Publications

12 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Activité physique, Politique internationale
    • 2010
    • Rapport
    • Français, Anglais

    L'OMS a mis au point ces recommandations mondiales en matière d'activité physique pour la santé dans le but de fournir aux décideurs politiques nationaux et régionaux des indications sur la relation dose/effet entre la fréquence, la durée, l'intensité, le type et la quantité totale d'activité physique nécessaire pour prévenir les maladies non transmissibles.
    Les recommandations concernent trois groupes d'âge:

    • les 5-17 ans;
    • les 18-64 ans, et
    • les plus de 64 ans.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [World Health Organization (WHO)]
    • Activité physique, Accidents et blessures, Statistiques
    • 2007
    • Rapport
    • Français

    Le sport de haut niveau chez les jeunes élites s'est fortement professionnalisé au cours des dernières années, avec un accroissement du volume et de l'intensité des entraînements. Les risques liés à une activité physique soutenue et l'ampleur de la problématique des blessures sportives ne sont pas encore bien connus. L'objectif de cette étude était de faire un état des lieux de l'incidence des traumatismes et lésions de surcharge liés à la pratique sportive intense chez les jeunes au Grand-Duché de Luxembourg.
    Une enquête rétrospective a été menée en décembre 2006 auprès de 503 sportifs entre 8 et 26 ans, pratiquant les sports suivants: athlétisme, badminton, basketball, cyclisme, football, gymnastique, handball, karaté, natation, tennis, triathlon et tennis de table. Sur les 242 répondants, 49% déclarent avoir eu au moins une blessure liée à leur pratique sportive au cours des 12 mois précédents. Au total 167 blessures ont été enregistrées, ce qui correspond à une fréquence de 0.69 blessures par athlète par an. L'incidence des blessures a été déterminée en tenant compte de l'exposition au risque, soit le temps de pratique sportive, évalué ici à 11.5 heures par semaine en moyenne. L'incidence globale des blessures est de 1.16 blessures par 1000 heures de pratique (entraînements et compétitions). Elle varie en fonction du type de sport pratiqué, avec une valeur de 0.94 blessures/1000h pour les sports individuels, 1.66 blessures/1000h pour les sports collectifs et de 1.15 blessures/1000h pour les sports de raquettes. Globalement, le risque de se blesser en situation de compétition (incidence de 1.94) est 2.26 fois plus élevé qu'aux entraînements (incidence de 0.86). Le membre inférieur est concerné dans 58% des cas. Si un tiers des blessures est sans gravité, près d'une lésion sur cinq est sévère, obligeant l'athlète à un "repos" de plus de quatre semaines. Dans 22% des cas il s'agit d'une récidive. Une majorité des athlètes (63%) attribue la cause principale de leur blessure à un facteur interne.
    Il est recommandé d'affiner et de poursuivre la description du phénomène des blessures sportives par une approche prospective, permettant un suivi à long terme des jeunes athlètes de haut niveau. D'autre part, les résultats de cette étude démontrent la nécessité d'initier le travail sur le volet de la prévention primaire et secondaire par l'identification de profils à risque, basée sur l'évaluation des caractéristiques physiologiques et psychomotrices de l'athlète. Ce sera le point de départ incontournable pour mettre en place des stratégies de prévention pertinentes dont l'efficacité devra être évaluée régulièrement

    • Date de parution:
    • Editeur: Luxembourg Institute of Health
    • Ecole, Activité physique, Enfance et adolescence
    • 2006
    • Rapport
    • Allemand

    Europaweit sind motorische Defizite, die zunehmende Inaktivität sowie der Anstieg von gesundheitlichen Risiken bei Kindern und Jugendlichen ein aktuelles Thema in Wissenschaft und Öffentlichkeit.

    Um europaweite Bemühungen zu bündeln und Synergieeffekte zu erreichen, wurde 2004 von der Europäischen Kommission das Europäische Jahr des Sports ausgerufen.

    Auf nationaler Ebene hat in Deutschland nahezu gleichzeitig das Robert Koch- Institut unter der Trägerschaft mehrerer Bundesministerien das 1. Nationale Gesundheitssurvey für Kinder und Jugendliche begonnen. 2006 werden repräsentative Daten zu 17.000 Kindern und Jugendlichen im Alter von 0 – 17 Jahren vorliegen.

    Um für Luxemburg eine Bestandsaufnahme zu Gesundheit, motorischer Leistungsfähigkeit und körperlich-sportlicher Aktivität zu erhalten, wurde das vorliegende Forschungsvorhaben für drei ausgewählte Altersgruppen gestartet.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogique et technologiques (SCRIPT) Département Ministériel des Sports
    • Statistiques, Activité physique
    • 2014
    • Rapport
    • Anglais

    [Sport et activités physiques]
    D’après les résultats de la dernière enquête Eurobaromètre sur le sport et l’activité physique, 59 % des citoyens de l’Union européenne pratiquent rarement une activité physique ou sportive, voire jamais, et 41 % le font au moins une fois par semaine.
    Les Européens du Nord s'adonnent davantage aux activités physiques que ceux du Sud et de l’Est. En Suède, 70 % des personnes interrogées ont déclaré pratiquer une activité physique ou sportive au moins une fois par semaine, juste devant le Danemark (68 %) et la Finlande (66 %), suivis des Pays-Bas (58 %) et du Luxembourg (54 %). À l’autre extrémité du classement, 78 % des personnes interrogées ne pratiquent jamais ce type d'activités en Bulgarie, et ce pourcentage descend à 75 % à Malte, 64 % au Portugal et 60 % en Roumanie et en Italie.
    L’enquête montre que les autorités locales, en particulier, pourraient en faire plus pour encourager les citoyens à pratiquer davantage d’activités physiques. Alors que 74 % des personnes interrogées pensent que les clubs sportifs locaux et autres prestataires offrent des possibilités suffisantes dans ce domaine, 39 % d'entre elles estiment que leurs autorités locales n'en font pas assez.

    • Date de parution:
    • Editeur: Commission européenne [European Commission]
    • Activité physique, Alimentation, Maladies
    • 2014
    • Rapport
    • Anglais

    [Profils de pays sur la nutrition, l’activité physique et l’obésité dans les 53 États membres de la Région européenne de l’OMS. Méthodologie et résumé]
    o support the exchange of experiences, policy development and action in the areas of nutrition, physical activity and obesity, the WHO Regional Office has compiled profiles on the 53 countries in the WHO European Region. While the individual country profiles are issued separately, this short publication gives an overview of information on the monitoring and surveillance of overweight and obesity, exclusive breastfeeding during the first six months of life, the intake of saturated fatty acids and salt, the supply of fruit and vegetables, iodine status and physical inactivity. A policy section summarizes salt-reduction initiatives, trans fatty acids policies, actions in the area of marketing of food and non-alcoholic beverages to children, and physical activity policies and recommendations. It also describes the methodology and the data sources used.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [World Health Organization (WHO)]
    • Activité physique, Alimentation, Politique nationale
    • 2007
    • Rapport
    • Français

    L’initiative luxembourgeoise en faveur de la promotion de l’alimentation saine et de l’activité physique s’inscrit dans la « Politique-cadre de la Santé pour tous pour la Région européenne de l’OMS » qui constitue le cadre d’élaboration des politiques de santé dans la Région européenne pour les années à venir.

    Le but général est de permettre à chacun de réaliser pleinement son potentiel de santé. Deux objectifs principaux d’amélioration de la santé orientent les efforts à déployer pour atteindre ce but général :

    • promouvoir et protéger la santé des individus tout au long de leur vie,
    • réduire l’incidence des principales maladies et des principaux traumatismes, et les souffrances qui en résultent.

    Lors du renouvellement du programme « Gesond iessen, Méi bewegen » (GIMB) un nouveau plan cadre national GIMB 2018-2025 a été élaboré.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Enfance et adolescence, Politique internationale, Alimentation, Activité physique
    • 2006
    • Rapport
    • Anglais

    [Les déterminants socioéconomiques d’habitudes alimentaires et de niveaux d’activité physique salutaires chez les adolescents]
    Selon une récente « Étude sur le comportement des enfants d'âge scolaire en matière de santé » (HBSC), les adolescents pauvres sont en moins bonne santé que les adolescents mieux nantis. À l'heure où une prévalence fortement accrue de l'obésité chez les enfants et les adolescents d'Europe renforce le caractère d'urgence de la démarche, le Forum HBSC 2006 de l'OMS a été organisé dans le but d'étudier les déterminants socioéconomiques des habitudes alimentaires et des niveaux d'activité physique salutaires chez les adolescents.
    Il s'agit du premier d'une série de forums programmés pour aider les pays à mettre en œuvre des mesures axées sur les déterminants socioéconomiques de la santé dans les politiques et les interventions visant à promouvoir un bon état de santé chez les jeunes. Les participants à ces forums examineront les bases factuelles les plus récentes et feront la synthèse des enseignements acquis en matière d'élaboration et de mise en application de politiques.
    Ce rapport fait figurer en bonne place les études de cas et les données d'enquêtes présentées lors du Forum 2006, dont il résume les principales conclusions quant à la nature des problématiques et aux modes d'intervention possibles pour les décideurs.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [World Health Organization (WHO)]
    • Maladies, Alimentation, Activité physique
    • 2011
    • Rapport
    • Anglais

    [Alimentation, activité physique et prévention des maladies cardiovasculaires en Europe]
    In May 2002 The European Heart Network published “Food, Nutrition and Cardiovascular Disease Prevention in the European Union: Challenges for the New Millenium” There have been important changes in the landscape in relation to diet, physical activity and cardiovascular disease since 2002.
    This new report reviews the latest evidence on the relationship between cardiovascular health and what we eat or how active we are. It also takes a close look at current European eating and physical activity patterns and proposed a series of policy actions.
    Two sets of population goals
    We propose two sets of population goals for European countries to work towards in the medium and long term. The intermediate targets are set at a level which governments could realistically aim for within the next five to ten years. The second, more ambitious goals highlight diet and activity levels to aim towards in the longer term.
    These goals are not dietary guidelines for individuals. They represent a recommended average intake or level for the population as a whole, and are provided as a tool for policy makers to use in settings and monitoring strategy. The goals need to be translated into meaningful food-based dietary guidelines at the country level, taking local eating habits, activity patterns and cultural factors into account.

    • Date de parution:
    • Editeur: European Heart Network (EHN)
    • Ecole, Activité physique
    • 2010
    • Périodique
    • Français

    Courrier de l'Education Nationale - N° spécial, Février 2010
    Un nombre croissant de nos jeunes est de moins en moins motivé pour l’effort physique. Nous disposons de chiffres pour étayer cette (hypo)thèse, tant au niveau international qu’au niveau national. Les données d’une étude menée en 2004 sont éloquentes, celles, provisoires, de l’étude 2008 confirment l’existence d’un problème réel. Il est évident qu’il nous faut guider et motiver les jeunes d’aujourd’hui vers un mode de vie répondant aux critères d’une activité physique suffisante et d’habitudes alimentaires saines. Comment réaliser ce défi ? Par une prise de conscience certes, par une culpabilisation et des mesures coercitives certainement pas. Offrons aux jeunes des occasions, des terrains d’essais, des moments de vécu pour les convaincre, pour leur faire découvrir leur potentiel, pour leur permettre d’apprécier le sport. Le déclic passe par le vécu. Alors, proposons-leur des possibilités d’action ! Le désormais traditionnel « Schoulsportdag » est une telle possibilité d’action. Il a l’avantage de disposer d’une certaine notoriété, d’être une occasion pour organiser une manifestation d’envergure et d’avoir un impact important. Le « Schoulsportdag » conçu comme outil de sensibilisation et de motivation, de lien entre le sport à l’école et le sport extra-scolaire, comme plateforme d’échanges et de collaboration de partenaires différents n’a en rien perdu de sa raison d’être. Sa 9e édition a l’ambition de consolider les efforts entrepris depuis près d’une décennie et de façon plus concertée encore depuis la mise en vigueur du plan d’action national « Gesond iessen – méi bewegen » dans lequel les 4 ministres soussignés se sont engagés. Aux concepteurs et organisateurs, ensemble avec tous les partenaires impliqués, de proposer aux jeunes de l’école fondamentale un programme diversifié et motivant. Celui-ci constitue une occasion de plus pour convaincre les jeunes des bienfaits du sport et de les inciter ainsi à rechercher des occasions régulières de pratique sportive, notamment dans les sections de la LASEP et dans les clubs sportifs.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de l'Education nationale de l'enfance et de la jeunesse
    • Enfance et adolescence, Activité physique, Ecole
    • 2006
    • Rapport
    • Français, Allemand

    A l'échelle européenne les déficits moteurs, l’inactivité croissante ainsi que l’augmentation des risques au niveau de la santé chez les enfants et les jeunes sont un sujet d’actualité tant au niveau du grand public que sur le plan scientifique. Pour rassembler les efforts au niveau européen et obtenir des effets de synergie, 2004 a été proclamée année européenne du sport par la commission européenne.

    Presque au même moment, en Allemagne, le Robert Koch-Institut a initié, avec le soutien de plusieurs ministères fédéraux, la première étude nationale sur la santé des enfants et des jeunes. En 2006 les données représentatives sur 17.000 enfants et jeunes de 0 - 17 ans sont disponibles.

    Le présent projet de recherche sur trois groupes d'âge déterminés a été réalisé pour obtenir un inventaire sur la santé, la capacité motrice et l’activité physique et sportive au Luxembourg.

    • Date de parution:
    • Editeur: Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogique et technologiques (SCRIPT) Département Ministériel des Sports
  • Dernière modification le 12-10-2015