Flambée de maladie Ebola en Afrique de l’Ouest

Précautions à respecter pour les voyageurs

Précautions à prendre pour éviter la maladie

Le risque pour voyageurs dans les régions où circule le virus Ebola est considéré comme étant très faible. Il n’y a pour le moment pas de recommandations de restrictions de voyage.

Pour les personnes se rendant dans ces régions, il faudrait prendre certaines précautions:

  • Respecter les consignes des autorités locales ainsi que les règles d’hygiène de base : notamment se laver fréquemment les mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique;
  • Éviter tout contact rapproché avec des personnes ayant une forte fièvre ;
  • Eviter tout contact sexuel non-protégé aves des indigènes ;
  • Eviter tout contact avec des personnes décédées et leurs sécrétions corporelles ;
  • Éviter tout contact avec des animaux sauvages (singes, chauves-souris…) vivants ou morts ;
  • Ne pas consommer, ni manipuler de viande de brousse ;
  • Les produits animaux (sang, viande, lait…) doivent être cuits soigneusement avant d’être consommés ;
  • En cas d’apparition, au courant des semaines après le retour de cette région, de fièvre élevée, fatigue inexpliquée et diarrhée grave ou tout autre signe de maladie grave, consulter immédiatement un médecin ;
  • En cas de contact avec des liquides corporels d’humains ou d’animaux vivants ou décédés et en cas de contact sexuel non-protégé, consulter immédiatement un médecin après le retour.

Maladie à virus Ebola

La maladie à virus Ebola est une maladie virale aiguë. Le virus a été identifié pour la première fois en 1976 dans la province ouest-équatoriale du Soudan et dans une région voisine du nord du Zaïre (aujourd’hui République Démocratique du Congo). Les flambées de fièvre hémorragique provoquées par le virus Ebola surviennent principalement en Afrique avec un taux de létalité de 25% à 90%. Le virus Ebola se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine.

Actuellement nous sommes confrontés à une flambée exceptionnellement grave en Guinée, Sierra Léone, et Libéria depuis décembre 2013. Environ 800 personnes ont été touchées par la maladie dont environ 500 sont décédées. La situation évolue en s’aggravant davantage.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de la maladie à virus Ebola se caractérisant souvent par l’apparition brutale d’une forte fièvre supérieure à 38,5°, une faiblesse intense, des douleurs musculaires, des maux de tête et une irritation de la gorge. Ces symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhées, d’éruptions cutanées, d’insuffisance rénale et hépatique et, dans certains cas, d’hémorragies internes et externes.

Transmission - Durée d'incubation

Le virus Ebola se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus des sujets et animaux infectés, malades ou morts. Une personne ayant survécu à la maladie peut transmettre le virus jusque 7 semaines après guérison, aussi par contact sexuel. Aucune transmission par voie aérienne n’a été reportée à ce jour. Le virus ne se transmet pas par la manipulation d’argent, l’eau de la piscine, ou les moustiques. Le virus est facilement tué par le savon, la lumière du soleil et la sécheresse ; le virus sur des habits contaminés par des vomissements par exemple est détruit dans la machine à laver ; le virus ne sait survivre que durant une période très restreinte à l’air libre.

La durée d’incubation (le temps écoulé entre l’infection et l’apparition des symptômes) varie de 2 à 21 jours. Il n’y a pas de transmission lors de la période d’incubation. Une personne qui ne présente aucun symptôme n’est pas contagieuse.

Le début de la contagiosité est lié à l’apparition des premiers symptômes. Le risque de transmission est faible dans les premières phases de la maladie et augmente lors de son aggravation.

Traitement

Il n’existe pas de traitement efficace ou de vaccin pour l’homme contre cette maladie. La mise en œuvre et le respect des mesures de protection à prendre à titre individuel sont le seul moyen de prévenir l’infection.

  • Dernière modification le 04-07-2014