Publications

Filtrer les résultats

Themes
Années 2002 (2)
Types
Langues
2 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Statistiques, Drogues
    • 2002
    • Rapport
    • Français

    Les conséquences de l’abus de drogues alimentent un large spectre de détresse individuelle et sociale. Le décès d’un usager de drogues vient la plupart du temps signer l’issue d’un enchevêtrement dont les éléments constitutifs sont difficilement repérables a posteriori. La notion de mortalité liée à l’usage de drogues inclut tant les suites fatales d’une intoxication aiguë (surdose) que les décès pour lesquels l’usage de drogue(s) a pu constituer une cause associée. Il s’agit là néanmoins de deux réalités distinctes en termes de repérage épidémiologique. Le présent travail de recherche vise d’une part à cerner les facteurs qui mènent un individu de l’usage expérimental de drogues à une issue fatale (Partie I) et de l’autre, de proposer des repères méthodologiques permettant de disposer de données de prévalence et d’incidence fiables (Partie II).

    • Date de parution:
    • Editeur: Luxembourg Institute of Health - Point focal OEDT
    • Drogues, Statistiques
    • 2002
    • Rapport
    • Français

    Le présent travail de recherche porte sur l’estimation du coût économique direct de la politique et des interventions publiques en matière d’usage illicite de drogues au Grand-Duché de Luxembourg. Le cadre temporel retenu par les auteurs est l’année budgétaire 1999.
    Il s’agit d’une estimation qui concerne exclusivement les dépenses publiques directes excluant dés lors le " coût des conséquences indirectes " et le " coût des conséquences intangibles " ainsi que les dépenses de consommation à porter par l’usager de drogues lui-même. En termes méthodologiques, les chercheurs se sont appuyés sur les concepts de la méthode "Cost of Illness".
    Pour l’année 1999, le coût économique direct à supporter par la collectivité est estimé à 23,345 millions d’euros ce qui équivaut à 941,7 millions d’anciens francs luxembourgeois. On peut ainsi retenir une dépense annuelle par tête d’habitant de 54.- €. En référence aux estimations les plus récentes du nombre d’usagers problématiques de drogues illicites (UPD) au niveau national (Origer 2000), on retient un coût moyen annuel par UPD de 9.934 €.
    39% des dépenses estimées sont consacrées à des activités de réduction de l’offre contre 59% qui sont attribuées aux mesures de réduction de la demande et des risques associés à l’usage illicite de drogues.
    1 % des ressources sont consacrées respectivement aux activités de recherche et aux contributions internationales directes. La dépense totale à supporter par la collectivité représente 0.013% du P.I.B. national et 0,05% du budget de l’Etat en 1999.

    • Date de parution:
    • Editeur: Luxembourg Institute of Health - Point focal OEDT
  • Dernière modification le 12-10-2015