Publications

134 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Maladies, Santé sexuelle, Politique nationale
    • 2012
    • Rapport
    • Français

    Et en 2011 ? - un nouveau plan d’action pour 5 ans.
    Quoi de neuf dans ce nouveau plan d’action? Essentiellement de la continuité, parce qu’on ne change pas une équipe / stratégie qui gagne. Mais quelques ajouts et nouveautés tout de même. Essentiellement l’extension de l’offre de dépistage : dépistage ciblé sur les groupes à haut risque d’une part et dépistage grand public d’autre part. Création de deux centres de dépistage anonyme et gratuit, au CHdN à Ettelbruck et au CHEM à Esch. Formation des laborantins et infirmières-préleveuses des laboratoires des hôpitaux et des laboratoires privés au counselling pré- et post -test. Extension des activités du DIMPS (dispositif d’intervention mobile pour la prévention et la promotion de la santé sexuelle), pour assurer une présence digne de ce nom aux lieux de rencontre gays, sur le trottoir, au centre Abrigado, aux foyers pour demandeurs d’asile. Ceci dans l’objectif d’amener le test aux personnes exposées mais qui n’auraient pas tendance à se rendre spontanément dans les centres de dépistage existant.
    Le projet aussi de former des pairs (peer educators) dans ces même groupe cibles pour amener le message au sein de groupes difficiles à toucher autrement ; facile sur papier mais en pratique comment apporter un message à des hommes aimant les hommes luxembourgeois qui sortent essentiellement à Metz, à Bruxelles ou à Saarbrucken ?
    Le souhait aussi de proposer plus systématiquement le dépistage dans des prises de sang faites pour une autre raison chez tous les patients, comme on fait généralement pour le dosage de la glycémie ou la numération formule sanguine. Pour essayer de diagnostiquer plus tôt dans leur évolution les porteurs du virus qui s’ignorent, et de ce fait continuent à transmettre le virus.
    2011 année record !?
    En nombre de nouveaux cas d’infection à HIV inclus dans la cohorte luxembourgeoise. 72 nouveaux cas d’infection à HIV diagnostiquées au Luxembourg. C’est effectivement le nombre le plus élevé depuis le début de l’épidémie. Mais 28 d’entre eux étaient déjà au courant de leur infection au moment de ce diagnostic, donc 44 « seulement » sont vraiment des nouveaux diagnostics.
    En conclusion : il n’y a donc pas de réelle augmentation du nombre de nouveaux cas par rapport aux années précédentes, mais le nombre en soi reste important. Et cela justifie pleinement les efforts de dépistage large, ciblé et précoce prévus dans le nouveau plan d’action.

    • Date de parution:
    • Editeur: Comité de Surveillance du SIDA Luxembourg
    • Statistiques, Santé mentale, Politique nationale
    • 2015
    • Fiche
    • Anglais

    [Atlas de la santé mentale 2014: profil du Luxembourg
    The Mental Health Atlas-2014 provides country profiles on mental health. Atlas 2014 is the result of complete updating of information from countries, supplemented by a search of relevant literature and reports of WHO and other international and national organizations.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [World Health Organization (WHO)]
    • Politique nationale, Système de santé
    • 2009
    • Exposé
    • Français, Allemand, Anglais

    Le système de santé de chaque pays est une émulation de son histoire et le système luxembourgeois n’échappe pas à la règle.

    Si, sur base du programme gouvernemental, c’est actuellement le Ministère de la Santé a pour missions de piloter et de coordonner le système et d’opérationnaliser les buts fixés sur base de valeurs telles que la solidarité, l’universalité, l’équité d’accès et de traitement et autres, le développement durable et dispose à cet effet d’un arsenal de moyens, tel n’a pas toujours été le cas.

    En effet, ce ministère, hormis une apparition éphémère au lendemain de la 2ème Guerre Mondiale, n’a été mis en place, via un secrétariat d’Etat, que depuis 1956 et sa principale administration, la Direction de la Santé, ne s’est véritablement déployée que vers la fin du 20ème siècle.

    Aussi jusqu’à la fin des années 60, le rôle du Ministère de la Santé se limitait à veiller, d’abord avec le Collège Médical et ensuite avec la Direction de la Santé, à l’hygiène publique, à gérer les rares établissements que l’Etat avait créés par subsidiarité - comme l’asile pour aliénés, les sanatoriums pour tuberculeux et autres, l’établissement de cures thermales - et à surveiller les tâches déléguées à différents organismes dans des domaines indispensables à la santé publique mais dont le financement n’était pas pris en charge par les caisses de maladie, mais à défaut par l’Etat.

    Ce n’est qu’à partir des années 70 que l’Etat s’est engagé davantage dans le cofinancement des structures de santé et de l’assurance maladie. En même temps, il a confié par voie légale le rôle de contrôle des actions de santé à la Direction de la Santé et a progressivement mis en place un tissu législatif portant notamment sur l’exercice des professions de santé, l’organisation des soins urgents, la planification des établissements hospitaliers, la prise en charge des grossesses, des nouveau-nés, puis ultérieurement sur la médecine scolaire et celle du travail et s’est ainsi qu’il s’est donné les moyens pour jouer son rôle naturel de pilote d’un système de santé émergeant.

    Garant des valeurs, mais aussi d’un financement et d’un développement durables, il a ainsi progressivement pris en main la sécurité sociale et le secteur de la santé tout en veillant à une évolution consensuelle dont les principales caractéristiques sont actuellement les suivantes :

    • couverture universelle de la population via une assurance maladie et une assurance dépendance obligatoires,
    • prépondérance de l’exercice libérale de la médecine avec le médecin comme initiateur de toutes prestations opposables à l’assurance maladie,
    • conventionnement obligatoire des prestataires autorisés à exercer une profession ou une activité de santé,
    • libre choix du prestataire par le patient et accès direct au médecin spécialiste,
    • planification du secteur hospitalier et pharmaceutique,
    • équité de traitement des prestataires (personnes morales ou physiques) quelque soit leur statut.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Alimentation, Grossesse et maternité, Petite enfance, Politique nationale
    • 2004
    • Rapport
    • Français

    Une enquête longitudinale sur l’allaitement maternel a été effectuée auprès de 547 mères ayant accouché dans les différentes communes du Grand-Duché de Luxembourg. Un premier questionnaire a été administré par entretien téléphonique fin 2001- début 2002. Un deuxième entretien, auprès de 228 mères qui allaitaient encore à 4 mois lors du premier entretien, a eu lieu quand le bébé avait l’âge de six mois, au moins.

    Cette enquête représente la première étude nationale spécifique au sujet de l’allaitement maternel dans le pays. Elle s’inscrit dans le contexte d’une politique de promotion de l’allaitement maternel soutenue par le Ministère de la Santé du Luxembourg depuis déjà quelques décennies.

    Il existe des données antérieures sur la prévalence de l’allaitement maternel dans le pays. Les nouvelles données de cette étude, présentent l’évolution dans le temps, ainsi que les facteurs liés à l’initiation de l’allaitement et à sa continuation jusqu’à l’âge de six mois. Cette étude apporte des éléments de réflexion afin de mieux cibler les actions promotionnelles avenir en faveur l’allaitement maternel.

    L’objectif de l’Initiative Hôpital Ami des Bébés (IHAB) – « Baby-Friendly Hospital Initiative » BFHI – de l’UNICEF et l’Organisation Mondiale de la Santé, est d’encourager les maternités à mettre en place les conditions optimales pour un bon démarrage de l’allaitement maternel. Cette enquête nous permet de comparer, entre les différents lieux d’accouchement dans le pays, certaines pratiques liées au démarrage de l’allaitement et l’éventuel effet sur les prévalences de l’allaitement à plus long terme.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé Direction de la Santé - Division de la Médecine Préventive
    • Politique nationale, Système de santé, Statistiques
    • 2006
    • Communiqué
    • Français

    Le 6 novembre 2006, Mars di Bartolomeo, ministre de la Santé et de la Sécurité sociale, a présenté lors d'une conférence de presse la quatrième édition de la carte sanitaire qui couvre les années 1999 à 2005.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Politique nationale, Drogues, Statistiques
    • 2005
    • Rapport
    • Français

    L’usage de substances psychoactives a connu une série de changements sensibles au cours de la dernière décennie tant au Grand-Duché qu’au-delà de ses frontières. Autant la conceptualisation du phénomène que les comportements de consommation proprement dits ont été marqués par le sceau de la diversité et du renouveau. A l’instar des comportements de consommation et de la diversification des produits psychoactifs potentiellement dangereux, les réponses et approches préconisées ont connu une évolution rapide au cours des dernières années. Aussi, une réflexion stratégique en matière de gestion du phénomène des drogues et des toxicomanies ne peut faire abstraction de la dimension européenne voire internationale.

    Le présent document stratégique constitue le cadre dans lequel s’inscriront les mesures qui permettent de prévenir l’usage de produits psychoactifs, de prendre en charge l’usager problématique de drogues (UPD) et de réduire les conséquences néfastes qui en résultent. En termes de Santé Publique il s’agit de prévenir l’usage de substances potentiellement dangereuses et d’intervenir lorsque l’usage risque de devenir habitude pour déboucher sur la contrainte. L’aboutissement du processus qui peut mener du premier usage à l’addiction répond le plus souvent à une logique pathologique à contours chroniques.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé - Direction de la santé
    • Politique nationale, Système de santé, Travail
    • 2012
    • Brochure
    • Français

    La mise à jour de la présente brochure élaborée en collaboration avec la Direction de la santé, Division de la santé au travail et publiée pour la première fois en 2006 reprend l’intégralité des textes en matière de santé au travail ainsi que des références jurisprudentielles intéressantes y relatives.

    Il existe une multitude de textes (lois, règlements grand-ducaux, directives de l’Inspection du travail et des mines, etc.), qui sont d’une grande importance dans la mesure où ils réglementent souvent en détail les situations de fait, telles la réglementation relative à l’ergonomie ou aux équipements de travail sur les chantiers.

    Le présent ouvrage est divisé en sept parties :

    1. Les services de santé

    2. La sécurité et la santé au travail

    3. Les maladies professionnelles

    4. Les catégories de travailleurs spécialement protégés

    5. Quelques problèmes spécifiques sur le lieu du travail

    6. La toxicologie

    7. La santé au travail : 58 questions-réponses.

    Pour commander cette brochure, contacter directement la Librairie Um Fieldgen - 3, rue Glesener - L-1631 Luxembourg, info@libuf.lu

    Cette publication est également disponible au siège de la la Chambre des Salariés Luxembourg (CSL).

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé Chambre des Salariés Luxembourg (CSL)
    • Politique nationale, Santé mentale
    • 2016
    • Exposé
    • Français, Allemand

    L’exposition itinérante « A|Normal » est une exposition de sensibilisation sur les troubles mentaux.
    Cette expo s’inscrit dans le cadre du « Plan National de Prévention du Suicide au Luxembourg », PNPSL, qui a défini 33 actions prioritaires pour les années 2015-2019, élaborées avec les acteurs de terrain et approuvées par le Groupe interministériel Prévention Suicide.

    • Date de parution:
    • Editeur: Service d'Information et et de Prévention de la Ligue
    • Politique nationale, Système de santé
    • 2009
    • Rapport
    • Français

    Cette publication rappelle l’objectif des quatre conférences nationales de santé (2006-2009) qui consistait à élaborer et à mettre en œuvre un Programme National Santé au Grand-Duché de Luxembourg qui s’inscrit dans un large processus de réflexions et d’actions entamé ensemble avec les différents partenaires du secteur médico-social.
    Sur 96 pages, est présenté le bilan des différents programmes d’actions réalisés dans le cadre des différentes initiatives de prévention et de promotion de la santé dont certains portent déjà leurs fruits grâce à la qualité du travail, des interventions et des contributions de tous les participants et acteurs impliqués.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
  • Dernière modification le 12-10-2015