La résistance aux antibiotiques

Qu’est-ce que la résistance aux antibiotiques ?

Les bactéries sont dites résistantes aux antibiotiques quand les antibiotiques spécifiques ne sont plus en mesure d’inhiber la croissance des bactéries ou de les tuer.

Les bactéries résistantes survivent malgré la présence des antibiotiques et continuent à se multiplier, prolongeant la durée de la maladie, voire entraînant le décès.

Certaines bactéries sont naturellement résistantes à certains antibiotiques: c’est ce que l’on appelle la résistance intrinsèque ou inhérente.

Le problème devient plus inquiétant lorsque des bactéries normalement sensibles aux antibiotiques deviennent résistantes en raison de modifications génétiques: on parle alors de résistance acquise.

Les infections dues à des bactéries résistantes exigent plus de soins et nécessitent d'utiliser d’autres antibiotiques qui sont plus chers. Ce qui peut entraîner des effets secondaires plus sévères.

Quelle est la principale cause de la résistance aux antibiotiques ?

La résistance aux antibiotiques est un phénomène naturel dû à des mutations au niveau des gènes des bactéries.

Cependant, le recours abusif et inapproprié aux antibiotiques accélère l’émergence et la propagation des bactéries résistantes aux antibiotiques.

Lorsqu’elles sont exposées aux antibiotiques, les bactéries sensibles sont tuées, alors que les bactéries résistantes peuvent continuer à se développer et à se multiplier.

Ces bactéries résistantes peuvent alors se propager et provoquer des infections chez d’autres personnes n’ayant pas pris d’antibiotiques.

Qu’est-ce qu’un usage «inapproprié» des antibiotiques ?

Un usage inapproprié c’est quand on utilise des antibiotiques à tort

La plupart des rhumes et des grippes sont dus à des virus contre lesquels les antibiotiques n’ont aucun effet.

Dans de tels cas, la prise d’antibiotiques n’entraîne pas d’amélioration de l’état de santé. En effet, les antibiotiques ne font pas baisser la fièvre et n’atténuent pas les symptômes tels que les éternuements.

Un usage inapproprié c’est aussi quand on utilise mal les antibiotiques

  • Quand on arrête le traitement trop tôt.
  • Quand on diminue les doses.
  • Quand on ne respecte pas la posologie. Par exemple, quand on prend l'antibiotique 1 fois par jour au lieu de 2 ou 3 comme le médecin l’a prescrit. Dans ce cas, il n’y a pas assez de médicament dans l’organisme, ce qui permet à la bactérie de survivre et de développer une résistance.
Il faut toujours suivre les recommandations du médecin concernant l’administration des antibiotiques.

Que peut-on faire pour éviter la résistance aux antibiotiques?

La préservation de l’efficacité des antibiotiques est l’affaire de tous.

L’utilisation responsable des antibiotiques peut permettre de stopper le développement des bactéries résistantes et de préserver l’efficacité des antibiotiques pour les générations futures.

Tout le monde a un rôle important à jouer dans la diminution de la résistance aux antibiotiques.

Les patients

  • Suivre les recommandations du médecin qui a prescrit des antibiotiques.
  • Si possible, éviter les infections en procédant à des vaccinations appropriées.
  • Se laver les mains et laver les mains des enfants régulièrement, notamment suite à un éternuement ou une quinte de toux, avant de toucher des objets ou d’autres personnes.
  • Toujours se conformer à la prescription médicale lors de la prise d’antibiotiques.
  • Ne pas utiliser les «restes» de l’armoire à pharmacie ou bien des antibiotiques obtenus sans ordonnance.
  • Demander au pharmacien comment jeter les médicaments inutilisés. 

Médecins et autres professionnels de la santé (infirmières, pharmaciens…)

  • Prescrire des antibiotiques uniquement lorsque c’est nécessaire, en respectant les recommandations au vu des symptômes. Si possible, prescrire un antibiotique spécifique à l’infection et non «à large spectre».
  • Expliquer aux patients comment soulager les symptômes d’un rhume ou d’une grippe sans prendre d’antibiotiques.
  • Insister auprès des patients sur l’importance de l’observance du traitement par les antibiotiques prescrits par un médecin.

Quelle est l’importance de l’hygiène des mains dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques ?

Une hygiène des mains appropriée constitue l’une des méthodes les plus simples et efficaces pour réduire les infections. Cependant, elle est oubliée dans un certain nombre de situations où elle devrait être appliquée pour limiter efficacement la transmission de bactéries, notamment de bactéries résistantes aux antibiotiques.

  • Dernière modification le 07-05-2019