Publications

2 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Environnement, Radioprotection
    • 2014
    • Brochure
    • Allemand, Anglais, Français, Luxembourgeois, Portugais

    Le Grand-Duché de Luxembourg n’a pas d’installation nucléaire sur son territoire. Vu la proximité de la centrale de Cattenom, le gouvernement luxembourgeois attache toutefois une importance particulière à la protection de la population en cas d’accident grave à la centrale nucléaire de Cattenom.
    En 2014, le gouvernement luxembourgeois a adopté un nouveau plan d’intervention d’urgence qui définit l’action des autorités luxembourgeoises dans ce cas.
    L’objectif de cette brochure est de présenter les procédures d’alerte et les mesures de protection prévues par ledit plan ainsi que d’informer la population sur les comportements à adopter en cas d’accident à Cattenom.
    La gestion d’une telle crise implique toute la population. Une bonne connaissance des gestes et comportements à adopter ainsi que des mesures de protection prises par les autorités facilitent la gestion de cette crise. Le but de la présente brochure et de www.infocrise.lu, le site officiel du gouvernement en matière de communication de crise, est d’informer, de sensibiliser et de préparer la population à une telle éventualité.

    • Date de parution:
    • Editeur: Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Direction de la Santé - Division de la radioprotection
    • Environnement, Radioprotection
    • 2015
    • Plan d'action national
    • Français

    Au Luxembourg, le recours aux examens d’imagerie médicale est le plus fréquent parmi les pays européens. Ce développement se traduit par une augmentation significative de l’exposition aux rayonnements ionisants de la population luxembourgeoise, ceci malgré des efforts notables d’optimisation des doses délivrées.

    C’est dans ce contexte que le programme gouvernemental prévoit la promotion des recommandations du Conseil scientifique dans le domaine de la santé. Lors de la réunion de la Plateforme de coordination MISA/MSS du 16 septembre 2014, la ministre de la Santé et le ministre de la Sécurité sociale ont institué un groupe de travail ad hoc chargé d’élaborer un plan d’action pour mars 2015.

    Le présent plan d’action vise notamment à promouvoir une meilleure justification des actes imagerie médicale au bénéfice de la qualité des soins délivrés au patient. Des études réalisées dans d’autres pays européens indiquent en effet la réalisation d’environ 20 % d’examens non-justifiés, tout type d’examen en imagerie médicale confondu.

    • Date de parution:
    • Editeur: Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
  • Dernière modification le 12-10-2015