Nouvelles substances psychoactives (NSP)

Stimulants majeurs

Il s’agit d’une famille de substances et de produits psychoactifs, qui, en règle générale, ne sont pas encore réglementés. Elles peuvent être d’origine naturelle, mais la majorité est synthétique et fabriquée dans des laboratoires clandestins.

Les NPS  sont aussi appelées «designer drugs», «research chemicals» ou encore «legal highs».

Les NPS sont à titre d’exemple  les cannabinoïdes de synthèse (incorporés dans le « Spice »), la méphédrone, MBDB, méthylamphétamine,...

Ces nouvelles substances se répandent rapidement au sein de l'Union européenne. La composition de ces drogues est mal connue, mais leurs effets sont parfois dévastateurs. Chaque année, des dizaines de personnes décèdent suite à la consommation des NPS.

Formes

Les NPS sont principalement vendus sous forme de poudre ou plus rarement de comprimés. Souvent, leur présentation n'a aucun rapport avec l’usage du produit (par exemple, les « engrais pour plantes », « sels de bain » ou « encens »). Les fabricants mentionnent sur l’emballage que les produits en question ne sont pas destinés à usage humain.

Les cannabinoïdes de synthèse peuvent être incorporés à de l'herbe sèche, des débris végétaux, pour imiter l'herbe de cannabis.

Effets

Suivant la molécule consommée, les effets sont différents. Ils peuvent être euphorisants, sédatifs, hallucinogènes ou proches de ceux du cannabis.

Risques

Le plus gros danger résulte du fait que la majorité de ces molécules n’ont jamais été testées sur l’être humain. De plus, les réactions croisées avec d’autres molécules psychoactives sont encore moins connues.

L’émergence accélérée de nouvelles molécules et produits sur le marché rend leur contrôle difficile. Il faut d’abord détecter ces substances, souvent dissimulées dans des produits anodins, les identifier pour pouvoir évaluer leur danger et/ou les interdire.

Le consommateur de NPS n’a aucune garantie en matière de pureté ou de composition du produit. Il n’existe aucune indication de qualité sur son étiquetage. Des intoxications sévères et des cas de décès associés à la consommation de NPS sont rapportés presque mensuellement au sein de l’UE.

  • Dernière modification le 28-09-2015