Cancer du sein ¦ Programme Mammographie

programme-mammographieLe "Programme Mammographie" (PM) est le programme national de dépistage du cancer du sein au Luxembourg.

Il s’adresse à toutes les femmes de 50 à 70 ans et recommande de réaliser tous les 2 ans une mammographie pour dépister le cancer du sein. Cette mammographie est entièrement prise en charge par la CNS.

Mammographie

La mammographie est un examen des seins utilisant les rayons X. Cette technique d’imagerie médicale utilise les rayons X.

Elle est actuellement la meilleure méthode de détection d’un cancer du sein. Elle détecte des lésions de petite taille non décelables à l'examen clinique.

Objectifs du PM

Les objectifs du Programme Mammographie (PM) sont:

  • le dépistage des petits cancers du sein en dessous de 10 millimètres,
  • la diminution du nombre de biopsies mammaires réalisées pour des lésions bénignes,
  • une réduction de la nécessité de traitements lourds (masectomie, chimiothérapie,...),
  • l’amélioration de la qualité de l'imagerie mammaire et du suivi médical des femmes pour lesquelles une procédure de diagnostic a été recommandée,
  • à long terme, la réduction de la mortalité par cancer du sein.

Ces objectifs ne peuvent être atteints que si la majorité des femmes concernées participent au PM.

Déroulement du PM

Comment participer au PM?

Au Luxembourg, les femmes âgées de 50 à 70 ans sont invitées tous les 2 ans à réaliser une mammographie de dépistage si elles sont affiliées à la Caisse Nationale de Santé et résidentes au Luxembourg.

Les non résidentes assurées par la Caisse Nationale de Santé ont aussi droit de participer au PM: elles doivent toutefois en faire la demande au Centre de Coordination (Tél.: 247-85570). Les mammographies doivent être réalisées au Grand-Duché de Luxembourg et les résultats adressés à un médecin y exerçant.

Où prendre rendez-vous pour une mammographie?

Vous pouvez prendre rendez-vous pour une mammographie dans un des centres radiologiques agréés de votre choix. La liste se trouve sur l'invitation envoyée.

Quels sont les centres radiologiques agréés?

CENTRE HOSPITALIER DE LUXEMBOURG
MATERNITE

2, rue Pierre Federspiel
L-1512 Luxembourg
Tél. : (+352) 4411-6424

Prise de rendez-vous en ligne: https://maternite.chl.lu/fr/rendez-vous

CENTRE HOSPITALIER EMILE MAYRISCH

Rue Emile Mayrisch
L-4240 Esch-sur-Alzette
Tél. :(+352) 5711-79.300

CENTRE HOSPITALIER DU NORD

Hôpital St Louis d'Ettelbrück
120, avenue Lucien Salentiny
L-9080 Ettelbrück
Tél. : (+352) 8166-8166

HÔPITAUX ROBERT SCHUMAN

Hôpital Kirchberg
9, rue Edward Steichen
L-2540 Luxembourg
Tél. : (+352) 2468-5696

ZithaKlinik S.A.
36, rue Ste Zithe
L-2763 Luxembourg
Tél. : (+352) 2888-4599

Quels documents apporter le jour de l’examen ?

  • Munissez-vous de votre invitation et du bon de prestation.
  • Si vous avez déjà réalisé une mammographie à l’étranger et que vous êtes en possession de clichés ou CD récents, il est important de les apporter. Le radiologue pourra comparer les 2 mammographies et identifier plus rapidement les éventuels changements.
  • Si une ancienne mammographie a été réalisée dans un autre centre luxembourgeois, les anciens clichés seront automatiquement transférés dans le centre de votre choix.

Conseils pratiques pour le jour de l'examen

  • Portez des vêtements faciles à enlever.
  • Pour ne pas compromettre la qualité des clichés:
    • N’appliquez pas de déodorant, poudre et lotion pour le corps.
    • Ne mettez pas de parfum sur les seins et les aisselles.
  • Ne portez pas de bijoux sur le haut du corps.

Comment se déroule le dépistage ?

Après votre passage au secrétariat, l'assistante technique médicale vous accueille et vous pose quelques questions concernant vos antécédents personnels et familiaux en rapport avec le cancer du sein.

Ensuite, elle réalise 4 clichés, 2 de chaque sein.

Pour la prise du cliché, chaque sein est maintenu entre 2 plaques pendant 10-20 secondes.

La compression du sein est indispensable afin d'en diminuer l'épaisseur, ce qui permet d'utiliser une dose de rayons X la plus faible possible, et de garantir l'immobilité du sein pour éviter les images floues. Ce moment peut être inconfortable, ceci cependant de la sensibilité de chacune.

Que se passe-t-il après l’examen radiologique ?

Votre mammographie est lue successivement par 2 radiologues de façon indépendante.

  • Elle est soumise au radiologue de la clinique choisie pour une 1ère lecture.
  • Les clichés sont ensuite adressés au radiologue-sénologue du Centre Coordinateur pour une 2ème lecture. Il/elle interprète les images sans connaître l’avis du 1er lecteur.

Le radiologue ne peut donc pas vous donner le résultat immédiatement, puisqu’il faut attendre la 2ème lecture pour connaître l’interprétation finale de votre mammographie.

En cas de discordances des avis:


1 fois par semaine, 2 radiologues se rencontrent pour une troisième lecture: ils analysent ensemble la situation, avant de communiquer le résultat final.

Une attention toute particulière est donc portée à l'interprétation de l'examen réalisé.

Comment les résultats de l’examen sont-ils communiqués ?

Vous recevrez un courrier ainsi que votre médecin traitant quelques jours après le test.

En cas de "Résultat normal"

  • Ceci signifie que la mammographie ne montre aucune anomalie et qu’aucun examen supplémentaire n’est recommandé.
  • Vous continuerez à être invitée tous les deux ans jusqu’à 70 ans.
  • Un examen clinique annuel par le médecin reste conseillé.

En cas de "Résultat anormal"

Cela signifie qu’une anomalie a été repérée par les radiologues. C’est le cas pour environ 5% des mammographies réalisées.

Dans ce cas, des examens complémentaires sont nécessaires pour mettre au point cette anomalie.

Il s’agit en général:

  • d’une échographie,
  • d’une IRM,
  • voire d’une biopsie.

Votre médecin traitant recevra par lettre recommandée le rapport des lectures et une recommandation concernant le type d’examens complémentaires à effectuer.

Dans ce cas, votre médecin vous expliquera les résultats, vous examinera et vous prescrira les tests les plus appropriés.Lors de cette consultation, il vous demandera de signer le bon E20.

Les avantages du dépistage organisé

Certaines données factuelles montrent qu’une stratégie de dépistage organisé peut aboutir à un « recul » de la maladie à des stades qui sont davantage susceptibles de répondre à un traitement curatif, c’est-à-dire à l’augmentation de la proportion des cancers du sein dépistés à un stade précoce (source : Organisation Mondiale de la Santé).


La mammographie est la seule méthode de dépistage aux résultats tangibles. Elle permet de réduire la mortalité par cancer du sein de 20 à 30% chez les femmes de plus de 50 ans des pays à revenu élevé lorsque le taux de dépistage est supérieur à 70% (IARC, 2008).


En cas de cancer du sein dépisté à un stade débutant:

  • le traitement engendre moins de séquelles: en général, les petites tumeurs peuvent être traitées au moyen d’une chirurgie conservatrice
  • une bonne qualité de vie après le traitement est plus fréquente.

Effets négatifs du dépistage

Dose d’irradiation

La mammographie est une technique d’imagerie médicale qui utilise les rayons X. Toute exposition à des radiations ionisantes entraîne un risque. Les doses de rayon X nécessaires à une mammographie sont très faibles, grâce à l'emploi d'appareils radiologiques de bonne qualité et aux contrôles prescrits par la loi. Dans le cas de la mammographie réalisée tous les 2 ans chez les femmes ménopausées, le risque d’induire un cancer du sein est quasi nul.

En considérant la balance entre le risque et le bénéfice qu'apporte une mammographie, le bénéfice d'un dépistage est supérieur au risque encouru.

Les appareils utilisés au Luxembourg sont contrôlés régulièrement par des experts en physique médicale, sur base de normes européennes (source: http://www.euref.org/).

Le diagnostic et le traitement de cancers peu évolutifs

On sait que certains cancers évoluent tellement lentement qu’ils n’ont pas de conséquences sur la santé de la personne: dans ce cas, le décès survient suite à une autre cause et le dépistage d’un cancer est peu utile. Or, dans l’état actuel des connaissances scientifiques, il n’est pas possible, pour une personne donnée, de distinguer formellement les cancers qui vont évoluer  en augmentant de volume et en envahissant le reste du corps - qui sont majoritaires - de ceux qui évolueront peu ou qui n’auront pas de conséquences sur la santé de la femme concernée (environ 10 % des cancers détectés). Ces cancers « non évolutifs » n’auraient pas été découverts en l’absence de mammographie: on parle de « surdiagnostic».


Mais on traite toujours l’ensemble des cancers détectés, alors que certains n’en auraient pas eu besoin ou n’auraient pas eu besoin de tous les traitements administrés: on parle alors de « surtraitement ».


De nombreux travaux de recherche essaient d’identifier les cancers susceptibles d’être peu évolutifs afin de proposer des traitements plus adaptés à chaque situation individuelle.

Résultat faux positif ou fausse alerte

Lorsque la mammographie met en évidence des anomalies, des investigations complémentaires sont nécessaires pour déterminer la nature de celles-ci. Dans la plupart des cas, il s’avère finalement que ces modifications sont bénignes et qu’il n’y a pas de cancer du sein. On parle alors de résultat faux positif, ce qui peut être très angoissant et mal vécu.

L'apparation d'un cancer avant la date de la mammographie suivante: le cancer d'intervalle

Certains cancers ne sont pas visibles sur la mammographie, ou n’ont pas été détectés par les radiologues ; d’autres peuvent progresser rapidement après la mammographie de dépistage.
C’est ce que l’on appelle « le cancer d’intervalle ». Ces situations sont rares.


Pour 1 000 femmes participant au dépistage organisé, en moyenne 7 cancers sont découverts au moment du dépistage, et 1 à 2 cancers seront mis en évidence entre deux mammographies.


Répéter l’examen de mammographie plus souvent, par exemple tous les ans n’est cependant pas recommandé ; il exposerait trop souvent les femmes à des doses de rayons. Aussi, sur base de nombreuses études statistiques, le rythme des mammographies tous les 2 ans a été déterminé pour minimiser à la fois le nombre de cancers d’intervalle et une exposition des femmes aux rayons X.

Contact

Programme Mammographie
Centre de Coordination des Programmes de dépistage des cancers
Division de la Médecine Préventive
Direction de la santé
Villa Louvigny
Allée Marconi
L-2120 Luxembourg

Tél.:
(+352) 247-85570
(+352) 247-85536
(+352) 247-85565
(+352) 247-85563
mammographie@ms.etat.lu

Responsable:

Dr DILLENBOURG-WERTZ Claire    
Médecin Radiologue
Tél.: (+352) 247-85555

  • Dernière modification le 25-05-2018