Publications

2 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Environnement, Alimentation, Radioprotection
    • 1999
    • Rapport
    • Français

    La division de la radioprotection promeut la protection efficace de la population, des travailleurs et de l'environnement contre les dangers des rayonnements ionisants.

    Les missions de la division de la radioprotection sont d’un caractère essentiellement préventif, qui consistent à réduire voire empêcher l’exposition aux rayonnements ionisants pouvant engendrer des nuisances pour la santé. A ces fins, la connaissance de l’exposition de la population nationale aux rayonnements ionisants est indispensable. Ce récapitulatif annuel reprend les rapports mensuels sur les données de radioactivité mesurées dans la chaîne alimentaire et dans l’environnement.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé Direction de la Santé - Division de la radioprotection
    • Drogues, Statistiques
    • 1999
    • Rapport
    • Anglais

    [Etude comparative sur la population d’usagers de drogue au Portugal et un échantillon représentatif de toxicomanes portugais résidents du Grand-Duché de Luxembourg]
    Entre 1995 et 1997, jusqu’à 50% des toxicomanes d’origine étrangère en traitement au Grand-Duché de Luxembourg étaient de nationalité portugaise. Cette tendance se confirme à la vue des cas de décès par overdose ou niveau national. Ces observations ont été à la base d’un travail de recherche, initié par le point focal luxembourgeois de l’O.E.D.T., qui procède à une étude comparative des trois sous-populations suivantes : les toxicomanes de nationalité luxembourgeoise, les toxicomanes d’origine portugaise en traitement dans les institutions luxembourgeoises et enfin les toxicomanes portugais en traitement dans leur pays
    d’origine. La confrontation des données socio-démographiques a révélé d’importantes différences entre ces trois populations. Les toxicomanes d’origine portugaise en traitement au Luxembourg, en majorité de sexe masculin (91%), présentent un âge moyen peu élevé (M=25 ans et 9 mois) ainsi qu’un niveau d’éducation faible comparé aux deux autres populations considérées. En ce qui concerne les données relatives à la consommation de drogues illicites, on retiendra que 98% des toxicomanes portugais autochtones consomment préférentiellement des opiacés contre 82% pour les toxicomanes d’origine portugaise en traitement au Luxembourg. 75% des derniers ont eu recours au mode d’administration intraveineux au moment de la collecte de données contre 51.5% pour les toxicomanes portugais. La présente étude a également révélé que les toxicomanes portugais résidant au Luxembourg présentent le taux d’échange de matériel d’injection usé le plus bas (32%) alors que 21.9% des toxicomanes vivant au Portugal sont HIV positifs comparés aux 4% des deux autres populations retenues.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé - EMCDDA, Point Focal OEDT
  • Dernière modification le 12-10-2015