« Ne jouez pas avec votre santé! »

image004

Gonorrhée, syphilis, infections à chlamydias, HPV (Human papilloma virus), VIH, herpès génital, hépatites B et C, sont des infections sexuellement transmissibles (IST) en recrudescence. C’est la raison pour laquelle, le ministère de la Santé lance chaque année une campagne de communication estivale, afin de rappeler l’importance de l’utilisation du préservatif et d’inciter les personnes ayant une sexualité active à se faire tester régulièrement.

La campagne d’information et de sensibilisation 2018 « Ne jouez pas avec votre santé ! » se décline via un dispositif de communication comprenant des brochures d’information, des affiches et des spots animés, disponibles sous la rubrique « maladies sexuellement transmissibles » du site www.sante.lu et sur www.safersex.lu.

Environ 2/3 des infections sexuellement transmissibles arrivent avant l'âge de 25 ans, et une nouvelle infection sur quatre concerne un adolescent. On distingue plus de 20 maladies infectieuses sexuellement transmissibles. Dans le monde entier, la progression des IST est préoccupante et le risque d’infection peut varier significativement d’un pays à l’autre. Ainsi, la protection contre ces infections est aujourd’hui plus importante que jamais.

Même si la plupart des IST provoquent peu ou pas de symptômes directement visibles, une personne peut être infectée et/ou contagieuse sans le savoir. Les IST peuvent avoir des conséquences graves pour la santé (infertilité dans le cas des infections à chlamydias, cancers suite à une infection au papillomavirus humain (HPV), SIDA suite à une infection à VIH), si elles ne sont pas reconnues à temps et traitées.

Des gestes simples pour se protéger et éviter la transmission

Les infections sexuellement transmissibles (IST) ne sont pas une fatalité et des traitements existent. Des gestes simples permettent de les éviter et de stopper leur transmission.

  1. Utilisez un préservatif pour chaque rapport sexuel et avec chaque nouveau partenaire dont vous ne connaissez pas le statut sérologique.
  2. Faites un dépistage des IST et du VIH de manière régulière si vous avez plusieurs partenaires.
  3. Faites un dépistage des IST et du VIH si vous souhaitez arrêter le préservatif avec un partenaire régulier.
  4. Prenez toujours jusqu'au bout les traitements prescrits par votre médecin.
  5. Prévenez votre ou vos partenaire(s) afin qu'il(s) ou elle(s) puisse(nt) également se faire dépister et traiter le cas échéant.

 

  • Dernière modification le 07-08-2018