Le ministre Étienne Schneider a rencontré le Comité national de défense sociale (31.01.2019)

En date du 31 janvier 2019, le Vice-Premier ministre, ministre de la Santé, Étienne Schneider, a rencontré des représentants du Comité national de défense sociale (CNDS), pour un échange sur différents sujets d’actualité dans le domaine de la santé.

Avec plus de 100 salariés, le CNDS est un acteur majeur dans le secteur social luxembourgeois.

Au cœur des discussions figuraient les activités de l’association, et plus particulièrement la gestion de la structure Abrigado à Luxembourg-Ville. Abrigado est une structure psycho-médico-sociale comportant une offre de jour (Contact Café), un service médical bas seuil, un foyer de nuit et une salle de consommation supervisée de drogues.

Dans ce sens, le président du CNDS, Christian Billon, s’est félicité de l’augmentation des ressources humaines mises à disposition par le ministère de la Santé et la Ville de Luxembourg et des travaux de sécurisation du site permettant une meilleure gestion des flux et de l’accès des usagers, qui viennent d’être finalisés.

Le nombre moyen d’usagers de la salle de consommation au quotidien se situe autour de 143 personnes. Suite à un travail actif d’incitation à la réduction des risques, 54% des usagers consomment entretemps par voie d’inhalation (mode de consommation à moindre risque, réduction des surdoses, maladies infectieuses, etc.).

Aussi, de moins en moins de surdoses à l’intérieur des salles de consommation sont enregistrées (+/- 1 surdose lourde par mois en 2018 contre 4,5 par mois en 2013). Depuis son ouverture en 2005, l’équipe d’Abrigado a géré quelque 2.400 incidents de surdoses, dont aucun n’a connu d’issue fatale grâce à l’intervention rapide et professionnelle des intervenants formés.

Pour le ministre Étienne Schneider: «Le fil rouge de la stratégie nationale en matière de structures de prise en charge et de soins pour personnes toxicomanes est la décentralisation progressive pour assurer le meilleur accès possible à ces mêmes offres.»

L’ouverture d’une deuxième salle de consommation supervisée dans le sud du pays est prévue au cours du deuxième semestre 2019.

  • Dernière modification le 31-01-2019