Analyses

Analyses de laboratoire

Un bilan sanguin et urinaire est effectué à intervalles réguliers au cours de la grossesse pour:

  • confirmer la grossesse : mesure du dosage de l’hormone chorionique gonadotrophique (hCG) dans le sang ;
  • rechercher des maladies comme la syphilis, la toxoplasmose, le virus du SIDA, une hépatite B, hépatite C, une infection urinaire, a présence de protéines dans les urines (albumine),...
  • vérifier le nombre de globules rouges, globules blancs, plaquettes sanguines, le taux de fer, le taux de glycémie,...

Tests pour la toxoplasmose

La toxoplasmose est maladie due à un parasite pouvant provoquer des malformations graves ou la mort du fœtus.  Si la femme enceinte n’a pas contracté la toxoplasmose en début de grossesse, de nouveaux tests sont effectués à plusieurs moments de la grossesse.

Triple test

Le "triple test" ou test "HT 21" est un test de dépistage du risque de trisomie 21, appelé aussi syndrome de Down.

Il s’agit d’une prise de sang non obligatoire effectuée entre la 14ème et la 18ème semaine d’aménorrhée.

Un résultat positif ne veut pas dire que l’enfant est trisomique, mais indique qu’une amniocentèse devrait être pratiquée pour confirmer ou écarter le diagnostic de trisomie 21.

Un résultat négatif ne signifie pas non plus que l’enfant n’est pas trisomique, mais exprime une probabilité de risque très faible.

Un examen échographique de l’épaisseur de la nuque entre la 11ème et la 12ème semaine d’aménorrhée (première échographie) est un autre indicateur à surveiller dans la suspicion de trisomie 21.

Amniocentèse

L’amniocentèse est un examen médical qui consiste à prélever à travers l’abdomen de la femme, à l’aide d’une aiguille, une petite quantité de liquide amniotique. C’est le liquide qui entoure le fœtus. Il contient des cellules du fœtus qui pourront être analysées par la suite.

L’amniocentèse est réalisée entre la 14ème et la 20ème semaine d’aménorrhée. Elle permet de détecter la trisomie 21, mais également d’autres anomalies chromosomiques ainsi que le spina bifida.

L’amniocentèse est un examen qui n’est pas sans risques. C’est la raison pour laquelle l’amniocentèse n’est pas un examen automatique effectué sur toutes les femmes enceintes.

L’amniocentèse peut:

  • déclencher des contractions,
  • la fuite du liquide amniotique,
  • la mort fœtale,
  • entraîner l’avortement.

L’amniocentèse est seulement proposée aux femmes à risques:

  • femmes âgées de 35 ans et plus (risque de trisomie 21 plus élevé),
  • femmes dont le triple test fait apparaître un résultat positif,
  • femmes présentant une grossesse à risque en raison d’autres éléments.
  • Dernière modification le 28-09-2015