Publication du rapport triennal « Surveillance de la santé périnatale au Luxembourg »

Rapport sur les naissances 2014-2015-2016 et leur évolution

Le ministère de la Santé et le Luxembourg Institute of Health (LIH) présentent l’édition 2019 du rapport sur la surveillance des naissances au Luxembourg. Ce rapport triennal analyse la santé des mères et des enfants au Luxembourg ainsi que leur évolution de 2014 à 2016.


En tant que priorité de santé publique, la santé des mères et des enfants fait l’objet d’un suivi régulier qui vise à idientifier, à partir d’indicateurs de santé périnatale, les évolutions positives et les situations problématiques qui nécessitent une prise de décision éclairée dans le domaine de la santé publique.


Le système de surveillance de la santé périnatale au Luxembourg est unique en Europe, car il est basé sur un système de collecte des données exhaustif. Installé dans toutes les maternités du pays, chez les sages-femmes libérales et les deux services de néonatalogie du pays, il permet de récolter, avec l’aide des professionnels de santé impliqués, via un logiciel informatique, des données exhaustives sur les accouchements du pays.


Au Grand-Duché, la surveillance des femmes enceintes est excellente : 99,7% des femmes sont suivies par un professionnel de santé pendant leur grossesse et plus de 90% consultent un médecin dès le premier trimestre de leur grossesse.

Une diminution du nombre de naissances

Pour la première fois depuis l’existence du registre Périnat (mis en place en 2009, on constate au cours de la période observée (2014-2016) une diminution du nombre d’accouchements à hauteur de 2,2%.

2014 2015 2016
Nombre d'accouchements 6.851 6.762 6.702
Nombre de naissances 6.997 6.889 6.855

Parallèlement à l’augmentation relative de la population résidente de 4,8% en moyenne sur les 3 années étudiées, on constate une augmentation du nombre de non résidentes accouchant au Luxembourg depuis de nombreuses années.

Une autre particularité du Grand-Duché de Luxembourg est sa proportion importante de femmes accouchantes de nationalité étrangère par rapport aux femmes luxembourgeoises (aux alentours de 34%).

Les accouchements des femmes de nationalité non UE ont quant à eux connu une croissance de 10% entre 2014 et 2016. Dans le précédent rapport portant sur les données 2011 à 2013, une augmentation de 15,2% avait déjà été constatée. Au total, si on considère la période entre 2011 et 2016, le taux de croissance relative des accouchements de femmes de nationalité non UE est de +24,5%.

Taux de croissance relative par nationalité de la mère, entre 2014 et 2016

Le nombre de naissances multiples augmente au fil des ans et atteint 22,2‰ (pour mille) du nombre de naissances totales pour la période 2014 à 2016, ce qui place le Luxembourg dans la catégorie des pays avec un taux élevé de grossesses multiples. 41,7% des naissances multiples sont issues des grossesses PMA dont le nombre ne cesse d’augmenter (5,3%).

Diminution de la consommation de tabac pendant la grossesse

Entre 2014 et 2016, 13,4% des femmes déclarent fumer quotidiennement ou occasionnellement pendant le premier trimestre de la grossesse. On constate également une diminution du nombre de fumeuses entre le premier et le troisième trimestre de la grossesse: au total plus d’une femme sur cinq a arreté la consommation de tabac entre le 1er et le 3èe trimestre. À noter aussi que 61,4% des femmes qui arrêtent de fumer sont des primipares.

Cette tendance optimiste ne doit pas pour autant inciter à diminuer les efforts engagés au Luxemburg. En effet, ces chiffres sont très certainement sous-évalués, en raison du biais très probable de sous déclaration.

Le ministère de la Santé rappelle que le tabac a des effets très délétères sur la santé des nouveau-nés; par exemple, 22% des bébés hypotrophes ont subi les effets du tabagisme maternel sur les années 2014 à 2016.

 “0% alcool pendant la grossesse”

Très peu de femmes (0,2%) déclarent consommer de l’alcool ou d’autres substances psychoactives de manière quotidienne pendant la grossesse.

Cette tendance peut être expliquée aussi par la campagne “0% alcool pendant la grossesse” lancée par le ministère de la Santé.

30% des enfants naissent par césarienne au Luxembourg

Au Luxembourg, le taux de césariennes est supérieur à 30%. Ce taux avait atteint 32,2% en 2014, 31,7% en 2015 et 32,2% en 2016.

Distribution du mode d’accouchement, 2014-2015-2016

Au niveau international, l’augmentation du taux de césariennes est un sujet de santé publique majeur en santé périnatale. Au Luxembourg, un groupe de travail, composé de gynécologues-obstétriciens, de pédiatres-néonatologues et de sages-femmes, avait élaboré, en 2014, des recommandations nationales sur les indications de la césarienne programmée à terme. Une analyse d’impact de ces recommandations est en cours.


Une brochure informative sur les césariennes avait également été réalisée par le ministère de la Santé et mise à disposition des futurs parents en décembre 2014.

Recommandations synthétiques SUSANA 2014-2015-2016

Plusieurs recommandations figurent dans le présent rapport, notamment par rapport aux besoins rencontrés sur le terrain. Les recommandations sont orientées vers le personnel de santé, vers le développement du système de surveillance ou encore, vers les mères et les enfants.

Le Luxembourg se situe dans la « moyenne dite haute » européenne

Parallèlement au rapport national, un rapport européen a été diffusé en novembre 2018 dans le cadre du projet européen intitulé « EuroPéristat ». Ce rapport intègre quant à lui les données 2015 relatives à 31 pays (28 pays membres de l’Union européenne ainsi que l’Islande, la Norvège et la Suisse). Celui-ci montre les progrès qui ont été effectués dans le domaine de la Santé mère-enfant. Il aborde leurs caractéristiques, les facteurs de risques, les services de soins de santé et les pratiques médicales inhérentes à la périnatalité. Il permet au Luxembourg de comparer ses résultats avec ceux des voisins européens. Pour la plupart des indicateurs, le Luxembourg se situe dans la « moyenne dite haute » européenne.

  • Dernière modification le 01-03-2019