Publications

7 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Statistiques, Maladies
    • 2003
    • Article
    • Français

    J. Le Sein, 2003, t. 13, n° 2 (Congrès: Dépistage et diagnostic précoce, apport du numérique, Luxembourg, 23/05/2003)
    Au début des années 1990, confrontées à un taux élevé de cancers du sein dans la population, les autorités politiques luxembourgeoises ont décidé de mettre en place un dépistage organisé au niveau national. L’un des soucis principaux a été dès le début de respecter une méthodologie rigoureuse, imprégnée des recommandations de la Commission Européenne. Le contrôle de qualité technique a été appliqué dès 1994, et l’accent a été mis sans relâche sur la formation des manipulatrices à l’évaluation de la qualité à la lecture des mammographies, surtout en positionnement. Les résultats des dix premières années sont repris ici, selon les référentiels internationaux reconnus : indicateurs d’impact, indicateurs de qualité, indicateurs précoces d’efficacité, indicateurs d’organisation. L’existence d’un seul laboratoire d’anatomopathologie et d’un seul registre des tumeurs a permis d’obtenir la majeure partie des résultats histologiques.
    En dix ans, un total de 69 780 mammographies a été réalisé, 32 853 (47 %) en « première mammographie », 36 927 en « mammographies subséquentes ». Les indicateurs de qualité et d’efficacité sont en général conformes aux normes européennes. Le taux de cancers de bon pronostic est élevé. Deux conclusions s’imposent : la participation des femmes au dépistage doit être régulière dans le temps, ne dépassant pas l’intervalle de deux ans entre deux dépistages ; et l’amélioration du dépistage des cancers de petite taille doit s’accompagner de l’évaluation d’un suivi diagnostique et thérapeutique adéquats, permettant de diminuer la mortalité sans doute, mais surtout la morbidité du traitement des cancers

    • Date de parution:
    • Editeur: Masson
    • Maladies, Médicaments
    • 2006
    • Article
    • Français

    Bulletin de la Societe des sciences medicales du Grand-Duche de Luxembourg, 2006, n°1, p.29-35.
    Le but de cette étude a été d’estimer la prévalence du diabète au Luxembourg, de la comparer à celle rapportée en 1991 et d’évaluer les éventuels changements dans les conduites thérapeutiques.

    • Date de parution:
    • Editeur: Société des Sciences Médicales du Grand-Duché de Luxembourg
    • Maladies, Statistiques
    • 2013
    • Article
    • Français

    Tous les 5 ans, la Fondation Cancer commandite une enquête sur les attitudes, connaissances et comportements de la population du Luxembourg face au cancer. Ceci permet de faire le point sur la situation et de voir l’évolution et les changements de la société au Luxembourg face au cancer.
    D'emblée, il faut dire que le cancer concerne directement ou indirectement une grande partie de la population. 2% de la population est en cours de traitement et 7% a déjà été traité pour un cancer dans le passé. 35% ont actuellement une ou plusieurs personnes atteintes de cancer dans leur famille proche et 86% dans leur entourage proche (famille, amis, collègues).

    • Date de parution:
    • Editeur: Fondation Cancer
    • Politique nationale, Système de santé, Santé mentale
    • 2010
    • Article
    • Français

    Forum 302 “Santé mentale”, décembre 2010, p.26-29
    Pourquoi fallait-il une réforme de la psychiatrie ? On sait aujourd’hui que les troubles psychiatriques sont très répandus dans les pays développés et touchent en moyenne 10 % de la population. L’OMS prédit qu’en 2020, les dépressions seront la 2e source du fardeau global des maladies, l’alcool et les drogues ainsi que leur cortège de conséquences indésirables étant déjà actuellement à un stade endémique.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé
    • Politique internationale
    • 2014
    • Article
    • Allemand, Français, Anglais, Portugais

    Journal officiel de l'Union Européenne, L 86, 21 mars 2014, p.1-13.
    Le troisième programme Santé de l'UE (2014-2020) est le principal instrument utilisé par la Commission européenne pour appliquer la stratégie de l'UE en matière de santé. Le programme poursuit 4 grands objectifs:

    1. agir en faveur de la santé, prévenir les maladies et créer des conditions favorables à des modes de - vie sains, en tenant compte du principe de l'intégration des questions de santé dans toutes les politiques;
    2. protéger les citoyens de l'Union des menaces transfrontières graves sur la santé;
    3. contribuer à des systèmes de santé innovants, efficaces et viables;
    4. améliorer l'accès des citoyens de l'Union à des soins de santé de meilleure qualité et plus sûrs.

    • Date de parution:
    • Editeur: Journal officiel de l'Union Européenne
    • Maladies
    • 2003
    • Article
    • Français

    J. Le Sein, 2003, t. 13, n° 2 (Congrès: Dépistage et diagnostic précoce, apport du numérique, Luxembourg, 23/05/2003)
    Cette étude descriptive a été initiée à la demande de la Commission Européenne, afin de montrer l’évolution et les performances des différents projets pilotes, dont les premiers avaient débuté leurs activités dans le cadre du programme Europe contre le Cancer, en 1989. Un questionnaire « Present status of breast cancer screening within the European Community ; summarizing implementation of quality assurance » [1] a été envoyé à 16 projets pilotes de 10 pays différents, membres du réseau « European Breast Cancer Network, EBCN » et membres de la CE. Les résultats présentés dans cette étude montrent certaines similarités, mais aussi des différences dans l’application des activités en dépistage.
    Tous les projets ont amélioré leurs activités dans le domaine de l’assurance qualité en appliquant les « European Guidelines for Quality Assurance in Mammography Screening » [10]. Cette étude a pu montrer que des programmes de dépistage peuvent être mis en place dans des systèmes de santé aux structures très différentes, si les critères de qualité des European Guidelines sont respectés. Il s’avère primordial que des nouvelles subventions de la CE soient accordées pour permettre aux projets de réaliser des études comparatives dans les pays membres de la CE. L’objectif est de démontrer que la mortalité par cancer du sein a pu être diminuée non seulement dans les pays nordiques, mais également dans les autres pays de la CE.

    • Date de parution:
    • Editeur: Masson
    • Drogues, Politique internationale
    • 2012
    • Article
    • Français

    Journal officiel de l'Union européenne, C 402, 29 décembre 2012, p.1-10.
    La stratégie antidrogue de l’Union Européenne constitue le cadre politique global et définit les priorités générales de la politique de l’UE en matière de lutte contre la drogue, arrêtés par les États membres et les institutions de l’UE pour la période 2013-2020. Le cadre, la finalité et les objectifs de la présente stratégie serviront de base à deux plans d’action drogue quadriennaux ultérieurs de l’UE.
    La stratégie vise à protéger et à améliorer le bien-être de la société et des personnes, à protéger la santé publique, à offrir un niveau élevé de sécurité à la population et à aborder le phénomène de la drogue selon une approche équilibrée et intégrée reposant sur des données factuelles.

    • Date de parution:
    • Editeur: Journal officiel de l'Union Européenne
  • Dernière modification le 12-10-2015