Journée mondiale sans tabac: « Ne laissez pas le tabac vous couper le souffle ! »

La Journée mondiale sans tabac est l’occasion pour le ministère de la Santé, en partenariat avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) d’informer et de sensibiliser la population aux effets nocifs et mortels du tabagisme actif et passif.

Le tabac est la première cause de mortalité prématurée et évitable dans le monde. L’épidémie du tabac tue environ 6 millions de personnes chaque année dans le monde. Plus de 600.000 d’entre elles sont des non-fumeurs, involontairement exposés à la fumée du tabac. Au Luxembourg, nous comptons environ 1.000 morts par an des suites des maladies liées au tabac, dont 80 personnes suite au tabagisme passif.

Conformément au thème de l’OMS pour 2019 « Le Tabac et la Santé pulmonaire », le ministère réitère son appel aux fumeurs et fumeuses désirant réduire ou arrêter leur tabagisme, pour participer au programme d’aide au sevrage tabagique. Nos poumons sont notre capital « oxygène » et jouent un rôle clef pour notre santé et notre bien-être. C’est grâce à l’apport en oxygène par les poumons que notre corps peut fournir les efforts que la vie lui demande au quotidien : marcher, courir, faire du sport, travailler, bouger tout simplement.

Ce sont également nos poumons qui sont exposés en première ligne à la pollution par le tabac. Les conséquences en sont dramatiques :

  • Cancer du poumon : 90 % des cancers du poumon sont imputables au tabac ;
  • Maladies respiratoires chroniques : Plus de 80 % des bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) sont dues au tabac ; l’asthme est aggravé par le tabac ;
  • Autres cancers des voies respiratoires : cancers de la langue, du pharynx, du larynx, des cordes vocales, etc. ;
  • Infections des voies respiratoires : les enfants exposés à la fumée du tabac ont plus de risques d’attraper des bronchites, des pneumonies, des otites, de l’asthme ;
  • Tuberculose : le tabac peut activer une tuberculose latente et aggrave l’insuffisances respiratoire des personnes atteintes.

Les décès dus au tabagisme sont en général précédés par des maladies et invalidités longues, des traitements médicamenteux et chirurgicaux lourds. La qualité de vie des personnes concernées est très affectée, car de nombreuses activités, auparavant faciles à exécuter, deviennent très contraignantes, voire impossibles à réaliser.
Le ministère de la Santé tient aussi à rappeler que l’arrêt du tabac est bénéfique à tout âge :

  • dès 48 heures d’arrêt, le corps est mieux oxygéné et la fonction respiratoire s’améliore ;
  • après 1 an d’arrêt, la respiration est redevenue normale et  le risque d’infarctus du myocarde est réduit de moitié ;
  • après 10 ans d’arrêt, le risque de mourir d’un cancer du poumon est réduit de moitié par rapport à celui d’un fumeur ;
  • après 20 ans, le risque est redevenu celui d’un non-fumeur.

Le Des efforts continus dans la lutte antitabac

Le Luxembourg est signataire, depuis 2005, de la convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, qui engage tous les pays membres à mettre en place des politiques antitabac efficaces, grâce à une série de mesures réglementaires, législatives et de prévention.


Dans cet esprit, le Plan National de Lutte contre le Tabac (PNLT) a été validé par le Conseil de Gouvernement pour la période 2016-2020, et une nouvelle loi antitabac transposant la Directive européenne 2014/40/UE a été votée le 13 juin 2017.


Il n’en reste pas moins qu’au Luxembourg une personne sur cinq continue de fumer, et que les tranches d’âge de 16 à 34 ans sont les plus affectées (Source : Enquête annuelle de la Fondation Cancer). Afin de mieux lutter contre ce phénomène stagnant, le ministère de la Santé a mis en place un « Programme de sevrage tabagique » en collaboration avec la CNS, dès 2008. Ce programme offre un accompagnement du fumeur lors de son sevrage par un professionnel de la santé et rembourse partiellement les traitements médicamenteux et les produits de substitution éventuellement nécessaires.


Actuellement, les modalités pratiques du programme sont en discussion, avec l’objectif d’optimiser le programme et d’augmenter le remboursement des frais médicamenteux. Un site web informatif, regroupant toutes les adresses des consultations de sevrage au Luxembourg et des informations et conseils utiles en la matière, est en préparation. Le site www.tabac-stop.lu, complètement remis à neuf sera lancé à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac.


Enfin, depuis le 20 mai 2019, un système de traçabilité et de sécurité des paquets de cigarettes et de tabac à rouler a été introduit au niveau européen, visant à lutter contre le commerce illicite des produits du tabac. Le Luxembourg a participé activement aux travaux de mise en place.

La campagne d’information et de sensibilisation « Ne laissez pas le tabac vous couper le souffle ! » vise à rappeler que l’arrêt tabagique est essentiel pour sauvegarder sa santé, son bien-être et sa qualité de vie.

  • Dernière modification le 31-05-2019