Don d’organes au Luxembourg : la situation reste préoccupante

Journée Mondiale du Don d’Organes (17 octobre 2017)

Malgré d’importants progrès, tant au niveau de la médecine de transplantation qu’au niveau de la prévention de certaines maladies, le recours à des greffons humains reste dans de nombreuses situations le seul moyen de permettre la survie d’un patient atteint d’une maladie grave. Ainsi, en 2017, 15.000 patients étaient inscrits sur liste d’attente de transplantation auprès d’Eurotransplant. Situé aux Pays-Bas, Eurotransplant assure la répartition et l’attribution des greffons pour la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Autriche, la Hongrie, la Slovénie et la Croatie.

Nombreux sont ceux qui ne pourront pas bénéficier d’une transplantation, faute de greffons ! La pénurie d’organes est bel et bien une triste réalité.

Au Luxembourg, on comptait 9 donneurs d’organes en 2017, et 7 donneurs en 2018 jusqu’à aujourd’hui. Malgré cela, le pays figure parmi les pays les moins performants affiliés à Eurotransplant.

Pour le ministère de la Santé, il est donc essentiel d’informer la population sur cette situation alarmante et de rappeler que le don d’organes est un acte de générosité et de solidarité qui peut sauver des vies.

Les chiffres des dons d’organes au Luxembourg

Au début de l'année 2018, au niveau des transplantations, 79 patients étaient en attente de greffe. À ce jour, 26 greffes ont été effectuées dont 1 greffe pulmonaire, 4 greffes hépatiques, 2 greffes cardiaques et 19 greffes rénales. 

Actuellement, le nombre de patients en attente de greffe est de 67, car des patients ont été remis sur liste d'attente. « Le nombre de prélèvements reste largement insuffisant pour couvrir le besoin en greffons et la pénurie d’organes constitue toujours un frein majeur aux activités de transplantation ! » déplore la ministre de la Santé, Lydia Mutsch

Les résidents luxembourgeois : présumés donneurs !

« Selon la loi de 1982 sur le prélèvement d’organes et de tissus humains, il y a une présomption de solidarité: on considère que chacun accepte de faire don de ses organes après sa mort, s'il n'a pas exprimé explicitement son refus. », rappelle la ministre.

Pourtant, en pratique, les professionnels de la santé confrontés à un cas de donneur potentiel, recueillent toujours le consentement des proches ou de la famille du défunt. Malheureusement de nombreux refus sont encore enregistrés de la part des familles.

C’est pourquoi le ministère de la Santé, en collaboration avec Luxembourg-Transplant, met à la disposition du public un dépliant d’informations sur le sujet, ainsi que le « Passeport de Vie », petite carte, sur laquelle son détenteur peut exprimer sa décision au sujet du don d’organes.

Le témoignage de sa décision facilitera le travail des équipes médicales, sachant que la procédure de transplantation est une course contre la montre. Il soulagera les proches d’une lourde charge émotionnelle dans une situation difficile et souvent inattendue.

Le dépliant et la carte peuvent être commandés gratuitement par téléphone (tél.: 247-85569), ou être téléchargés sur le portail santé. Le ministère de la Santé a également une application disponible sur iPhone et Android, appelée « Passeport de Vie ».

10e édition du « Spinning Marathon »

À l’occasion de la Journée mondiale du don d’organes, Luxembourg Transplant, en collaboration avec le ministère de la Santé, souhaite sensibiliser les résidents pour faire face à la pénurie d’organes.

C’est dans ce cadre que Luxembourg-Transplant organise pour la 10e année consécutive une journée de sensibilisation qui rassemble de plus en plus de supporters prêts à se lancer au défi du spinning. L’événement sera rehaussé par la présence de Son Altesse Royale la Princesse Claire à partir de 11h40.

Le rendez-vous est fixé au 21 octobre 2018, de 10h00 à 18h25, à la Luxexpo-The Box, où se déroulera le traditionnel « Spinning Marathon ». Pour cette édition anniversaire, plus de 1.200 participants sont attendus afin de montrer leur solidarité avec les patients en attente de greffe. Nombreux seront également les patients transplantés qui participeront à cet évènement, illustrant leur retour à une vie active après leur greffe !                                                          

Luxembourg-Transplant est l’organisme gestionnaire des prélèvements d’organes au Luxembourg et est affilié à Eurotransplant (la centrale européenne de gestion des dons et transplantations d’organes).

  • Dernière modification le 16-10-2018