Publications

74 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Recherche, Remboursements, Politique internationale
    • Rapport
    • Anglais

    First comprehensive analysis of financial protection in the WHO European Region.

    This study has three aims: to monitor financial protection in a way that is relevant for all of the countries in the Region; to offer countries tailored advice on how to make progress towards universal health coverage; and to enable countries to reduce out-of-pocket payments for the people most in
    need of protection.

    • Date de parution:
    • Politique internationale, Système de santé
    • 2016
    • Rapport
    • Anglais

    L’évaluation économique des innovations technologiques de santé doit se faire en fonction de ce qu’elles apportent aux patients, aux citoyens et aux systèmes de santé dans leur globalité. De ce point de vue, la valeur sociale du diagnostic en général est très large. Cependant celle du diagnostic de médecine personnalisée réside plus précisément et essentiellement dans la faculté accrue d’identifier un traitement et de prédire son efficacité pour éviter au patient un protocole médical éprouvant qui se révèlerait au final inutile et préjudiciable car coûteux, financièrement sur le plan sociétal et moralement sur le plan individuel.

    Ainsi, l’appréciation économique stricto sensu est au premier plan de l’évaluation des performances de telles technologies. En revanche, l’appréciation non-économique est très peu étudiée et encore moins intégrée comme vecteur de valeur ajoutée. Effectivement, l’augmentation de la valeur du « savoir », ou des bénéfices pour le patient et ses proches, d’une connaissance plus précoce et plus précise du diagnostic et de son protocole médical associé, n’entrent pas dans les critères d’évaluation.

    Il est cependant possible de catégoriser, d’analyser les éléments constitutifs d’une production de valeur moins tangible au sens économique du terme (planification, bien-être psychique, qualité de vie) et de les intégrer dans les pratiques standards d’évaluation.

    C’est ce que cette étude vise à promouvoir et à démontrer: comment articuler une évaluation fondée sur la valeur dans son appréciation économique, médicale mais également sociale, c’est à dire celle qui intègre le patient dans sa dimension globale et centrale. L’étude propose pour cela une analyse européenne des pratiques actuelles, avec analyse de cas pratiques en France et en Grande-Bretagne et recommandations clés.

    • Date de parution:
    • Editeur: European Personalised Medicine Association (EPEMED) Office of Health Economics (OHE)
    • Santé sexuelle, Maladies, Politique internationale
    • 2015
    • Rapport
    • Français

    La communauté internationale s’est engagée à mettre fin à l’épidémie de SIDA en tant que menace pour la santé publique d’ici à 2030 – une cible ambitieuse du Programme de développement durable à l’horizon 2030 adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2015 . Des cibles intermédiaires ont été établies pour 2020. Le présent projet de stratégie décrit la contribution du secteur de la santé à leur réalisation. Il définit à la fois les mesures que les pays doivent prendre et celles que l’OMS appliquera. Si elles sont mises en œuvre, ces mesures prioritaires appliquées par les pays et par l’OMS accéléreront et intensifieront la riposte au VIH de manière à ce que l’ambition de « mettre fin au SIDA » se concrétise.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [World Health Organization (WHO)]
    • Petite enfance, Drogues, Politique internationale
    • 2015
    • Ouvrage
    • Français, Allemand, Anglais, Portugais

    L’objectif des lignes directrices est de formuler des recommandations pour la conception et la mise en œuvre d’interventions efficaces en lignes destinées aux jeunes usagers de drogues illicites et en particulier de nouvelles substances psychotropes.
    Ces lignes directrices ont été développées dans le cadre du projet financé par l'Union européenne « Click for Support »

    • Date de parution:
    • Editeur: LWL-Coordination Office for Drug-Related Issues
    • Santé mentale, Politique internationale, Statistiques
    • 2015
    • Rapport
    • Anglais

    [Atlas de la santé mentale 2014]

    WHO’s Mental Health Atlas series has already established itself as the single most comprehensive and most widely used source of global information on mental health situation. This new edition of Mental Health Atlas, carried out in 2014, assumes new importance as a repository of mental health information in WHO Member States because it is providing much of the baseline data against which progress towards the objectives and targets of the Comprehensive Mental Health Action Plan 2013-2020 is to be measured. The Action Plan contains four objectives:

    1. To strengthen effective leadership and governance for mental health
    2. To provide comprehensive, integrated and responsive mental health and social care services in community based settings
    3. To implement strategies for promotion and prevention in mental health
    4. To strengthen information systems, evidence and research for mental health

    Global targets have been established for each of these objectives to measure collective action and achievement by Member States towards the overall goal of the Action Plan. Atlas is the mechanism through which indicators in relation to agreed global targets, as well as a set of other core mental health indicators, are being collected. In collecting this information, the mental health Atlas 2014 questionnaire covers critical areas of mental health system development, including governance and financing, human resources, service availability and delivery, promotion and prevention, and surveillance.

    Subsequent to this baseline data collection in 2014, a Mental Health Atlas survey will be sent to country focal points periodically, so that progress towards meeting the targets of the Action Plan can be measured over time.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [World Health Organization (WHO)]
    • Système de santé, Politique internationale, Statistiques
    • 2014
    • Rapport
    • Anglais

    Health at a Glance: Europe 2014
    This third edition of Health at a Glance: Europe presents the latest information on health and health systems in 35 European countries, including all European Union Member States, candidate countries (with the exception of Albania due to limited data availability) and European Free Trade Association (EFTA) countries. The selection of indicators is largely based on the European Core Health Indicators (ECHI) shortlist, a list of indicators that has been developed by the European Commission to guide the development and reporting of health statistics. It is complemented by additional indicators on health expenditure, quality of care and access to care, building on the OECD expertise in these areas.

    Each health information area is based on health indicators including charts illustrating variations across countries and over time, brief descriptive analyses highlighting the major findings, and an information box on the definition of the indicators and possible limitations in data comparability. An annex provides additional information on the demographic and economic context in which health systems operate.

    This publication is the result of collaboration between the OECD and the European Commission in the field of health information, with the help of national data correspondents from the 35 countries.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE)
    • Politique internationale, Travail
    • 2014
    • Rapport
    • Allemand, Français, Anglais

    Pour mieux protéger les plus de 217 millions de travailleurs de l’UE contre les accidents et les maladies liés au travail, la Commission européenne a adopté un nouveau cadre stratégique en matière de santé et de sécurité au travail (2014-2020).
    Ce nouveau cadre expose les grands défis et les objectifs stratégiques dans ce domaine, et présente les principales mesures ainsi que les instruments pour les mettre en œuvre.
    Il vise à faire en sorte que l’Union européenne continue à jouer un rôle de premier plan dans la promotion de normes élevées en matière de conditions de travail, en Europe et dans le reste du monde, conformément à la stratégie «Europe 2020».
    Le cadre stratégique définit les trois principaux défis en matière de santé et de sécurité au travail:
    faire en sorte que les règles existantes en matière de santé et de sécurité soient mieux appliquées, notamment en augmentant la capacité des microentreprises et des petites entreprises d’adopter des stratégies de prévention des risques efficaces et efficientes;
    améliorer la prévention des maladies liées au travail en s’attaquant aux risques nouveaux et émergents, sans pour autant négliger les risques existants;
    tenir compte du vieillissement de la main-d’œuvre européenne

    • Date de parution:
    • Editeur: Commission des Communautés Européennes
    • Politique internationale, Environnement
    • 2014
    • Rapport
    • Anglais, Français

    Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale de l’UE repose sur des programmes d’action définissant les objectifs prioritaires à atteindre sur une période de plusieurs années. Le programme actuel, le septième du genre, a été adopté par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne en novembre 2013. Il couvre la période allant jusqu’à 2020.

    Dans le cadre de ce programme d’action pour l’environnement (PAE), l’UE a convenu d’intensifier ses efforts pour protéger notre capital naturel, stimuler une innovation et une croissance à faibles émissions de carbone, économes en ressources pour préserver la santé et le bien-être des personnes, tout en respectant les limites naturelles de la Terre.

    Il s’agit d’une stratégie commune qui doit orienter l’action à venir des institutions européennes et des États membres, qui partagent la responsabilité de sa mise en oeuvre et la réalisation de ses objectifs prioritaires.

    Le programme énumère neuf objectifs prioritaires et les actions que l’UE doit mener pour les atteindre à l’horizon 2020, à savoir:

    1. protéger, conserver et améliorer le capital naturel de l’Union;
    2. faire de l’Union une économie efficace dans l’utilisation des ressources, verte, compétitive et à faibles émissions de carbone;
    3. protéger les citoyens de l’Union contre les pressions et les risques pour la santé et le bien-être liés à l’environnement;
    4. tirer le meilleur profit de la législation de l’Union dans le domaine de l’environnement en améliorant sa mise en oeuvre;
    5. mieux connaître l’environnement et améliorer la base de connaissances étayant la politique;
    6. garantir la réalisation d’investissements appuyant les politiques dans les domaines de l’environnement et du changement climatique tout en prenant compte des coûts environnementaux de toutes les activités sociétales;
    7. mieux intégrer la dimension environnementale dans les autres politiques et garantir la cohérence lors de l’élaboration de nouvelles politiques;
    8. rendre les villes de l’Union européenne plus durables;
    9. aider l’Union à aborder plus efficacement les enjeux environnementaux et climatiques internationaux.

    • Date de parution:
    • Editeur: Office des publications de l'Union européenne
    • Assurances, Système de santé, Politique internationale
    • 2013
    • Rapport
    • Français, Anglais

    Grâce à la couverture sanitaire universelle, les pays peuvent mettre à la disposition de leurs habitants les services de santé dont ils ont besoin sans que le coût de ces services n’expose l’utilisateur à des difficultés financières. Ce rapport montre que les pays ne peuvent parvenir à la couverture sanitaire universelle sans s’appuyer sur les données produites par la recherche. La recherche a le pouvoir de répondre à un large éventail de questions sur les moyens de réaliser la couverture sanitaire universelle, et les réponses qu’elle apporte contribuent à améliorer la santé humaine, le bien-être et le développement.
    Tous les pays devraient être à la fois producteurs et consommateurs de recherche. Il faudrait mettre à profit la créativité et les compétences des chercheurs pour étayer les travaux de recherche non seulement dans les centres universitaires, mais aussi au niveau des programmes de santé publique, au plus près de l’offre et de la demande de services de santé.
    La recherche pour la couverture sanitaire universelle a besoin de l’appui des acteurs nationaux et internationaux. Afin d’optimiser l’utilisation de ressources limitées, il faut mettre en place des systèmes permettant d’élaborer des agendas de recherche nationaux, de renforcer les capacités de la recherche et de faire un usage adéquat et efficace des résultats des travaux de recherche.

    • Date de parution:
    • Editeur: Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [World Health Organization (WHO)]
    • Politique internationale, Statistiques, Santé mentale
    • 2013
    • Rapport
    • Anglais

    [Systèmes de santé mentale des État membres de l’Union Européenne, état de la santé mentale dans les populations et avantages à attendre d’investissements en santé mentale]
    European profile of prevention and promotion of mental health
    (EuroPoPP-MH).
    Many people are affected by mental health problems and the impact and consequences are considerable. Prevention of mental illness and promotion of mental health have become important areas of focus among European Union (EU) policy makers. In December 2010, the Executive Agency for Health and Consumers (EAHC) of the European Commission’s Directorate General for Health and Consumers commissioned this project to provide an up-to-date profile of mental health systems across European Members States and other countries, with a focus on prevention of mental illness and mental health promotion activities.
    Luxembourg profile of prevention and promotion of mental health is presented in this report (p.300-314)

    • Date de parution:
    • Editeur: European Commission
  • Dernière modification le 12-10-2015