Perte de mémoire

Certains facteurs peuvent aggraver les oublis ou les trous de mémoire comme:

  • le surmenage,
  • l'anxiété,
  • la dépression,
  • la prise de certains médicaments (somnifères, tranquillisants, antidépresseur,...),
  • les variations hormonales,
  • les déficits en vitamines,
  • l'hypertension artérielle,...

Soyez préventif

Pour préserver votre mémoire, il faut stimuler vos neurones en les faisant travailler. La gymnastique des neurones est aussi profitable que celle du corps. Plus votre cerveau travaille, mieux il travaille.

  • Jouez à des jeux de logique et stratégie : au scrabble, à la belote, aux dames, aux échecs, au bridge,....
  • Apprenez par cœur les numéros de téléphone que vous utilisez.
  • Remémorez-vous mentalement l’information avant de consulter votre agenda.
  • Racontez vos souvenirs.
  • Apprenez un poème ou les paroles d’une chanson.
  • Lisez des journaux.
  • Regardez le journal télévisé et faites l’effort de retenir les événements marquants.
  • Conservez vos activités le plus longtemps possible dans la société.
  • Utilisez Internet pour vous documenter.
  • Inscrivez-vous à la bibliothèque et empruntez des livres.
  • Gérez vos affaires au quotidien.
  • Restez impliquer dans les décisions qui vous concernent.
  • Intéressez-vous au monde qui vous entoure.
  • Transmettez votre savoir par écrit à vos descendants.
  • Parlez le plus souvent différentes langues.

Consultez un spécialiste

Si toutefois la défaillance de votre mémoire vous inquiète vraiment, que les troubles s'aggravent, consultez un spécialiste: un gériatre ou un neurologue.

Ils vous feront passer des tests destinés à évaluer la réalité de votre perte de mémoire et à déceler, éventuellement, une affection neurologique.

Consultez l’annuaire pour trouver le médecin le plus proche de chez vous.

  • Dernière modification le 28-09-2015