Publications

3 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Santé mentale, Travail
    • 2006
    • rapport
    • Français

    La plupart des salariés passent environ 40 heures par semaine sur leur lieu de travail, soit une part non négligeable de leur temps. Le bien-être au travail participe donc au bien-être global de la personne et ses effets éventuels en termes de productivité, d’absentéisme, de roulement du personnel et de climat social pour l’entreprise ne sont pas à négliger. L’occasion a été donnée aux salariés, résidents comme frontaliers, d’évaluer leur satisfaction et leur stress au travail.

    • Date de parution:
    • Editeur: CEPS/INSTEAD
    • Statistiques, Travail
    • 2006
    • Rapport
    • Français

    Toutes les études le confirment. Le stress devient une réalité inquiétante dans le monde du travail et touche aujourd’hui l’ensemble des sociétés industrielles modernes. Il a des conséquences négatives importantes sur la santé des travailleurs et sur les performances des organisations qui les emploient. De plus, par ses effets sur la santé et la productivité, le stress a aussi beaucoup d’impact sur l’économie.

    Cette enquête a été réalisée à la demande d’OGB-L et confiée à STIMULUS en avril 2005.

    Les objectifs de cette étude du stress sont au nombre de trois :

    • Evaluer la réalité du stress (et des souffrances anxio-dépressives) chez les salariés du Grand-Duché de LUXEMBOURG et de repérer les populations les plus touchées,
    • Comprendre le phénomène de stress en mettant en évidence les principales sources de stress (stresseurs) et en appréciant leur impact sur les salariés en terme de stress,
    • Indiquer les grands axes d’actions correctrices pouvant être mises en place pour lutter contre le stress.

    • Date de parution:
    • Editeur: OGBL
    • Maladies, Santé mentale, Travail
    • 2006
    • Rapport
    • Français

    Dans le cadre de sa mission d'accompagnement sur le plan national du dialogue social européen, l’Assemblée plénière du 26 octobre 2004 a institué un Groupe de travail "Stress au travail".

    Au cours de sept réunions, les membres du CES et leurs experts ont pris position par rapport à la problématique du stress lié au travail.

    Le stress visé par l'accord cadre européen du 8 octobre 2004 est celui qui est lié directement au travail. Sont exclus le harcèlement, la violence au travail et le stress post-traumatique.

    Le stress est décrit par l’accord-cadre comme un état accompagné de plaintes ou dysfonctionnements physiques, psychologiques ou sociaux, état qui résulte du fait que les individus se sentent inaptes à combler un écart avec les exigences ou les attentes les concernant. L’individu est capable de gérer la pression à court terme qui peut être considérée comme positive, mais une exposition prolongée au stress peut réduire l’efficacité au travail et causer des problèmes de santé.

    L’accord-cadre reconnaît les effets néfastes d’un niveau excessif de stress sur la santé et la sécurité au travail et la productivité des entreprises.

    Il a pour objet :

    d’augmenter la prise de conscience et la compréhension du stress au travail, par les employeurs, les travailleurs et leurs représentants;

    d’attirer leur attention sur les signes susceptibles d’indiquer des problèmes de stress au travail.

    Le but de l’accord est de fournir aux employeurs et aux travailleurs un cadre qui permet 1) d'identifier, 2) de prévenir les problèmes de stress au travail et 3) de les aider à les gérer quand ils apparaissent néanmoins.

    • Date de parution:
    • Editeur: Conseil Economique et Social (CES)
  • Dernière modification le 12-10-2015