Publications

2 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Politique internationale, Environnement
    • 2014
    • Rapport
    • Anglais, Français

    Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale de l’UE repose sur des programmes d’action définissant les objectifs prioritaires à atteindre sur une période de plusieurs années. Le programme actuel, le septième du genre, a été adopté par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne en novembre 2013. Il couvre la période allant jusqu’à 2020.

    Dans le cadre de ce programme d’action pour l’environnement (PAE), l’UE a convenu d’intensifier ses efforts pour protéger notre capital naturel, stimuler une innovation et une croissance à faibles émissions de carbone, économes en ressources pour préserver la santé et le bien-être des personnes, tout en respectant les limites naturelles de la Terre.

    Il s’agit d’une stratégie commune qui doit orienter l’action à venir des institutions européennes et des États membres, qui partagent la responsabilité de sa mise en oeuvre et la réalisation de ses objectifs prioritaires.

    Le programme énumère neuf objectifs prioritaires et les actions que l’UE doit mener pour les atteindre à l’horizon 2020, à savoir:

    1. protéger, conserver et améliorer le capital naturel de l’Union;
    2. faire de l’Union une économie efficace dans l’utilisation des ressources, verte, compétitive et à faibles émissions de carbone;
    3. protéger les citoyens de l’Union contre les pressions et les risques pour la santé et le bien-être liés à l’environnement;
    4. tirer le meilleur profit de la législation de l’Union dans le domaine de l’environnement en améliorant sa mise en oeuvre;
    5. mieux connaître l’environnement et améliorer la base de connaissances étayant la politique;
    6. garantir la réalisation d’investissements appuyant les politiques dans les domaines de l’environnement et du changement climatique tout en prenant compte des coûts environnementaux de toutes les activités sociétales;
    7. mieux intégrer la dimension environnementale dans les autres politiques et garantir la cohérence lors de l’élaboration de nouvelles politiques;
    8. rendre les villes de l’Union européenne plus durables;
    9. aider l’Union à aborder plus efficacement les enjeux environnementaux et climatiques internationaux.

    • Date de parution:
    • Editeur: Office des publications de l'Union européenne
    • Environnement, Maladies, Statistiques
    • 2007
    • Rapport
    • Français, Anglais

    Quelle est la charge de morbidité qui pourrait être évitée grâce à une meilleure gestion de notre environnement? Celui-ci influence notre santé de diverses façons — à travers des expositions à des facteurs de risques physiques, chimiques et biologiques, ainsi qu'à travers nos changements de comportement face à ces risques.

    Pour répondre à cette question, une étude exhaustive de la littérature et l'expertise de plus de 100 experts du monde entier ont été compilées dans un rapport intitulé "Prévenir la maladie grâce à un environnement plus sain".

    Celui-ci présente une étude complète sur la manière dont l'environnement dans son ensemble, particulièrement celui que l'on peut modifier (voir encadré), a un impact sur la santé.

    Le pourcentage de la maladie, imputable à l'environnement, est donné pour 85 catégories de maladies et de traumatismes, et est indiqué pour les 14 régions de l'OMS.

    Les résultats montrent que des facteurs de risques environnementaux jouent un rôle dans plus de 80% des maladies régulièrememnt recensées par l'Organisation mondiale de la Santé. Globalement, on estime que 24% de la charge mondiale de morbidité et 23% de tous les décès peuvent être attribués à des facteurs environnementaux. Parmi les enfants (0-14 ans), ces chiffres s'élèvent à plus d'un tiers de la charge de morbidité.

    Ces premières estimations peuvent avoir d'importantes implications pour les preneurs de décisions car les riques environnementaux pris en compte dans cette recherche pourraient être réduits de façon significative par des interventions dont le ratio coût-efficacité a été prouvé. En outre, ces investissements coordonnés pourraient contribuer à promouvoir l'application de stratégies de développement plus rentables et porteuses de multiples avantages sociaux et économiques.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [World Health Organization (WHO)]
  • Dernière modification le 12-10-2015