Le 5 mai 2013 débutera la troisième campagne nationale d’Hygiène des Mains dans le cadre des actes médicaux et de soins. Organisée par le Ministère de la Santé et le Ministère de la Famille et de l’Intégration, le message de la campagne est « Propper Haenn -Secher Haenn».

Une bonne hygiène des mains : une méthode simple et efficace

Une bonne hygiène des mains limite la transmission d’agents pathogènes et de germes multirésistants. Elle réduit les infections associées aux soins. Des études ont prouvé cette efficacité.

Dans une période où les résistances aux antibiotiques augmentent et le développement de nouveaux antibiotiques fait cruellement défaut, la bonne hygiène des mains revêt encore plus d’importance.

Cibles de cette campagne

Les publics cibles de cette campagne 2013 sont :

  • le secteur hospitalier et de la rééducation,
  • le secteur des personnes âgées et des soins à domicile,
  • le secteur des personnes handicapées,
  • les médecins et médecins-dentistes qui pratiquent dans un cabinet extra-hospitalier.

Hygiène des mains : tout le monde est concerné

En raison de la fréquente mobilité des patients entre les hôpitaux et les autres établissements, seule une grande collaboration de tous permettra de lutter contre les infections associées aux soins.

L’hygiène des mains nous concerne tous. C’est pour cette raison que cette campagne 2013 s’adresse tant au secteur hospitalier qu’au secteur extra-hospitalier.

Au Luxembourg, beaucoup ont soutenu cette campagne : les hôpitaux, les soins à domicile, les établissements pour personnes âgées, le secteur des personnes handicapées, les médecins et les médecins-dentistes, ainsi que beaucoup d’autres associations de professionnels de santé.

L’hygiène des mains : un bon réflexe au Luxembourg à rappeler de temps à autre

Afin de mesurer l’impact des campagnes sur le terrain, l’hygiène des mains a été mesurée au sein des établissements hospitaliers avant et après les 2 campagnes précédentes.

Les observations mettent en évidence une augmentation de la mise en pratique des recommandations sur la désinfection des mains.

Mais avec le temps, on constate que les bonnes habitudes diminuent. Ceci rappelle l’importance de répéter régulièrement les bons réflexes.

Les patients ont leur mot à dire !

L’OMS sollicite la participation du patient en tant qu’acteur de sa santé pour la campagne 2013: « Les patients ont leur mot à dire ! ».

Un dépliant d’information en 3 langues sera distribué à partir du 5 mai aux patients et visiteurs des établissements hospitaliers. Le message sera: « Agissons ensemble pour votre santé. Si la désinfection des mains était oubliée, vous pouvez nous le rappeler ».

La désinfection des mains

L’indication de la friction des mains par solution hydro- alcoolique  avant de toucher un patient  est soulignée par l’OMS pour la campagne 2013. Elle est aussi reprise dans l’affiche traitant des indications de l’hygiène des mains en consultation.

Un clip vidéo montrant de façon ludique les gestes à effectuer lors de la désinfection des mains ainsi qu’un module d’e-learning développé  par l’Institut de Santé Publique de Bruxelles (ISP) s’ajoutent en 2013 aux outils déjà créés lors des campagnes précédentes.

  • Dernière modification le 31-08-2016