Publications

2 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Seniors, Politique internationale, Système de santé
    • 2011
    • Rapport
    • Français, Anglais

    Le contenu de la version française est consultable gratuitement sur le site de l'OCDE.

    Au moment où l’espérance de vie approche des 80 ans pour les hommes et dépasse nettement cet âge pour les femmes, la population est de plus en plus nombreuse à vouloir vivre pleinement aussi longtemps que possible. Comment l’évolution démographique et les tendances du marché du travail vont-elles peser sur l’offre des proches, de l'entourage, et des travailleurs susceptibles d’assumer une prise en charge ? Pouvons-nous compter sur les seuls aidants familiaux pour soutenir les seniors dépendants ? Faut-il mieux épauler les aidants familiaux, et de quelle manière ? Sommes-nous en mesure d'attirer et de fidéliser la main-d'oeuvre nécessaire, et s'agit-il seulement de mieux la rétribuer ? Les finances publiques seront-elles menacées par le coût de la prise en charge future de la dépendance ? Quel équilibre doit-on rechercher entre implication privée et soutien public de cette prise en charge de longue durée ? Une meilleure efficience des services afférents peut-elle abaisser les coûts ?

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE)
    • Assurances, Seniors
    • 2011
    • Rapport
    • Français

    Ce rapport présente les résultats de l’enquête de satisfaction menée en 2009 auprès de 361 personnes résidant en établissements d’aides et de soins à séjour continu, bénéficiant de l’Assurance Dépendance (AD), ne présentant pas de troubles cognitifs ou psychiatriques.
    Cette enquête a été réalisée par interview en face à face, sur un échantillon aléatoire représentatif de la population bénéficiant de l’AD en institutions.
    Elle a été complétée par une enquête par questionnaire auprès des directions des établissements.
    Les résultats de cette enquête ont été comparés, lorsque cela était possible avec ceux de l’enquête menée en 2007 auprès des bénéficiaires de l’AD pris en charge par les réseaux de soins à domicile.
    Les résultats de la satisfaction des personnes enquêtées ne peuvent, même s’ils sont satisfaisants dans leur ensemble, être le reflet de la satisfaction de l’ensemble des bénéficiaires de l’AD en institutions d’aides et de soins. En effet, en raison du fait qu’il n’existe aujourd’hui aucune méthode valide sur le plan scientifique pour étudier la satisfaction des personnes ayant des troubles cognitifs, il n’a pas été possible de mener cette enquête de satisfaction sur la totalité de la population résidant en institutions et bénéficiant de l’AD. Les résultats de cette enquête doivent donc être utilisés avec prudence et méritent d’être complétés par un audit qualitatif des prises en charge des personnes dépendantes présentant des troubles cognitifs ou des états de santé très précaires les ayant exclus de cette enquête.
    Sur la population étudiée, les résultats montrent un degré de satisfaction élevé, toutefois celui-ci doit être analysé à la lumière de certains biais possibles étant donné que les personnes dépendantes sont fragilisées et peuvent avoir des craintes à exprimer certaines opinions par peur des implications sur leur future prise en charge.
    Dans l’ensemble, cette satisfaction s’exprime tant au niveau des locaux, que des repas, ou des soins qui leur sont prodigués.
    Cependant, des propositions d’améliorations sont attendues de la part des résidents en termes de respect de leurs droits, d’informations sur leurs prises en charge, de temps de communication avec les soignants, de compétences linguistiques des soignants, de gestion de leurs douleurs,
    L’enquête institutionnelle a montré de nombreuses initiatives visant des politiques de prise en charge centrées sur les résidents. Toutefois, elle a mis aussi en évidence des potentialités d’amélioration pour offrir une meilleure transparence des informations à destination des citoyens, et une place plus évidente des résidents dans la gestion des institutions.
    Globalement, il ressort de cette enquête que les investissements faits par les autorités publiques pour la prise en charge des personnes dépendantes sont appréciés des résidents, et que leurs témoignages peuvent aider à proposer une amélioration continue du système mis en place.

    • Date de parution:
    • Editeur: Luxembourg Institute of Health
  • Dernière modification le 12-10-2015