Soins palliatifs et euthanasie: 2 nouvelles lois au Luxembourg

Le 16 mars 2009, deux lois importantes ont été publiées au mémorial : la loi relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l’accompagnement en fin de vie, ainsi que la loi sur l’euthanasie et l’assistance au suicide.

Ces deux lois s’adressent aux personnes atteintes d’affections graves et incurables, en phase terminale. Elles offrent à ces personnes l’accès à des soins palliatifs pour garantir une fin de vie la moins douloureuse et la plus digne possible.

Chaque personne peut désormais exprimer sa volonté relative à sa fin de vie dans un document appelé « directive anticipée », ce qui permet au médecin d’adapter sa prise en charge.

Un médecin n’est pas sanctionné pénalement s’il assiste une personne en fin de vie à mourir sous réserve que la situation réponde à certaines conditions très précises.

Une Commission Nationale de Contrôle et d’Évaluation a été créée. Toutes les directives anticipées des patients sollicitant cette aide ainsi que toutes les procédures médicales d’euthanasie ou d’assistance au suicide devront lui être déclarées.

En se dotant de ces deux lois, le Luxembourg fait désormais partie des quelques pays européens qui garantissent aux citoyens l’accessibilité à des soins de fin de vie, leur conserve le droit de décider de leur fin de vie tout en ne pénalisant pas le médecin qui leur apporte assistance.

 

  • Dernière modification le 18-03-2009