Journée mondiale de l’hygiène des mains : « Luttez contre la résistance aux antibiotiques – c’est entre vos mains »

Une hygiène des mains appropriée constitue l’une des méthodes les plus simples et efficaces pour réduire les infections. Cependant, elle est parfois oubliée dans un certain nombre de situations où elle devrait être appliquée pour limiter efficacement la transmission des bactéries, notamment des bactéries multi-résistantes.

Ainsi, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a choisi le 5 mai comme journée annuelle de sensibilisation à l’hygiène des mains. À cette occasion et dans le cadre du Plan National Antibiotiques (2018-2022), le Vice-Premier ministre, ministre de la Santé, Étienne Schneider et la ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen, lancent la 6e campagne nationale d’hygiène des mains (CNHM).

L’hygiène des mains : un moyen de défense important dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques

Le slogan de la campagne « Luttez contre la résistance aux antibiotiques - c’est entre vos mains » insiste sur le fait que nous sommes tous concernés par la lutte contre la résistance aux antibiotiques. L’utilisation inappropriée d’antibiotiques favorise le développement de bactéries résistantes. Les antibiotiques deviennent alors inefficaces. En nous lavant les mains, nous pouvons réduire le nombre d'infections et ainsi réduire l'utilisation d'antibiotiques et lutter efficacement contre la résistance antimicrobienne.

D’une part, la campagne s’adresse au grand public, en rappelant qu’il est important de se laver les mains à l’eau et au savon - notamment quand les mains sont sales, après s’être mouché, avant chaque repas et après être allé aux toilettes – afin d’éviter les infections.

D’autre part, cette campagne vise les professionnels de la santé et le personnel d’encadrement en les incitant à se désinfecter les mains avant et après tout contact avec le patient à l’aide d’une solution hydro-alcoolique. La pratique adéquate de l’hygiène des mains reste la méthode la plus simple, la plus efficace et la moins chère pour éviter les infections associées aux soins. Les taux d’infections associées aux soins (aussi appelées infections nosocomiales) et de bactéries résistantes aux antibiotiques, diminuent lorsque l’hygiène des mains est respectée.

L’OMS estime en effet que 7 à 10 % des patients sous traitement contracteront au moins une infection associée aux soins à un moment donné. Un grand pourcentage de ces maladies pourrait être évité en améliorant les pratiques d’hygiène des mains et en prenant d’autres mesures de prévention et de lutte anti-infectieuses.

Matériel d’information et de sensibilisation

Du matériel didactique (affiches & dépliant) est distribué au sein des établissements hospitaliers ainsi qu’au sein des services et institutions pour personnes âgées et pour personnes handicapées pour la sensibilisation des professionnels de la santé et du personnel d’encadrement. Cette année, les affiches et le dépliant seront également envoyés aux cabinets médicaux et de kinésithérapie.

En outre, des sacs en papier portant le slogan « Luttez contre la résistance aux antibiotiques, c’est entre vos mains – lavez-vous les mains à l’eau et au savon » seront distribués pour tout achat en pharmacie.
Les actions menées depuis la première campagne d’hygiène des mains de 2009 restent d’actualité.
  • Dernière modification le 07-05-2019