Risques pour notre santé

Le tabac n’est pas inoffensif. Il est responsable de nombreuses maladies graves : cancers, maladies cardiovasculaires et maladies respiratoires chroniques.

Il faut savoir également que fumer augmente le risque d’ostéoporose, de complications postopératoires, de grossesses extra-utérines et de troubles de l’érection.

Cancers

Le tabac peut être à l’origine de plusieurs cancers. Le plus fréquent est le cancer du poumon. Mais tous les tissus ou organes qui sont en contact avec la fumée du tabac peuvent développer un cancer: le nez, la bouche, la langue, l’oesophage, l’estomac, les reins, le col de l’utérus pour ne citer que les plus courants.

Maladies cardiovasculaires

Fumer accélère le rythme cardiaque et augmente la pression sanguine. Ceci amplifie les risques d’hypertension et le risque de mauvaise circulation dans les veines et les artères.

C’est ainsi que le tabac peut provoquer des crises cardiaques, des infarctus du myocarde, des accidents vasculaires cérébraux (AVC), de l’angine de poitrine, des coronaropathies et des artériopathies.

Maladies respiratoires chroniques

La « Bronchopneumopathie Chronique Obstructive » (BPCO) est une maladie permanente des poumons et des bronches. Le tabac est responsable d’environ 80 % des cas de BPCO.

C’est une maladie évolutive et irréversible. Le diamètre des bronches diminue et les alvéoles pulmonaires sont détruites progressivement, ce qui provoque des difficultés respiratoires de plus en plus importantes.

Ostéoporose

Le tabac favorise l’ostéoporose. Il provoque une fragilisation osseuse qui peut conduire à une véritable ostéoporose et augmente votre risque d'avoir des fractures.

Complications postopératoires

Un fumeur qui se fait opérer augmente les risques de complications postopératoires : problèmes respiratoires, infections, mauvaise cicatrisation et retard de consolidation osseuse en cas de fracture. Il est recommandé de ne pas fumer plusieurs jours avant une opération.

Tabac et grossesse

Fumer diminue la fertilité chez la femme comme chez l’homme, surtout chez les personnes de plus de 30 ans.

Chez la femme, le tabac diminue non seulement la fertilité, mais accélère l’âge de sa ménopause. Le tabac baisse la quantité d’oestrogènes et entraîne une ménopause prématurée.

Fumer augmente le risque de fausses couches, de grossesses extra-utérines et d’accouchements prématurés. Des retards de croissance du fœtus sont également constatés. La mort subite du nourrisson est augmentée. Le bébé est plus fragile et souffre plus facilement d’infections respiratoires, d’otites, d’allergies et d’asthme.

Chez les hommes qui fument, le tabac provoque une diminution des spermatozoïdes et des lésions de leur ADN. Ces modifications nuisent à la fertilité et augmentent le risque de fausse couche chez leur partenaire.

Le fumeur augmente son risque de souffrir de troubles de l’érection, comme le tabagisme favorise le développement de plaques qui bouchent progressivement les veines et les artères. Les vaisseaux du pénis sont touchés également, et le débit sanguin est diminué, ce qui provoque des troubles de l’érection.

Tabac et pilule contraceptive

Les femmes sous pilule contraceptive augmentent considérablement leur risque de développer des maladies cardiovasculaires et des accidents vasculaires cérébraux. 

  • Dernière modification le 26-05-2016