Le 4 mai 2015, la ministre de la Santé, Lydia Mutsch et la ministre de la Famille et de l’Intégration Corinne Cahen ont présenté la 4ème Campagne nationale de l’hygiène des mains « Propper Hänn, Sécher Hänn ».

Elle sera officiellement lancée le 5 mai pour la Journée mondiale de sensibilisation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Son objectif est de rappeler l’importance de bien se désinfecter les mains pour éviter les infections associées aux soins de santé.

Cette campagne s’adresse :

  • au secteur hospitalier et de la rééducation,
  • au secteur du long séjour pour personnes âgées et du maintien à domicile,
  • au secteur des personnes handicapées.

Hygiène des mains et sécurité des patients

En Europe 5 % des patients hospitalisés développent une infection associée aux soins et un tiers de celles-ci peuvent être évitées.

De nombreuses études prouvent que le taux d’infections nosocomiales ainsi que le taux de transmission de Staphylococcus aureus résistant à la méticilline et d’autres bactéries multirésistantes diminuent lorsque l’hygiène des mains augmente de façon durable.

L’hygiène des mains par les professionnels de santé et par les autres personnels intervenant au chevet du patient est le moyen le plus sûr, le plus efficace et le moins cher pour éviter les infections nosocomiales. C’est un élément essentiel dans la lutte contre les infections associées aux soins et la transmission d’agents pathogènes.

Secteur hospitalier : le patient au centre des soins

Le thème choisi par le ministère de la Santé est celui du «patient au centre des soins», une des priorités du programme gouvernemental.

La Campagne nationale d’hygiène des mains sollicite cette année de manière plus active le patient en tant qu’acteur de sa santé : pour initier la participation des patients à la promotion et l’amélioration de l’hygiène des mains, le ministère de la Santé leur adresse le message suivant : « Avant de vous soigner je me désinfecte les mains ! Si j’oublie, rappelez-le-moi ! ».

En effet, la participation des patients est un moyen très efficace d’améliorer la qualité des soins de santé car cette participation renforce et soutient le développement d’une culture de sécurité dans tous les lieux où des soins de santé sont prodigués.

La campagne 2015 rappelle évidemment l’engagement que les établissements hospitaliers et des professionnels de la santé ont formulé depuis 2009 en faveur de l’hygiène des mains et s’adresse au patient avec le slogan : « La prévention des infections est notre priorité pour votre sécurité ». 

Pour le secteur des soins aigus, ces messages seront véhiculés par les supports médiatiques de la campagne 2015, qui consistent en une bannière pour les entrées des établissements hospitaliers (5.05.2015), une affiche et un dépliant explicatif destiné aux patients.  

Secteur des personnes âgées et secteur des personnes handicapées

Une deuxième affiche a été réalisée pour le secteur des personnes âgées et le secteur des personnes handicapées. En effet, le contexte étant différent, il a été décidé d’adapter le message à la situation concrète des établissements et services pour personnes âgées et personnes handicapées.

L’idée est d’insister davantage sur l'établissement comme leur lieu de vie. Le slogan choisi est « Dir sidd hei a propperen Hänn / Mir respektéieren d’Hänn Hygiène ».

Charte pour l’hygiène des mains dans le cadre des soins de santé

Dès 2006, le Luxembourg signait la charte de l’OMS pour la maîtrise des infections associées aux soins.

Cet engagement s’est concrétisé en 2009 par la 1ère Campagne nationale d’hygiène des mains.

En signe de soutien à cette campagne, les directeurs des établissements hospitaliers ont signé la charte pour l’hygiène des mains dans le cadre des soins de santé. Un véritable travail de collaboration se met alors en place avec cet engagement en faveur de la sécurité des patients.

Tous les 2 ans, une campagne nationale de promotion de l’hygiène des mains est organisée. A chaque édition, le public-cible de la campagne nationale pour l’hygiène des mains est élargi:

  • les établissements hospitaliers,
  • le secteur du long séjour des personnes âgées et du maintien à domicile,
  • le secteur des personnes handicapées,
  • et le milieu médical.

  • Dernière modification le 03-10-2017