Publications

12 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Politique nationale, Système de santé, Travail
    • 2015
    • Périodique
    • Français

    Inhalt - Contenu

    • Améliorer la prise en charge des personnes présentant des incapacités de travail
    • Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne
    • L’Agence eSanté s’apprête au lancement du DSP de préfiguration
    • Luxembourg Institute of Health - Research Dedicated to Life: Un institut qui voue sa recherche à la vie

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé Ministère de la Sécurité Sociale
    • Maladies, Politique nationale
    • 2015
    • Périodique
    • Français

    Le Plan National Cancer est en marche. Validé par le Conseil de Gouvernement le 18 juillet 2014 et publié par Mme Lydia Mutsch, Ministre de la Santé, le 2 septembre 2014, le Plan National Cancer 2014-2018 (PNC‐2014‐2018) est alors entré dans une phase active d’implémentation, mobilisant les acteurs tant au niveau du Ministère de la Santé, que de la Direction de la Santé, des Etablissements Hospitaliers, des médecins et soignants ou des fondations et associations de patients, chacun contribuant selon sa compétence en partenariat avec tous.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé - Direction de la santé
    • Maladies, Politique nationale, Santé sexuelle
    • 2015
    • Rapport
    • Français

    Les chiffres présentés, dans cette nouvelle édition 2014 du rapport du Comité de surveillance Sida, sont plutôt alarmants. En effet, le Comité de surveillance a observé encore plus de nouveaux cas en 2014 qu’en 2013, et de loin : 96 comparé à 83, soit une augmentation de 15%.
    Si les chiffres sont à interpréter avec prudence – une partie de cette augmentation est certes due à une stratégie de dépistage proactive – la tendance va clairement dans la mauvaise direction.
    Ce constat se confirme davantage chez les consommateurs de drogues.
    L’attitude de ces consommateurs envers les moyens de prévention lors de la consommation de drogue ou de rapports sexuels a manifestement changé : le « safer use » n’est plus perçu comme une évidence. Dans ce sens, toutes les forces professionnelles en matière de drogue doivent trouver des nouvelles voies de manière créative et éducative, afin d’apporter les informations ciblées à ce groupe et de responsabiliser les personnes concernées envers elles-mêmes et envers les autres.

    • Date de parution:
    • Editeur: Comité de Surveillance du SIDA Luxembourg
    • Santé mentale, Statistiques, Politique nationale
    • 2015
    • Fiche
    • Anglais

    [Atlas de la santé mentale 2014: profil du Luxembourg
    The Mental Health Atlas-2014 provides country profiles on mental health. Atlas 2014 is the result of complete updating of information from countries, supplemented by a search of relevant literature and reports of WHO and other international and national organizations.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [World Health Organization (WHO)]
    • Politique nationale, Statistiques, Drogues
    • 2015
    • Plan d'action national
    • Français

    Le plan d’action national, élaboré sur base des résultats d’une évaluation externe, vise à affronter les défis qui se posent et se poseront d’ici 2019 en matière de drogues et d’addictions. Parmi les priorités du plan d’action figurent la prévention au sens large du terme, les jeunes, les parents toxicomanes, la poursuite de la décentralisation des structures d’aide, le développement du traitement de substitution, les usagers vieillissants, la lutte contre les maladies infectieuses parmi les usagers de drogues et les nouveaux produits psychoactifs ainsi que les comportements d’usage émergents.
    Le plan d’action 2015-2019 englobe quelque 60 mesures, élaborées en étroite collaboration avec les acteurs de terrain et approuvées par le Groupe interministériel toxicomanies.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Politique nationale, Drogues
    • 2015
    • Rapport
    • Anglais, Français

    Le rapport 2014 du Réseau national d'information sur les stupéfiants et les toxicomanies (RELIS) sur l’état du phénomène de la drogue au Grand-Duché de Luxembourg vise à situer le contexte dans lequel s’inscrivent l’usage et le trafic illicites de drogues et les toxicomanies au niveau national en proposant une vue d’ensemble des évolutions historiques et les tendances actuellement observées en la matière.

    • Date de parution:
    • Editeur: Luxembourg Institute of Health
    • Politique nationale, Système de santé
    • 2015
    • Fiche
    • Anglais

    “Agence eSanté, Luxembourg’s national agency for the exchange and sharing of medical data ”
    Agence eSanté was founded in 2011 as an Economic Interest Group (G.I.E). Its roots go back to 2006, the year in which the Luxembourg government adopted the national Health Action Plan. The first projects launched further to this Action Plan revealed that healthcare professionals needed a platform allowing them to share medical data. Thus, Luxembourg Government decided in 2010 to create a national agency that would be in charge of implementing such digital platform. The Healthcare Reform Law voted in December 2010 laid the legal basis for the establishment of Agence eSanté, which became operational in 2012 and has since then been in charge of the development of a coherent national eHealth strategy.
    The eSanté team currently consists of 14 professionals who drive and monitor the various projects that are required for the deployment of the eHealth platform and its services. The interdisciplinary team with its variety of profiles provides the necessary diversity in expertise and also reflects the technological, professional and cultural challenges of this ambitious national project.
    When and where required additional advice and know-how is sought with external specialists. And to make sure that the services put in place by the agency respond to the requirements and practical needs of the different actors of Luxembourg’s healthcare sector, Agence eSanté involves the relevant stakeholders in work groups and thematic exchanges so as to integrate their input in its decision-taking-process.

    • Date de parution:
    • Editeur: Agence eSanté
    • Politique nationale, Santé mentale
    • 2015
    • Plan d'action national
    • Français

    Le taux de suicide au niveau mondial, actuellement de 11,4 par 100.000 habitants, a augmenté de 60% au cours des 45 dernières années, soit près de 1 million de décès par an. Le suicide représente donc la 10ième cause de mortalité dans la population générale et l’une des trois principales causes chez les personnes âgées de 15 à 44 ans.
    Selon les estimations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le suicide représentera plus de 2% de la charge mondiale de morbidité d’ici 2020.
    Cependant, l’ampleur du problème est encore plus importante lorsque l’on sait que le taux de tentatives de suicide est 20 fois plus élevé que celui des suicides accomplis. S’y ajoute l’impact considérable du suicide, au-delà de la personne concernée, sur la vie et la santé mentale des proches et de la communauté en général.
    Le suicide est le résultat d’interactions complexes entre différents facteurs de risque et de protection. Néanmoins, nous savons que tout suicide est évitable et que les moyens de réduire de manière significative le nombre de décès par suicide existent.
    La lutte contre le suicide relève d’une politique de prévention active, d’une approche multisectorielle (« Health in all Policies ») et d’approches s’attaquant aux facteurs de risque à différents niveaux.
    Il y a bientôt 20 ans que les Nations Unies publiaient une directive sur la prévention du suicide. Au Luxembourg, la prévention du suicide a été reconnue comme priorité de Santé Publique à partir de 2012. En 2013, le nouveau programme gouvernemental prévoit un Plan National de Prévention du Suicide et plus largement de la Dépression (PNPSL), dont le but est de combattre les causes et les conséquences du suicide et de réduire les tentatives de suicide et les décès par suicide au Luxembourg.
    Ce plan s’adresse à toute la population et prend en compte les différentes périodes de vie (enfants, adolescents, personnes âgées, etc.) dans leurs différents milieux (travail ou scolaire).

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé - Direction de la santé
    • Politique nationale, Système de santé
    • 2015
    • Fiche
    • Français, Luxembourgeois, Allemand, Anglais, Portugais

    Häufig gestellte Fragen
    Was ist die gemeinsame Pflegeakte
    Wird die DSP die Patientenakten der einzelnen Träger ersetzen?
    Welche Informationen befinden sich im DSP?
    Ist die DSP verpflichtend für den Bürger ?
    Wer hat Zugang zur DSP ?
    Wo werden die Daten der Gesundheitsakte gespeichert ?
    Wie wird die Sicherheit der Daten gewährleistet ?

    • Date de parution:
    • Editeur: Agence eSanté
    • Politique nationale, Système de santé
    • 2015
    • Rapport
    • Anglais

    [Systèmes de santé en transition (HIT): Luxembourg]

    The Luxembourgish health system is facing unique challenges amongst EU member states. First, it has the highest per capita health spending in PPP amongst European countries. Secondly, Luxembourg is lacking capacity to train health personnel and is facing shortages in some specialty care, which also necessitates a generous policy towards receiving care abroad.

    Reforms in 2008 and 2010 have targeted these challenges by establishing a single health insurance fund envisioned to play a stronger role in cost-containment and introducing e-health. Especially in hospital care there is room for efficiency gains. An average length of stay that remains high, combined with low bed occupancy rates reflect the lack of incentives in the financing mechanism which is based on patient-days from a global hospital budget. Current reforms aim at the implementation of national structured health information system for hospital services, which is prerequisite to further announced reforms such as the introduction of a DRGs based system.

    Additionally, patient empowerment was strengthened in 2014, which gave patients the right to receive all relevant information on health status and treatment options. In line with the 2011 European cross-border Directive, patients are now able to obtain information on treatment options abroad and related costs. In 2012, 16 % of patients received care abroad, which is the highest number in the EU and far above the EU average of 4 %.

    HiT health system reviews are country-based reports that provide a detailed description of a country's health system and of reform and policy initiatives in progress or under development. More up-to-date information on many countries can be found on our Health Systems and Policy Monitor (HSPM).

    • Date de parution:
    • Editeur: Observatoire Européen des Systèmes et Politiques de Santé [European Observatory on Health Systems and Policies]
  • Dernière modification le 12-10-2015