Publications

8 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Statistiques, Maladies
    • 2003
    • Article
    • Français

    J. Le Sein, 2003, t. 13, n° 2 (Congrès: Dépistage et diagnostic précoce, apport du numérique, Luxembourg, 23/05/2003)
    Au début des années 1990, confrontées à un taux élevé de cancers du sein dans la population, les autorités politiques luxembourgeoises ont décidé de mettre en place un dépistage organisé au niveau national. L’un des soucis principaux a été dès le début de respecter une méthodologie rigoureuse, imprégnée des recommandations de la Commission Européenne. Le contrôle de qualité technique a été appliqué dès 1994, et l’accent a été mis sans relâche sur la formation des manipulatrices à l’évaluation de la qualité à la lecture des mammographies, surtout en positionnement. Les résultats des dix premières années sont repris ici, selon les référentiels internationaux reconnus : indicateurs d’impact, indicateurs de qualité, indicateurs précoces d’efficacité, indicateurs d’organisation. L’existence d’un seul laboratoire d’anatomopathologie et d’un seul registre des tumeurs a permis d’obtenir la majeure partie des résultats histologiques.
    En dix ans, un total de 69 780 mammographies a été réalisé, 32 853 (47 %) en « première mammographie », 36 927 en « mammographies subséquentes ». Les indicateurs de qualité et d’efficacité sont en général conformes aux normes européennes. Le taux de cancers de bon pronostic est élevé. Deux conclusions s’imposent : la participation des femmes au dépistage doit être régulière dans le temps, ne dépassant pas l’intervalle de deux ans entre deux dépistages ; et l’amélioration du dépistage des cancers de petite taille doit s’accompagner de l’évaluation d’un suivi diagnostique et thérapeutique adéquats, permettant de diminuer la mortalité sans doute, mais surtout la morbidité du traitement des cancers

    • Date de parution:
    • Editeur: Masson
    • Maladies, Santé sexuelle, Statistiques
    • 2009
    • Communiqué
    • Français

    Le Luxembourg est sorti premier en 2009 le nouveau classement européen concernant les conditions d'accès aux traitements et les conditions de vie des personnes vivant avec le VIH / SIDA (Euro HIV Index 2009).

    • Date de parution:
    • Editeur: Health Consumer Powerhouse
    • Maladies, Statistiques
    • 2013
    • Article
    • Français

    Tous les 5 ans, la Fondation Cancer commandite une enquête sur les attitudes, connaissances et comportements de la population du Luxembourg face au cancer. Ceci permet de faire le point sur la situation et de voir l’évolution et les changements de la société au Luxembourg face au cancer.
    D'emblée, il faut dire que le cancer concerne directement ou indirectement une grande partie de la population. 2% de la population est en cours de traitement et 7% a déjà été traité pour un cancer dans le passé. 35% ont actuellement une ou plusieurs personnes atteintes de cancer dans leur famille proche et 86% dans leur entourage proche (famille, amis, collègues).

    • Date de parution:
    • Editeur: Fondation Cancer
    • Maladies, Statistiques
    • 2013
    • Brochure
    • Allemand, Anglais, Français, Portugais

    Le Ministère de la Santé a demandé au Centre d’Etudes en Santé (CES) du Centre de Recherche Public de la Santé (CRP-Santé) de réaliser une étude sur la santé de la population résidente au Luxembourg (EHES-LUX). Un échantillon de 13’400 personnes sera invité à y participer. EHES-LUX est financée par le Ministère de la Santé, avec le support du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Dans un cadre plus large, l’étude EHES-LUX fait partie des études européennes sur la santé (EHES et EHIS).

    • Les objectifs principaux d’EHES-LUX sont les suivants :
    • Evaluer la proportion de la population qui souffre de maladies majeures (par exemple les maladies du cœur, le diabète, les maladies des poumons, le cancer) et leur relation avec les habitudes de vie et les facteurs de risque (par exemple le tabagisme, la nutrition, la pollution et l’obésité).
    • Comparer les résultats entre différents sous-groupes de la population (par exemple femmes-hommes, âgés-jeunes, lieu de résidence rural-urbain).
    • Concevoir des campagnes de prévention et d’information basées sur l’état de santé de la population.
    • Comparer les résultats entre les pays européens.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé Luxembourg Institute of Health
    • Maladies, Statistiques
    • 2016
    • Communiqué
    • Français

    Sur les 30 pays de l'Indice européen de soins cardiaques (Euro Heart Index 2016 - EHI), Luxembourg se classe en 4 ème position derrière la France en tête, suivie de près par la Norvège et la Suède. Les soins cardiaques se sont améliorés dans presque tous les pays, mais les écarts d’un pays européen à l’autre menacent le principe d’équité. Un accès égalitaire aux médicaments essentiels pour le traitement des maladies cardiaques pourrait sauver la vie de dizaines de milliers de personnes.

    • Date de parution:
    • Editeur: Health Consumer Powerhouse
    • Maladies, Santé sexuelle, Statistiques
    • 2012
    • Communiqué
    • Français

    Le Luxembourg devrait renforcer le dépistage de l'hépatite, selon un nouveau classement reprenant 30 pays européens ayant participé à l’enquête menée afin de comparer les traitements et les politiques de lutte contre l'hépatite.

    • Date de parution:
    • Editeur: Health Consumer Powerhouse
    • Maladies, Statistiques
    • 2013
    • Communiqué
    • Français

    Tous les 5 ans, la Fondation Cancer commandite une enquête auprès de TNS Ilres sur les attitudes, connaissances et comportements de la population résidant au Luxembourg face au cancer. Le sondage réalisé en hiver 2012 montre divers constats intéressants, comme par exemple que la population a du mal à hiérarchiser les facteurs de risque du cancer.
    Le cancer touche une grande partie de la population : 2% sont actuellement en cours de traitement, 7% ont été traités dans le passé et plus d’un tiers ont une ou plusieurs personnes atteintes de cancer dans leur famille proche.
    Ces chiffres montrent bien que le cancer devrait figurer parmi les préoccupations des responsables politiques. Or, d’après la population, ce n’est guère le cas : plus de la moitié estime que les responsables politiques ne se préoccupent pas du tout ou trop peu du cancer.
    Par contre, les personnes interrogées se montrent satisfaites de la prise en charge médicale au Luxembourg. Près de la moitié de la population la juge comparable à celle de l’étranger. Autre constat positif : 45 % de la population fait confiance à la médecine classique pour guérir d’un cancer ce qui est une augmentation de 7 points par rapport à 2007.

    • Date de parution:
    • Editeur: Fondation Cancer
    • Environnement, Maladies, Statistiques
    • 2006
    • Communiqué
    • Français

    Soleil, ami ou ennemi ? Slogan de la campagne de sensibilisation 2006.
    Utiliser correctement les mesures de protection permettent de bien vivre le soleil, sans conséquences néfastes telles insolation, coup de soleil, changement des grains de beauté, voir même cancer de la peau.
    Appel aux parents de bien protéger leurs enfants et de leur servir d’exemple

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé - Direction de la santé
  • Dernière modification le 12-10-2015