n’échappe pas à la règle.

    Si, sur base du programme gouvernemental, c’est actuellement le Ministère de la Santé a pour missions de piloter et de coordonner le système et d’opérationnaliser les buts fixés sur base de valeurs telles que la solidarité, l’universalité, l’équité d’accès et de traitement et autres, le développement durable et dispose à cet effet d’un arsenal de moyens, tel n’a pas toujours été le cas.

    En effet, ce ministère, hormis une apparition éphémère au lendemain de la 2ème Guerre Mondiale, n’a été mis en place, via un secrétariat d’Etat, que depuis 1956 et sa principale administration, la Direction de la Santé, ne s’est véritablement déployée que vers la fin du 20ème siècle.

    Aussi jusqu’à la fin des années 60, le rôle du Ministère de la Santé se limitait à veiller, d’abord avec le Collège Médical et ensuite avec la Direction de la Santé, à l’hygiène publique, à gérer les rares établissements que l’Etat avait créés par subsidiarité - comme l’asile pour aliénés, les sanatoriums pour tuberculeux et autres, l’établissement de cures thermales - et à surveiller les tâches déléguées à différents organismes dans des domaines indispensables à la santé publique mais dont le financement n’était pas pris en charge par les caisses de maladie, mais à défaut par l’Etat.

    Ce n’est qu’à partir des années 70 que l’Etat s’est engagé davantage dans le cofinancement des structures de santé et de l’assurance maladie. En même temps, il a confié par voie légale le rôle de contrôle des actions de santé à la Direction de la Santé et a progressivement mis en place un tissu législatif portant notamment sur l’exercice des professions de santé, l’organisation des soins urgents, la planification des établissements hospitaliers, la prise en charge des grossesses, des nouveau-nés, puis ultérieurement sur la médecine scolaire et celle du travail et s’est ainsi qu’il s’est donné les moyens pour jouer son rôle naturel de pilote d’un système de santé émergeant.

    Garant des valeurs, mais aussi d’un financement et d’un développement durables, il a ainsi progressivement pris en main la sécurité sociale et le secteur de la santé tout en veillant à une évolution consensuelle dont les principales caractéristiques sont actuellement les suivantes :

    • couverture universelle de la population via une assurance maladie et une assurance dépendance obligatoires,
    • prépondérance de l’exercice libérale de la médecine avec le médecin comme initiateur de toutes prestations opposables à l’assurance maladie,
    • conventionnement obligatoire des prestataires autorisés à exercer une profession ou une activité de santé,
    • libre choix du prestataire par le patient et accès direct au médecin spécialiste,
    • planification du secteur hospitalier et pharmaceutique,
    • équité de traitement des prestataires (personnes morales ou physiques) quelque soit leur statut.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Politique nationale, Santé mentale
    • 2016
    • Exposé
    • Français, Allemand

    L’exposition itinérante « A|Normal » est une exposition de sensibilisation sur les troubles mentaux.
    Cette expo s’inscrit dans le cadre du « Plan National de Prévention du Suicide au Luxembourg », PNPSL, qui a défini 33 actions prioritaires pour les années 2015-2019, élaborées avec les acteurs de terrain et approuvées par le Groupe interministériel Prévention Suicide.

    • Date de parution:
    • Editeur: Service d'Information et et de Prévention de la Ligue
    • Maladies, Santé sexuelle, Politique nationale
    • 2011
    • Plan d'action national
    • Français

    La stratégie et le plan d’action en matière de lutte contre le HIV/SIDA, pour la période 2011-2015 a été entériné par le Conseil de gouvernement le 25 janvier 2011.
    Ce plan d’action a été élaboré par le Comité de surveillance du sida institué par arrêté ministériel du 24 janvier 1984. Il se situe dans la continuité du plan d’action 2005-2010 pour lequel le Comité de surveillance du sida tire, au vu de l’important support politique et financier, un bilan globalement positif.
    Le plan d’action 2011-2015 couvre sept domaines généraux d’intervention et recense quelque 70 mesures et projets. Il vise à développer les actions préventives en adaptant les méthodologies d’intervention, élargir les réseaux de collaboration, et améliorer les mécanismes de coordination, accroître l’accès au traitement médical, garantir une prise en charge psychosociale adéquate et promouvoir les mesures de réinsertion.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Santé mentale, Politique nationale
    • 2013
    • Plan d'action national
    • Français

    La mise en place du plan d'action "Demences" est une priorité gournementale 2009-2014 tant pour le Ministère de la Famille et de l'Intégration que le Ministère de la Santé.
    Les priorités de ce plan pour le Ministère de la Santé comportent la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge médicale des personnes avec une démence.
    Le présent rapport fournit une brève introduction relative à la démarche mise en place en vue de préparer un plan d’action luxembourgeois (chapitre 1), une courte introduction sur les formes de démences (chapitre 2), un état des lieux de la situation luxembourgeoise sur base des données statistiques disponibles (chapitre 3), les éléments forts de l’analyse réalisée au sein des groupes de travail (chapitre 4).

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé Ministère de la Famille, de l'Intégration et à la Grande Région
    • Drogues, Politique nationale, Statistiques
    • 2015
    • Plan d'action national
    • Français

    Le plan d’action national, élaboré sur base des résultats d’une évaluation externe, vise à affronter les défis qui se posent et se poseront d’ici 2019 en matière de drogues et d’addictions. Parmi les priorités du plan d’action figurent la prévention au sens large du terme, les jeunes, les parents toxicomanes, la poursuite de la décentralisation des structures d’aide, le développement du traitement de substitution, les usagers vieillissants, la lutte contre les maladies infectieuses parmi les usagers de drogues et les nouveaux produits psychoactifs ainsi que les comportements d’usage émergents.
    Le plan d’action 2015-2019 englobe quelque 60 mesures, élaborées en étroite collaboration avec les acteurs de terrain et approuvées par le Groupe interministériel toxicomanies.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Santé mentale, Politique nationale
    • 2004
    • Exposé
    • Français

    Cet exposé préssnte la décentralisation de la psychiatrie et l'implémentation du Plan Haeffner dans le cadre de la réforme de la pychiatrie au Luxembourg.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Politique nationale, Santé mentale
    • 2015
    • Plan d'action national
    • Français

    Le taux de suicide au niveau mondial, actuellement de 11,4 par 100.000 habitants, a augmenté de 60% au cours des 45 dernières années, soit près de 1 million de décès par an. Le suicide représente donc la 10ième cause de mortalité dans la population générale et l’une des trois principales causes chez les personnes âgées de 15 à 44 ans.
    Selon les estimations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le suicide représentera plus de 2% de la charge mondiale de morbidité d’ici 2020.
    Cependant, l’ampleur du problème est encore plus importante lorsque l’on sait que le taux de tentatives de suicide est 20 fois plus élevé que celui des suicides accomplis. S’y ajoute l’impact considérable du suicide, au-delà de la personne concernée, sur la vie et la santé mentale des proches et de la communauté en général.
    Le suicide est le résultat d’interactions complexes entre différents facteurs de risque et de protection. Néanmoins, nous savons que tout suicide est évitable et que les moyens de réduire de manière significative le nombre de décès par suicide existent.
    La lutte contre le suicide relève d’une politique de prévention active, d’une approche multisectorielle (« Health in all Policies ») et d’approches s’attaquant aux facteurs de risque à différents niveaux.
    Il y a bientôt 20 ans que les Nations Unies publiaient une directive sur la prévention du suicide. Au Luxembourg, la prévention du suicide a été reconnue comme priorité de Santé Publique à partir de 2012. En 2013, le nouveau programme gouvernemental prévoit un Plan National de Prévention du Suicide et plus largement de la Dépression (PNPSL), dont le but est de combattre les causes et les conséquences du suicide et de réduire les tentatives de suicide et les décès par suicide au Luxembourg.
    Ce plan s’adresse à toute la population et prend en compte les différentes périodes de vie (enfants, adolescents, personnes âgées, etc.) dans leurs différents milieux (travail ou scolaire).

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé - Direction de la santé
    • Santé mentale, Politique nationale, Système de santé
    • 2008
    • Exposé
    • Français

    Au Grand-duché, les principes à la base de la réforme de la psychiatrie, prônée par les rapports Haefner, Rössler, Salize (1993) et Rössler (2005), commandités par le Gouvernement, visent à mettre en oeuvre une stratégie pour prendre précocement en charge ces malades afin de les faire bénéficier de traitements conformes aux données acquises par la science, par des prestataires qualifiés et à des niveaux d’intervention, si possible de proximité.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Hygiène
    • 2009
    • Exposé
    • Français, Allemand

    Formation organisée par le Ministère de la santé en collaboration avec le groupe luxembourgeois des infirmiers-hygiénistes et de nombreux autres partenaires lors de la Campagne nationale 2009-2010 pour l’hygiène des mains dans le cadre des soins de santé.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé - Direction de la santé
  • Dernière modification le 12-10-2015