Orthophoniste

Profil

L'orthophoniste est un spécialiste des troubles de la communication écrite et orale. Il dépiste et traite tous les problèmes liés à la parole, à la voix et au langage comme:

  • les retards de parole,
  • les défauts de prononciation,
  • le bégaiement,
  • le zozotement chez les plus jeunes,
  • les difficultés d'écriture et de calcul,
  • la perte de la parole après un accident cérébral ou une opération chez un adulte,...

Autorisation d'exercer

La profession d'orthophoniste est une profession réglementée au Grand-Duché de Luxembourg.


Il existe 23 professions de santé réglementées. Elles sont énumérées à l’article 1er de la loi modifiée du 26 mars 1992 sur l’exercice et la revalorisation de certaines professions de santé et soumises à une autorisation d’exercer préalable.

Etape 1 : demandez la reconnaissance du diplôme

Comme votre diplôme a été délivré par un autre pays que le Luxembourg, avant de demander une autorisation d'exercer, vous devez obtenir une reconnaissance de votre diplôme.

Cette demande doit être faite par écrit auprès du:

Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
18-20, montée de la Pétrusse
L-2327 Luxembourg

REISCH Désirée
Tél. : (+352) 247-86640
desiree.reisch@mesr.etat.lu

Cette reconnaissance de diplôme se fait à l’aide d’un formulaire.
La demande de reconnaissance d'équivalence est soumise au paiement obligatoire d'une taxe.

Etape 2 : demandez l’autorisation d’exercer

Après avoir obtenu la reconnaissance de votre diplôme, vous pouvez envoyer votre demande d'autorisation d'exercer auprès du ministère de la Santé. La délivrance de toutes autorisations est soumise au paiement d'une taxe.

Ministère de la Santé
Services des Professions de Santé
L-2935 Luxembourg

WANDERSCHEID-SCHOLTES Linda
Tél. : (+352) 247-85525
professions.sante@ms.etat.lu

LULLING Ronny
Tél. : (+352) 247-85647
professions.sante@ms.etat.lu

La demande d'autorisation d'exercer se fait à l’aide de ce formulaire.
Il doit être rempli, signé et accompagné des pièces justificatives.

Nationalité

Pour être autorisé à exercer la profession d'orthophoniste, vous devez être soit :

  • ressortissant d’un pays membre de l’Union européenne (UE),
  • ressortissant suisse,
  • ressortissant de l’espace économique européen,
  • ressortissant d’un pays non membre de l’Union européenne assimilé au ressortissant UE et détenteur de la carte de séjour au Luxembourg établie par la Direction de l'immigration luxembourgeoise.

Caducité de l’autorisation

L’autorisation d’exercer devient caduque lorsque le professionnel de santé bénéficiaire n’exerce pas sa profession au Luxembourg dans les deux années qui suivent la délivrance de l’autorisation.
Il en va de même du professionnel de santé qui a cessé son activité professionnelle au Luxembourg depuis plus de deux ans.
L’autorisation d’exercer est renouvelable à l’aide de ce formulaire.

Connaissances linguistiques

Tout professionnel de santé doit posséder les connaissances linguistiques nécessaires à l’exercice de sa profession au Luxembourg.

Vous engagez votre responsabilité disciplinaire, civile et pénale si, par suite d’une insuffisance de ces connaissances, vous commettez une erreur dans l’exercice de vos fonctions.

Si votre langue maternelle est autre que le français, l’allemand ou le luxembourgeois, une preuve des connaissances linguistiques sera nécessaire pour exercer votre profession.

Réintégration professionnelle

Comme défini dans l’article 13 de la loi du 26 mars 1992 sur l’exercice et la revalorisation de certaines professions de santé, lorsqu’un professionnel de santé n’a pas exercé cette profession depuis plus de 5 ans, il doit faire un stage de réintégration avant de reprendre une activité professionnelle dans sa profession de santé.


Les modalités et les conditions de ce stage de réintégration sont définies dans le règlement grand-ducal du 14 septembre 2006 fixant les modalités de l’enseignement théorique et pratique de réintégration des professionnels de la santé ayant cessé l’exercice de leur profession.


Avant le début de ce stage de réintégration, une convention de stage doit être remplie et signée par le stagiaire, le maître de stage, le représentant du lieu de stage et le ministère de la Santé.

Connaissances linguistiques

Le règlement grand-ducal du 19 janvier 2018 réglementant l’exercice et les attributions de la profession d’orthophoniste définit les actes que ce professionnel de santé est habilité à accomplir, dans une des langues d’usage du patient. Les langues de rééducation sont inclues dans le titre officiel de l’orthophoniste.

L’orthophoniste est autorisé à rééduquer en luxembourgeois et dans toute autre langue de l’Union Européenne, à condition qu’il en atteste la parfaite maîtrise, aussi bien en expression orale et écrite qu’en compréhension orale et écrite.


La parfaite maîtrise prévisée correspond à des connaissances linguistiques de niveau C1 du CECR (Cadre Européen Commun de Référence pour les langues).


La connaissance du niveau C1 est supposée acquise pour

  • la langue dans laquelle le candidat a suivi avec succès une formation de niveau bachelor en orthophonie ou toute autre discipline,
  • la langue nationale ou régionale dans laquelle le candidat a obtenu un certificat de fin d’études secondaires d’un niveau permettant l’accès aux études d’orthophonie,
  • le luxembourgeois, l’allemand et le français pour le candidat ayant obtenu un certificat de fin d’études secondaires dans le système d’enseignement public luxembourgeois (délivré par le Ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse).

Si le candidat ne peut pas présenter une des trois options précitées ou s’il veut ajouter d’autres langues de l’Union européenne à son titre d’orthophoniste, le niveau des connaissances linguistiques est à démontrer par une attestation de compétence linguistique de niveau C1 d’un centre d’examen agrée. Pour le Luxembourg, le centre d’examen agréé est l'Institut national des langues.

  • Dernière modification le 18-02-2019