Publications

17 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Alcool, Politique nationale
    • 2011
    • Brochure
    • Français, Allemand

    Ce manuel est conçu comme une aide et contient des conseils pratiques pour les initiateurs et les organisateurs de fêtes pour les «16-99 ans».
    L’ensemble des boissons alcooliques est pris ici en considération, à savoir vin, bière, cidre, alcopops, tout comme les alcools forts tels que les spiritueux.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé - Direction de la santé Centre de Prévention des Toxicomanies (CePT)
    • Alcool, Politique nationale
    • 2011
    • Dépliant
    • Allemand, Français

    La loi de cabaretage (29 juin 1989) interdit de servir de l’alcool aux moins de 16 ans. Depuis 2006, il est également interdit de vendre ou d’offrir à titre gratuit des boissons alcooliques aux moins de 16 ans.
    En cas de non respect de l’interdiction de vendre ou de servir des boissons alcooliques aux moins de 16 ans, la personne responsable risque une amende entre 251 et 1000 euros. Cette disposition légale s’applique au vendeur ou à la vendeuse, au serveur ou à la serveuse, au gérant ou à la gérante de l’établissement.
    La Division de la Médecine Préventive de la Direction de la Santé et le CePT mettent à votre disposition des affi ches et des autocollants qui informent vos clients des dispositions légales.
    Mettez-les bien en évidence près de la caisse ou du bar. Ainsi vos clients seront informés des termes de la loi, et vous et votre personnel pouvez vous y référer.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé - Direction de la santé Centre de Prévention des Toxicomanies (CePT)
    • Politique nationale, Système de santé, Santé mentale
    • 2009
    • Rapport
    • Allemand

    [Quel est l’état de la psychiatrie au Luxembourg après la mise en place de la réforme en 1993? Le rapport d’évaluation de Wulf Rössler, professeur de l’université de Zurich, épingle les faiblesses de l‘architecture psychiatrique au Luxembourg, identifie ses atouts et édicte une série de recommandations au gouvernement].

    ---

    Wie ist der Stand der Psychiatrie in Luxemburg nach der Einführung der Reform 1993? Der Evaluationsbericht von Wulf Rössler, Professor der Universität Zürich, benennt die Schwächen der psychiatrischen Struktur in Luxembourg, identifiziert ihre Stärken und sieht eine Reihe von Empfehlungen für die Regierung vor.

    • Date de parution:
    • Editeur: Universität Zurich
    • Politique nationale, Système de santé, Santé mentale
    • 2005
    • Rapport
    • Allemand

    Die Planungsstudie wurde im Auftrag des Gesundheitsministeriums des Grossherzogtums Luxemburg durchgeführt. Ziel der Studie war die Analyse der psychiatrischen Gesundheitsversorgung Luxemburgs, die Erörterung der bisherigen Schwierigkeiten im Transformationsprozess sowie die Ausarbeitung von Leitlinien und Empfehlungen für eine weitergehende Reform der Psychiatrie. Die Bestandesaufnahme wurde mithilfe quantitativer und qualitativer Erhebungsmethoden durchgeführt und um fachliches, gesundheitspolitisches und strukturelles Hintergrundwissen ergänzt.

    Psychische Störungen sind erstens häufig (bis zu 50% der Bevölkerung leiden zumindest einmal in ihrem Leben an behandlungsbedürftigen psychischen Störungen) und ziehen zweitens für viele Betroffene einschneidende individuelle und sozioökonomische Folgen nach sich. Auch die volkswirtschaftlichen Belastungen sind enorm. Die Notwendigkeit die psychiatrische Versorgung zu planen, gewann in den letzten Jahren deshalb zunehmend an Bedeutung.

    Dabei hat die Europäische Entwicklung der letzten Jahre gezeigt, dass die Versorgungsstandards sich zunehmend aneinander angeglichen haben. Diese Entwicklungen fanden zu Beginn des Jahres 2005 ihren besonderen Ausdruck in der „Europäischen Erklärung von Helsinki“, die einen Europäischen Aktionsplan für die psychische Gesundheit implementierte, zu dessen Umsetzung sich auch Luxemburg bekannt hat.

    • Date de parution:
    • Editeur: Universität Zurich
    • Politique nationale, Système de santé
    • 2010
    • Exposé
    • Allemand, Anglais, Français

    En ce qui concerne les dépenses de santé par tête d’habitant (4162 USD en 2006) le Luxembourg figure depuis quelques années dans le peloton de tête mondial, après les USA, la Norvège et la Suisse.
    Les dépenses de santé à charge de la Caisse Nationale de Santé, financée par les partenaires sociaux et l’Etat, sont publiques à 92,4 %, ce qui fait que les dépenses personnelles (out of pocket) sont les plus faibles parmi les pays de l’OCDE et ne pèsent que pour environ 1,5 % dans le budget des ménages-

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Politique nationale, Système de santé
    • 2009
    • Exposé
    • Français, Allemand, Anglais

    Le système de santé de chaque pays est une émulation de son histoire et le système luxembourgeois n’échappe pas à la règle.

    Si, sur base du programme gouvernemental, c’est actuellement le Ministère de la Santé a pour missions de piloter et de coordonner le système et d’opérationnaliser les buts fixés sur base de valeurs telles que la solidarité, l’universalité, l’équité d’accès et de traitement et autres, le développement durable et dispose à cet effet d’un arsenal de moyens, tel n’a pas toujours été le cas.

    En effet, ce ministère, hormis une apparition éphémère au lendemain de la 2ème Guerre Mondiale, n’a été mis en place, via un secrétariat d’Etat, que depuis 1956 et sa principale administration, la Direction de la Santé, ne s’est véritablement déployée que vers la fin du 20ème siècle.

    Aussi jusqu’à la fin des années 60, le rôle du Ministère de la Santé se limitait à veiller, d’abord avec le Collège Médical et ensuite avec la Direction de la Santé, à l’hygiène publique, à gérer les rares établissements que l’Etat avait créés par subsidiarité - comme l’asile pour aliénés, les sanatoriums pour tuberculeux et autres, l’établissement de cures thermales - et à surveiller les tâches déléguées à différents organismes dans des domaines indispensables à la santé publique mais dont le financement n’était pas pris en charge par les caisses de maladie, mais à défaut par l’Etat.

    Ce n’est qu’à partir des années 70 que l’Etat s’est engagé davantage dans le cofinancement des structures de santé et de l’assurance maladie. En même temps, il a confié par voie légale le rôle de contrôle des actions de santé à la Direction de la Santé et a progressivement mis en place un tissu législatif portant notamment sur l’exercice des professions de santé, l’organisation des soins urgents, la planification des établissements hospitaliers, la prise en charge des grossesses, des nouveau-nés, puis ultérieurement sur la médecine scolaire et celle du travail et s’est ainsi qu’il s’est donné les moyens pour jouer son rôle naturel de pilote d’un système de santé émergeant.

    Garant des valeurs, mais aussi d’un financement et d’un développement durables, il a ainsi progressivement pris en main la sécurité sociale et le secteur de la santé tout en veillant à une évolution consensuelle dont les principales caractéristiques sont actuellement les suivantes :

    • couverture universelle de la population via une assurance maladie et une assurance dépendance obligatoires,
    • prépondérance de l’exercice libérale de la médecine avec le médecin comme initiateur de toutes prestations opposables à l’assurance maladie,
    • conventionnement obligatoire des prestataires autorisés à exercer une profession ou une activité de santé,
    • libre choix du prestataire par le patient et accès direct au médecin spécialiste,
    • planification du secteur hospitalier et pharmaceutique,
    • équité de traitement des prestataires (personnes morales ou physiques) quelque soit leur statut.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Politique nationale, Santé mentale
    • 2016
    • Exposé
    • Français, Allemand

    L’exposition itinérante « A|Normal » est une exposition de sensibilisation sur les troubles mentaux.
    Cette expo s’inscrit dans le cadre du « Plan National de Prévention du Suicide au Luxembourg », PNPSL, qui a défini 33 actions prioritaires pour les années 2015-2019, élaborées avec les acteurs de terrain et approuvées par le Groupe interministériel Prévention Suicide.

    • Date de parution:
    • Editeur: Service d'Information et et de Prévention de la Ligue
    • Grossesse et maternité, Petite enfance, Politique nationale, Alimentation
    • 2004
    • Rapport
    • Français, Allemand

    La protection, la promotion et le soutien de l’allaitement maternel sont une priorité de santé publique en Europe. Les taux faibles et l’arrêt précoce de l’allaitement ont des implications néfastes tant sur le plan de la santé que sur le plan social pour les femmes, les enfants, la communauté et l’environnement. Ils ont pour conséquence d’occasionner des dépenses plus importantes pour le système de santé au niveau national, et d’accroître les inégalités en matière de santé. La Stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, adoptée par tous les états membres de l’OMS à la 55ème Assemblée Mondiale de la Santé en Mai 2002 apporte une base aux initiatives de santé publique pour protéger, promouvoir et soutenir l’allaitement.
    Il a été largement et clairement démontré que l’allaitement maternel ne peut être protégé promu et soutenu qu’au travers d’une action concertée et coordonnée. Le Plan d’action, rédigé par des experts en allaitement, représentants de tous les Pays de l’Union Européenne, les pays associés et les autres parties prenantes, sans oublier les mères, est un modèle qui met en exergue les actions qu’un programme national ou régional devrait comprendre et mettre en oeuvre. Il comprend des interventions spécifiques et des ensembles d’interventions dont l’efficacité a été scientifiquement étayée. Il est à espérer que l’application du Plan d’action réussira à améliorer, dans l’Europe toute entière, les pratiques et les taux d’allaitement (initiation, exclusivité et durée), et permettra à davantage de parents d’avoir confiance en eux et d’être satisfaits de leur expérience d’allaitement, et aux professionnels de santé d’améliorer leur savoir-faire et d’éprouver un sentiment de plus grande gratification dans leur pratique quotidienne.

    • Date de parution:
    • Editeur: CE - Direction de la Santé Publique et de l'Evaluation des Risques
    • Droits du patient, Politique nationale
    • 2016
    • Dépliant
    • Allemand, Français, Anglais, Portugais

    Le Service national d’information et de médiation dans le domaine de la santé remplit les missions :

    • d’information et d’accès au droit ;
    • de centre de médiation pour tout conflit entre un patient et un prestataire de soins de santé ;
    • de point contact pour les soins-transfrontaliers, ensemble avec la Caisse Nationale de Santé.

    • Date de parution:
    • Editeur: Service national d’information et de médiation dans le domaine de la santé
  • Dernière modification le 12-10-2015