Le ministère de la Santé relance sa campagne « Moins d’alcool, plus de fun. Dites non au verre de trop ! »

Avec le début des vacances de Carnaval - et suite au succès de 2018 - le ministère de la Santé relance sa campagne contre le mésusage de l’alcool, qui vise en premier lieu à sensibiliser les jeunes à un usage prudent et modéré de l’alcool.

 « Il nous importe de promouvoir des comportements de santé sains et raisonnables face à la consommation d’alcool chez les jeunes en développant ou en renforçant une attitude et une consommation responsables », souligne Paulette Lenert, ministre de la Santé.

En effet, d’après l’étude européenne EHIS (European Health Interview Survey) publiée en 2017, au Grand-Duché, l’âge médian de la 1e consommation d’alcool s’élève à 15,9 ans (15,6 ans pour les garçons et 16,6 ans pour les filles). Sur une note plus positive, seulement un adolescent de 15 ans sur 7 déclare avoir été ivre au moins deux fois dans sa vie, ce qui est la proportion la plus faible de l’UE. (Source: State of health in the EU, Companion Report 2019, Commission européenne + State of Health in the EU, Luxembourg Country Health Profile 2019).

La consommation excessive d’alcool chez les adultes constitue un enjeu de santé publique majeur au Luxembourg. En effet, le pourcentage d’adultes ayant fait état d’épisodes de consommation d’alcool excessive compte parmi les plus élevés de l’UE. Avec plus d’un adulte sur trois, le Luxembourg arrive en troisième place après le Danemark et la Roumanie.

Usage nocif de l’alcool = 2e cause de mortalité évitable et prématurée au Luxembourg


« Il m’importe avant tout de responsabiliser les citoyens face à leur consommation d’alcool. Je pense que la plupart des gens sont conscients des ravages que fait le mésusage d’alcool. Il affecte durablement la santé et constitue un facteur de risque évitable des maladies cardiovasculaires, de cancers, de maladies du foie ou encore de troubles mentaux. », rappelle Paulette Lenert.


La campagne « Moins d’alcool, plus de fun. Dites non au verre de trop ! » fait l’objet d’actions de sensibilisation auprès des jeunes durant la période des fêtes de Carnaval et comporte des spots radio, des vidéos diffusés sur le grand écran, dans le tram et les réseaux sociaux. Lors des grandes cavalcades et bals de Carnaval, des éthylotests seront distribués gratuitement aux jeunes adultes et autres intéressés.


  • Dernière modification le 12-02-2020