Sevrage alcoolique

L’alcoolisme est une maladie qui provoque des dommages physiques, psychiques et sociaux. La prise en charge des patients reste difficile, car les personnes concernées sont rarement demandeurs.

Sevrage alcoolique

Le sevrage alcoolique est une étape importante et longue dans le parcours d’une personne dépendante à l’alcool. Pour que l’abstinence soit durable, l’accompagnement (médical, psychologique et familial) doit s’inscrire dans la durée.

Le sevrage n'est qu'un premier pas, mais le but doit être le maintien de l'abstinence d'alcool à long terme.

La diminution de la consommation d’alcool, qui peut être adaptée chez les buveurs excessifs non-dépendants, n'est pas possible à moyen et long terme chez les personnes dépendantes à l’alcool.

Le patient doit être prêt à arrêter et être demandeur. Il doit disposer d’une information claire sur les méthodes de sevrage existantes.

Le médecin déterminera avec lui le traitement approprié qui peut prendre la forme d'un sevrage sous contrôle médical ambulatoire (cure ambulatoire) ou stationnaire (cure hospitalière).

Cure ambulatoire

La cure ambulatoire à l’avantage de ne pas couper le patient de son milieu de vie : milieu au sein duquel il devra ensuite maintenir son abstinence.

Cure hospitalière

La cure hospitalière est indiquée en cas :

  • d’une forte dépendance à l’alcool,
  • d’échec d'un ou de plusieurs sevrages ambulatoires précédents,
  • de maladies associées,
  • de risque suicidaire,
  • d'isolement familial ou social du sujet.

Effets du sevrage

Arrêter de boire de l’alcool est un défi difficile. Une personne dépendante à l’alcool qui décide d’arrêter de boire peut souffrir de différents symptômes comme:

  • une soif intense,
  • une grande nervosité,
  • une anxiété,
  • une dépression,
  • des insomnies,
  • des sueurs profuses,
  • des tremblements,
  • un manque d’appétit,
  • des vomissements,
  • des diarrhées,
  • un délirium dans les cas graves.

Pour augmenter les chances de réussite de votre sevrage:

  • Buvez beaucoup d'eau ou des jus de fruit.
  • Prenez les médicaments prescrits par votre médecin.
  • Reposez-vous.
  • Evitez tous les endroits où vous aviez l’habitude de boire.
  • Remplacez toutes les boissons alcoolisées à votre domicile par des boissons non alcoolisées (eau, jus, thé, café, tisanes, limonade,...).
  • Dernière modification le 28-09-2015