Soins palliatifs ¦ Directive anticipée

Directive anticipée

La directive anticipée est régie par la loi relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l’accompagnement de fin de vie.

C'est un document écrit et signé qui vous permet d’exprimer votre volonté relative à votre fin de vie, au cas où vous ne seriez plus en mesure de communiquer. Il s’agit de votre volonté sur l’arrêt ou non d’un traitement, la réanimation,…

Cette directive vous permet de déterminer les conditions pour votre fin de vie "naturelle"

Il ne faut pas confondre avec les "dispositions de fin de vie", qui vous permettent, sous certaines conditions, de consigner par écrit les circonstances et conditions dans lesquelles vous désirez subir une euthanasie.

Les "dispositions de fin de vie" sont régies par la loi sur l’euthanasie et l’assistance au suicide.

Personne de confiance

La directive anticipée vous permet aussi de désigner une personne de confiance dans votre entourage. Elle pourra vous représenter lorsque vous ne serez plus en mesure de vous exprimer. Elle aura pour mission d’exprimer en votre nom vos choix concernant votre fin de vie.

La personne de confiance doit alors être entendue par le médecin et peut ainsi faire valoir votre volonté et vos droits auprès des médecins et des soignants au cas où vous-même n’en seriez plus capable.

Recommandation

Il est recommandé de discuter de votre fin de vie et de la directive anticipée avec votre entourage pour qu’ils connaissent au mieux vos volontés et puissent vous représenter selon vos désirs en cas de problème.

Le médecin pourra aussi faire appel à votre entourage familial pour connaître votre volonté présumée, si vous n’avez pu vous exprimer auparavant.

  • Dernière modification le 02-11-2018