Allergies

Les allergies alimentaires sont en pleine expansion. Le nombre de victimes d'allergies alimentaires ne cesse d'augmenter. 

  • S'agit-il d'allergie ou d'intolérance alimentaire?
  • Mais quels sont ces aliments qui provoquent des allergies?

Allergie et intolérance

Il ne faut pas confondre allergie et intolérance alimentaire. Leurs symptômes sont parfois identiques, mais leurs causes ne sont pas les mêmes.

Allergie

L'allergie constitue une réaction anormale du système immunitaire vis-à-vis d'une substance inoffensive.

Notre système immunitaire joue un rôle de défense très important en protégeant notre organisme contre les infections. Dans le cas de l'allergie alimentaire, le système immunitaire réagit à certaines protéines de l'aliment, appelées "allergènes", et les identifie comme dangereuses, alors qu’elles sont inoffensives.

Cette réaction immunitaire se caractérise par la production d’anticorps spécifiques de type IgE dirigés contre les protéines en cause. La réaction allergique se produit lors de la réintroduction d’un aliment contre lequel l’individu s’est antérieurement sensibilisé.

Intolérance

Contrairement à l'allergie, l'intolérance alimentaire ne fait pas intervenir le système immunitaire. Elle se manifeste surtout au niveau gastro-intestinal, avec une difficulté à digérer ou absorber certains aliments comme une intolérance au gluten ou une intolérance au lactose.

Aliments provoquant le plus d'allergies

Même si tous les aliments peuvent déclencher des réactions allergiques, certains aliments sont à l’origine d’un plus grand nombre de manifestations allergiques comme :

  • le lait de vache,
  • les oeufs de poule,
  • les crustacés,
  • les poissons,
  • les noix,
  • les céréales,...

Parmi les nourrissons et les enfants en bas âge, le lait de vache et les oeufs de poules sont les plus grands déclencheurs d'allergies, alors que les adultes réagissent plutôt aux aliments végétaux.

Beaucoup de fruits et de légumes peuvent déclencher des réactions allergiques lorsqu'ils sont crus. Lorsqu'ils sont cuits, ils sont beaucoup moins allergisants. La chaleur détruit plus ou moins complètement les protéines en cause.

Malheureusement, les allergènes des oeufs, du poisson, du lait de vache, des crustacés, des céréales, du soja et des noix ne sont pas neutralisés par la chaleur: ils sont "thermorésistants".

Il faut aussi faire attention aux ustensiles de cuisine qui peuvent provoquer des réactions allergiques, notamment le nickel des casseroles.

Symptômes

Les symptômes des allergies alimentaires sont variés et peuvent être de gravité très différente.

Par ordre croissant de sévérité, les symptômes sont:

  • démangeaisons,
  • urticaire,
  • eczéma,
  • enflure ou oedème (yeux, lèvres, langue et visage),
  • gêne dans la gorge,
  • nausées,
  • vomissements,
  • crampes abdominales,
  • diarrhée,
  • oppression respiratoire,
  • asthme,
  • chute de la pression artérielle,
  • perte de conscience et, dans les cas les plus sévères, la mort par choc anaphylactique.
    Le choc anaphylactique est une réaction allergique brutale et très dangereuse. C'est une urgence médicale absolue.

Les signes cliniques déclenchés peuvent être immédiat et se manifester dans les 10 à 120 minutes suivant la consommation de l'aliment auquel on est allergique.

Parfois, ils peuvent survenir plus tardivement: 24 à 48  heures après la consommation de l’aliment.

Différents types d'allergies alimentaires

Il faut noter qu’il existe des allergies alimentaires primaires et des allergies alimentaires secondaires.

Allergie alimentaire primaire

Les allergies alimentaires primaires sont les allergies alimentaires classiques décrites précédemment.

Allergie alimentaire secondaire

Les allergies alimentaires secondaires surviennent chez des adolescents ou adultes qui sont allergiques à certains allergènes respiratoires comme le pollen.

Ils peuvent développer parallèlement des allergies alimentaires en consommant certains fruits qui contiennent des substances proches des allergènes du pollen. Il s'agit alors d'une "allergie croisée".

Ce cumul s'explique par le fait que les substances allergisantes contenues dans le pollen se retrouvent dans différents aliments. Par exemple, une personne allergique au pollen du noisetier risque de déclencher une réaction allergique en mangeant des noisettes. Une allergie au pollen de bouleau s'accompagne souvent d'une réaction allergique aux fruits à pépin et à noyaux comme la pomme.

Diagnostic

Le diagnostic d'une allergie alimentaire est particulièrement difficile parce que d'autres facteurs peuvent également être la cause des mêmes symptômes pathologiques. Il est conseillé de consulter un allergologue ou un médecin expérimenté dans le domaine de l'allergologie.

Des tests cutanés et des analyses de sang peuvent contribuer à déterminer le type d'allergie et à détecter les déclencheurs.

Pour les tests cutanés (le test Scratch ou le test Prick), des solutions d'allergènes sont appliqués sur la peau légèrement griffés ou piquée.

Ces tests sont simples, sans risque et relativement fiables. Les analyses de sang, quant à elles, déterminent la teneur totale d'IgE dans le sang ou prouvent l'existence dans l'organisme d'IgE spécifiques à des allergènes bien précis.

Traitement

Le meilleur moyen de ne pas avoir d'allergie alimentaire est d'éviter de consommer les aliments responsables d'allergie.

Ce régime d'éviction doit être parfaitement respecté surtout si la personne est sujette à des réactions anaphylactiques.

Adrénaline, corticoïde ou antihistaminique

Dans ce cas, il est très important que l'entourage ou la personne allergique possède une trousse d'urgence comprenant :

  • de l'adrénaline,
  • un corticoïde,
  • ou un antihistaminique.

Gestes préventifs

Pouvoir se servir de la trousse d'urgence

La personne doit pouvoir se servir de cette trousse d'urgence si une ingestion accidentelle avait lieu. L'adrénaline peut être à auto-injectée par le biais d'une seringue. Mais elle peut aussi se présenter sous la forme d'une ampoule à casser sur un sucre et à placer sous la langue.

Lire attentivement les étiquettes

Lisez attentivement les étiquettes des aliments afin de dépister les allergènes en cause et faire extrêmement attention à la restauration.

Education de l'entourage

L’information et l’éducation du patient, des parents pour les enfants, du personnel de garde et éventuellement  des enseignants sont des éléments très importants dans la prise en charge d’une allergie alimentaire.

La mise en route de mesures  diététiques de prévention, la formation afin de reconnaître et traiter correctement une réaction allergique grave sont des démarches capitales.

Wikifood : une base de données pour les personnes allergiques

Le LIST (anciennement CRP Henri Tudor) avait développé une base de donné sur les ingrédients alimentaires (Wikifood).

Cette base de données est disponible sur Internet et rassemble des informations sur les ingrédients alimentaires. Elle est basée sur le principe de l'encyclopédie Internet "Wikipedia". Les personnes souffrant d'allergies et les fabricants de produits alimentaires sont invités à compléter la gamme de produits alimentaires et les ingrédients correspondants dans cette base de données.

Cet outil offre la possibilité aux personnes allergiques de s'informer préalablement à la maison sur les produits alimentaires et de préparer soigneusement leurs achats afin d'éviter les produits qui contiendraient d'éventuels allergènes. Elle peut être consultée sur www.wikifood.lu

  • Dernière modification le 28-09-2015