Ostéopathe

Profil

L'ostéopathe cherche principalement à obtenir le maintien ou l’optimalisation (relative) des fonctions vitales du corps (c'est-à-dire l’activation de ses capacités d’auto guérison, ou le renforcement de son autorégulation).

Autorisation d'exercer

La profession d'ostéopathe est une profession réglementée au Grand-Duché de Luxembourg.

Par le biais du règlement grand-ducal du 23 septembre 2018, la profession d’ostéopathe a été ajoutée à la liste des professions de santé réglementées, visée à l’article 1er de la loi modifiée du 26 mars 1992 sur l’exercice et la revalorisation de certaines professions de santé. Ainsi, l’exercice de l’ostéopathie est désormais soumis à une autorisation préalable.

Pendant la période transitoire laquelle s’achève en date du 31 mars 2019, toutes les demandes d’autorisation d’exercer la profession d’ostéopathe doivent être adressées au ministère de la Santé :

Ministère de la Santé
Services des Professions de Santé
L-2935 Luxembourg

WANDERSCHEID-SCHOLTES Linda
Tél.
: (+352) 247-85525
professions.sante@ms.etat.lu


La demande d'autorisation d'exercer se fait à l’aide de ce formulaire.
Il doit être rempli, signé et accompagné des pièces justificatives.

La délivrance de toutes autorisations est soumise au paiement d'une taxe.

Il existe deux procédures différentes pour accéder à la profession d’ostéopathe:

  • Vous disposez d’un diplôme de master dans le domaine de l’ostéopathie ou d’un titre d’enseignement supérieur de niveau équivalent au grade de master dans le domaine de l’ostéopathie :
    Votre demande sera transmise par le Ministère de la Santé au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en ce qui concerne la reconnaissance du diplôme en question.

  • Vous ne disposez pas d’un diplôme de master dans le domaine de l’ostéopathie ou d’un titre d’enseignement supérieur de niveau équivalent au grade de master dans le domaine de l’ostéopathie.
    Vous êtes en mesure de profiter du régime transitoire afin d’obtenir une autorisation d’exercer la profession d’ostéopathe, si et seulement si les trois conditions cumulatives suivantes sont respectées :

    Au moment de l’entrée en vigueur du présent règlement, vous êtes autorisées à exercer la médecine, la profession de santé de masseur-kinésithérapeute, de sage-femme ou d’infirmier ;

    Vous justifiez d'une pratique d'ostéopathie d'au moins 8 années au cours de la période allant du 1er octobre 2008 au 1er octobre 2018, reconnue par le Conseil supérieur de certaines professions de santé, et

    Vous présentez un titre de formation spécifique en ostéopathie d’au moins 2000 heures respectivement 800 heures pour les médecins, datant de plus de 8 ans au jour de l’entrée en vigueur du présent règlement.

Sachant que la période transitoire arrivera à échéance en date du 31 mars 2019, ces trois conditions cumulatives doivent être remplies au plus tard à cette date.

Nationalité

Pour être autorisé à exercer la profession d'ostéopathe, vous devez être soit :

  • ressortissant d’un pays membre de l’Union européenne (UE),
  • ressortissant suisse,
  • ressortissant de l’espace économique européen,
  • ressortissant d’un pays non membre de l’Union européenne assimilé au ressortissant UE et détenteur de la carte de séjour au Luxembourg établie par la Direction de l'immigration luxembourgeoise.

Réintégration professionnelle

Comme défini dans l’article 13 de la loi du 26 mars 1992 sur l’exercice et la revalorisation de certaines professions de santé, lorsqu’un professionnel de santé n’a pas exercé cette profession depuis plus de 5 ans, il doit faire un stage de réintégration avant de reprendre une activité professionnelle dans sa profession de santé.


Les modalités et les conditions de ce stage de réintégration sont définies dans le règlement grand-ducal du 14 septembre 2006 fixant les modalités de l’enseignement théorique et pratique de réintégration des professionnels de la santé ayant cessé l’exercice de leur profession.


Avant le début de ce stage de réintégration, une convention de stage doit être remplie et signée par le stagiaire, le maître de stage, le représentant du lieu de stage et le Ministère de la Santé.

Connaissances linguistiques

Tout professionnel de santé doit posséder les connaissances linguistiques nécessaires à l’exercice de sa profession au Luxembourg.

Vous engagez votre responsabilité disciplinaire, civile et pénale si, par suite d’une insuffisance de ces connaissances, vous commettez une erreur dans l’exercice de vos fonctions.

Si votre langue maternelle est autre que le français, l’allemand ou le luxembourgeois, une preuve des connaissances linguistiques sera nécessaire pour exercer votre profession.

  • Dernière modification le 11-10-2018