Publications

11 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Politique internationale, Travail
    • 2014
    • Rapport
    • Allemand, Français, Anglais

    Pour mieux protéger les plus de 217 millions de travailleurs de l’UE contre les accidents et les maladies liés au travail, la Commission européenne a adopté un nouveau cadre stratégique en matière de santé et de sécurité au travail (2014-2020).
    Ce nouveau cadre expose les grands défis et les objectifs stratégiques dans ce domaine, et présente les principales mesures ainsi que les instruments pour les mettre en œuvre.
    Il vise à faire en sorte que l’Union européenne continue à jouer un rôle de premier plan dans la promotion de normes élevées en matière de conditions de travail, en Europe et dans le reste du monde, conformément à la stratégie «Europe 2020».
    Le cadre stratégique définit les trois principaux défis en matière de santé et de sécurité au travail:
    faire en sorte que les règles existantes en matière de santé et de sécurité soient mieux appliquées, notamment en augmentant la capacité des microentreprises et des petites entreprises d’adopter des stratégies de prévention des risques efficaces et efficientes;
    améliorer la prévention des maladies liées au travail en s’attaquant aux risques nouveaux et émergents, sans pour autant négliger les risques existants;
    tenir compte du vieillissement de la main-d’œuvre européenne

    • Date de parution:
    • Editeur: Commission des Communautés Européennes
    • Travail
    • 2012
    • Rapport
    • Français

    Après quinze années de fonctionnement de la médecine du travail au Luxembourg, le Ministre de la Santé, Monsieur Mars Di Bartolomeo, a décidé de réaliser un audit des structures mises en place depuis 1995. Cet audit de la santé au travail au Luxembourg devrait servir de base de réflexion à une réforme de la loi de 1994 et permettre entre autres d’adapter le cadre légal face à l’émergence des risques psychosociaux et, également, de “stimuler la mutualisation” des moyens entre les services de santé au travail.

    • Date de parution:
    • Editeur: Ministère de la Santé Direction de la Santé - Division de la Santé au Travail et de l'Environnement
    • Santé mentale, Travail
    • 2012
    • Rapport
    • Français, Anglais

    D’après le nouveau rapport de l’OCDE, les troubles mentaux représentent un problème croissant dans la société, affectant de plus en plus la productivité et le bien-être des personnes au travail.
    Mal-être au travail ? Mythes et réalités sur la santé mentale et l’emploi, révèle qu’un travailleur sur cinq souffre de troubles mentaux, comme la dépression ou l’anxiété, et que bon nombre d’entre eux peinent à s’en sortir.
    Le rapport bat en brèche plusieurs idées fausses concernant la question de la santé mentale, et estime en conclusion que les pouvoirs publics doivent s’efforcer de trouver des solutions nouvelles. La plupart des personnes souffrant d’un trouble mental travaillent : leurs taux d’emploi oscillent entre 55 et 70 %, soit 10 à 15 points de pourcentage de moins que ceux des personnes en bonne santé.

    Pour visualiser gratuitement la version PDF de ce rapport, consulter le site de l'OCDE.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE)
    • Santé mentale, Travail
    • 2010
    • Rapport
    • Allemand, Anglais, Français

    Dans le cadre du programme de l’UE pour l’emploi et la solidarité sociale (Progress), cette publication intitulée Investir dans le bien-être au travail examine les risques psychosociaux en période de changement. Les effets négatifs potentiels de la restructuration sur la santé des travailleurs et de leurs familles ont été largement prouvés. L’incertitude et la précarité de l’emploi constituent également un lien important entre les programmes de restructuration et les effets sur la santé des employé(e)s tels que la dépression, l’absentéisme, les problèmes de sommeil, etc. Cette édition met en relief certains des principaux problèmes associés au changement organisationnel, à la restructuration, à la santé et au bien-être, et il explique ce qui peut être fait pour préparer plus efficacement les organisations et les personnes aux changements majeurs.

    • Date de parution:
    • Editeur: Office des publications de l'Union européenne
    • Maladies, Santé mentale, Travail
    • 2006
    • Rapport
    • Français

    Dans le cadre de sa mission d'accompagnement sur le plan national du dialogue social européen, l’Assemblée plénière du 26 octobre 2004 a institué un Groupe de travail "Stress au travail".

    Au cours de sept réunions, les membres du CES et leurs experts ont pris position par rapport à la problématique du stress lié au travail.

    Le stress visé par l'accord cadre européen du 8 octobre 2004 est celui qui est lié directement au travail. Sont exclus le harcèlement, la violence au travail et le stress post-traumatique.

    Le stress est décrit par l’accord-cadre comme un état accompagné de plaintes ou dysfonctionnements physiques, psychologiques ou sociaux, état qui résulte du fait que les individus se sentent inaptes à combler un écart avec les exigences ou les attentes les concernant. L’individu est capable de gérer la pression à court terme qui peut être considérée comme positive, mais une exposition prolongée au stress peut réduire l’efficacité au travail et causer des problèmes de santé.

    L’accord-cadre reconnaît les effets néfastes d’un niveau excessif de stress sur la santé et la sécurité au travail et la productivité des entreprises.

    Il a pour objet :

    d’augmenter la prise de conscience et la compréhension du stress au travail, par les employeurs, les travailleurs et leurs représentants;

    d’attirer leur attention sur les signes susceptibles d’indiquer des problèmes de stress au travail.

    Le but de l’accord est de fournir aux employeurs et aux travailleurs un cadre qui permet 1) d'identifier, 2) de prévenir les problèmes de stress au travail et 3) de les aider à les gérer quand ils apparaissent néanmoins.

    • Date de parution:
    • Editeur: Conseil Economique et Social (CES)
    • Santé mentale, Travail
    • 2006
    • Rapport
    • Français

    La plupart des salariés passent environ 40 heures par semaine sur leur lieu de travail, soit une part non négligeable de leur temps. Le bien-être au travail participe donc au bien-être global de la personne et ses effets éventuels en termes de productivité, d’absentéisme, de roulement du personnel et de climat social pour l’entreprise ne sont pas à négliger. L’occasion a été donnée aux salariés, résidents comme frontaliers, d’évaluer leur satisfaction et leur stress au travail.

    • Date de parution:
    • Editeur: CEPS/INSTEAD
    • Statistiques, Travail
    • 2006
    • Rapport
    • Français

    Toutes les études le confirment. Le stress devient une réalité inquiétante dans le monde du travail et touche aujourd’hui l’ensemble des sociétés industrielles modernes. Il a des conséquences négatives importantes sur la santé des travailleurs et sur les performances des organisations qui les emploient. De plus, par ses effets sur la santé et la productivité, le stress a aussi beaucoup d’impact sur l’économie.

    Cette enquête a été réalisée à la demande d’OGB-L et confiée à STIMULUS en avril 2005.

    Les objectifs de cette étude du stress sont au nombre de trois :

    • Evaluer la réalité du stress (et des souffrances anxio-dépressives) chez les salariés du Grand-Duché de LUXEMBOURG et de repérer les populations les plus touchées,
    • Comprendre le phénomène de stress en mettant en évidence les principales sources de stress (stresseurs) et en appréciant leur impact sur les salariés en terme de stress,
    • Indiquer les grands axes d’actions correctrices pouvant être mises en place pour lutter contre le stress.

    • Date de parution:
    • Editeur: OGBL
    • Travail
    • 2004
    • Rapport
    • Français

    Série protection des travailleurs N°4.
    Le harcèlement moral est une forme d’abus de pouvoir exercé à l’encontre d’un employé qui s’exprime par un comportement contraire à l’éthique visant à l’humilier. Ce phénomène d’ampleur croissante dans le monde entier est encore largement méconnu et sous-estimé. Il peut avoir de graves répercussions sur la qualité de la vie et sur la santé des individus, et en particulier sur le plan émotionnel, psychosomatique et comportemental. En outre, l’ensemble de la société en pâtit en raison de la pression accrue qui en résulte sur les services sociaux et l’organisation de la protection sociale.
    Cette brochure est destinée à faire mieux connaître ce problème de plus en plus préoccupant en expliquant ses caractéristiques. Notamment en proposant une définition du harcèlement et en décrivant ce qui distingue une situation de harcèlement moral sur le lieu de travail d’un conflit normal, la façon dont il se manifeste, et les conséquences qu’il peut avoir sur la santé et sur la société. Les auteurs examinent en particulier les facteurs qui créent des conditions propices à ce genre de situation et les mesures qu’il convient d’adopter pour lutter et réagir contre ce phénomène.
    Le harcèlement étant une pratique répandue dans tous les secteurs professionnels, cette publication, qui a pour objet de promouvoir la santé et la sécurité au travail, veut alerter les professionnels de la santé, les décideurs, les administrateurs, les directeurs de ressources humaines, la communauté des juristes, les syndicats et les travailleurs du monde entier. La seule manière de lutter contre le harcèlement moral sur le lieu de travail est d’unir les efforts de tous ces acteurs en abordant le problème sous différents angles.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [World Health Organization (WHO)]
  • Dernière modification le 12-10-2015